Antonio Paternò Castello San Giuliano (marquis de, 1852-1914)

Pays :Italie
Langue :italien
Sexe :masculin
Naissance :10-12-1852
Mort :16-10-1914
Note :
Homme politique, ministre des affaires étrangères (1910-1914)
Domaines :Science politique
Autres formes du nom :Antonio Paternò Castello (marquis de San Giuliano, 1852-1914)
Antonio Palernò Castello (1852-1914)
Antonio San Giuliano (marquis de, 1852-1914)
ISNI :ISNI 0000 0000 6156 6463

Ses activités

Auteur du texte2 documents1 document numérisé

  • Le Condizioni presenti della Sicilia, studii e proposte

    Description matérielle : In-16, 235 p.
    Édition : Milano : fratelli Treves , 1894

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31295382x]
  • Lettere sull'Albania

    Description matérielle : In-16, 162 p.
    Description : Note : Pubblicate nel "Giornale d'Italia"
    Édition : Roma : stab. tip. del "Giornale d'Italia" , 1903

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb312953838]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Antonio Paternò Castello San Giuliano (marquis de; 1852-1914)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Le condizioni presenti della Sicilia / studii e proposte A. di San Giuliano, 1894
  • Ouvrages de reference : ICCU (2004-12-13)
    http://www.firstworldwar.com (2004-12-13)
    LC Authorities (2004-12-13)
  • Catalogues de la BnF : Encicl. italiana

Autres formes du nom

  • Antonio Paternò Castello (marquis de San Giuliano, 1852-1914)
  • Antonio Palernò Castello (1852-1914)
  • Antonio San Giuliano (marquis de, 1852-1914)

Biographie Wikipedia

  • Antonino Paternò-Castello, 6e marquis de San Giuliano (également connu sous le nom de San Giuliano, né à Catane, le 10 décembre 1852, mort à Rome le 16 octobre 1914) est un homme politique italien. De 1905 à 1906 et de 1910 à 1914, il est ministre des Affaires étrangères du Royaume d'Italie. Bien que partisan de la Triplice en vue d'achever l'unité territoriale de l'Italie, il commence les négociations diplomatiques avec la Triplice dont l'échec conduit au pacte de Londres et à l'entrée en guerre de l'Italie dans la Première Guerre mondiale.

Pages équivalentes