Prieuré Saint-Thomas du Mont-aux-Malades. 11..-1669

Pays :France
Création :11..
Fin d'activité :1669
Note :
Prieuré de chanoines réguliers à vocation hospitalière : léproserie, maladerie, maison-Dieu
En 1669, ce prieuré s'affilia aux Chanoines réguliers de saint Augustin de la Congrégation de France
Ce prieuré a donné son nom à la paroisse, puis à la commune du Mont-aux-Malades, laquelle a fusionné en 1819 avec la commune de Saint-Aignan-lès-Rouen pour former l'actuelle commune de Mont-Saint-Aignan
Domaines :Religion
Architecture
Autres formes du nom :Prieuré du Mont-aux-Malades (11..-1669)
Prieuré Saint-Jacques du Mont-aux-Malades
Prieuré Saint-Jacques. Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime
Voir plus

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Prieuré Saint-Thomas du Mont-aux-Malades (11..-1669)

Pages dans data.bnf.fr

Après 1669, voir

  • Prieuré de chanoines réguliers jusqu'en 1669, puis des Chanoines réguliers de saint Augustin de la Congrégation de France

    Ce prieuré a donné son nom à la paroisse, puis à la commune du Mont-aux-Malades, laquelle a fusionné en 1819 avec la commune de Saint-Aignan-lès-Rouen pour former l'actuelle commune de Mont-Saint-Aignan

    Au XIXe siècle, le Petit séminaire de Rouen fut établi dans les bâtiments de l'an cien prieuré

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Cottineau, col. 2550

Autres formes du nom

  • Prieuré du Mont-aux-Malades (11..-1669)
  • Prieuré Saint-Jacques du Mont-aux-Malades
  • Prieuré Saint-Jacques. Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime
  • Prieuré Saint-Thomas de Cantorbéry du Mont-aux-Malades (11..-1669)
  • Prieuré Saint-Thomas. Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime (11..-1669)

Pages équivalentes