Louis Tirman (1837-1899)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Charleville-Mézières, 29-07-1837
Mort :02-08-1899
Note :
Homme politique et avocat. - Docteur en droit (Paris). - A été préfet des Ardennes (1871-1873), du Puy-de-Dôme (1876), des Bouches-du-Rhône (1877), conseiller d'Etat (1879-). - Gouverneur général de l'Algérie (1881-1891). - Sénateur des Ardennes (1892-)
ISNI :ISNI 0000 0000 6069 1684

Ses activités

Auteur du texte4 documents

  • Annuel (2 sessions en 1875)

    12 janvier 1875 -

  • Des actes de l'état civil

    Description matérielle : 54 p.
    Édition : Paris : C. de Mourgues , 1859

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36846730q]
  • Rapport du préfet au conseil général du département des Ardennes. Session de 1871

    Édition : Mézières , 1871

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb326613887]
  • Rapport fait au nom de la commission chargée d'examiner le projet de loi élevant de dix-huit à dix-neuf le nombre des conseillers d'Etat en service extraordinaire, par M. Tirman,... (12 févr. 1895)

    Description matérielle : In-4 °, 4 p.
    Description : Note : Sénat, session 1895, n ° 24
    Édition : Paris : Impr. de P. Mouillot , (1895)
    Éditeur scientifique : France. Sénat (1875-1942)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36246612g]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Louis Tirman (1837-1899)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Des actes de l'état civil, [thèse de licence], 1859
    Discours prononcé par le gouverneur général de l'Algérie [Louis Tirman], à l'ouverture du Conseil supérieur, novembre 1885, 1885
  • Ouvrages de reference : ABF
    ABI
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Biographie Wikipedia

  • Louis Tirman, né à Mézières le 29 juillet 1837, et décédé le 2 août 1899 à la Ferté Loupière, dans l'Yonne, fut le gouverneur général de l'Algérie qui resta le plus longtemps à son poste. Il joua un rôle déterminant dans les Ardennes, à la Préfecture, lors de la chute du second Empire et les débuts difficiles de la troisième République. Devenu ultérieurement gouverneur de l'Algérie, il fut un partisan convaincu du peuplement de l'Algérie par les colons.

Pages équivalentes