Émile Taudière (1890-1967)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Absie (Deux-Sèvres), 14-07-1890
Mort :Verrières (Vienne), 09-12-1967
Note :
Industriel. - Député des Deux-Sèvres (1928-1942) et conseiller général. - Diplômé de la faculté de droit de Paris
Domaines :Science politique
Histoire de la France
Autre forme du nom :Émile Georges Taudière (1890-1967)
ISNI :ISNI 0000 0003 5860 2656

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Contenu dans : Force motrice par le gaz des forêts. Préface de Emile Taudière,...

    Préface. - [1]

    Édition : Paris, La Maison rustique ; (Senlis, Impr. réunies) , 1942. In-16 (186 x 118), 322 p., fig. 33 fr. [D. L. 2563] -VIc-

    [catalogue]
  • Le Régime douanier et les industries de la chimie, par Émile Taudière,...

    Description matérielle : In-4° , 12 p.
    Description : Note : Maison de la chimie. Centre de perfectionnement technique. Cours-conférences. N° 441. - Polytypé
    Édition : Paris : Centre de documentation chimique , (1942)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31436693r]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Émile Taudière (1890-1967)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autre forme du nom

  • Émile Georges Taudière (1890-1967)

Biographie Wikipedia

  • Émile Taudière est un industriel et un homme politique français né le 14 juillet 1890 à L'Absie (Deux-Sèvres) et décédé le 9 décembre 1967 à Verrières (Vienne).Fils d'un député, il passe sa licence en droit puis devient industriel et président de la Chambre syndicale des constructeurs français de machines agricoles. Il deviendra ensuite président du Comité interprofessionnel bananier, de l'Association de l'industrie de l'agriculture française, et vice-président de la Confédération générale du patronat français. Il est également très actif au sein du mouvement des anciens combattants.En 1919, il est élu conseiller général des Deux-Sèvres, puis, en 1928, député. Réélu en 1932 et 1936, il siège au groupe des Indépendants puis des Républicains indépendants et d'action sociale. Son activité à la Chambre des députés concerne essentiellement les questions économiques et commerciales ; il défend une politique protectionniste.Le 10 juillet 1940, il vote en faveur de la remise des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain et ne retrouve pas de mandat parlementaire après la Seconde Guerre mondiale.

Pages équivalentes