Trotula de Ruggiero (10..-10..)

Pays :Italie
Langue :latin
Sexe :féminin
Naissance :10..
Mort :10..
Note :
Médecin de l'École de Salerne
Autres formes du nom :Trotula (latin)
Trotula of Salerno (anglais)
Trocta Salernitana (latin)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0003 9927 9541

Ses activités

On lui a attribué, a tort : 1 document

  • Recueil de 3 traités de gynécologie et de cosmétique "Liber de sinthomatibus mulierum", "De curis mulierum" et "De ornatu mulierum" écrits au XIIe s. et rassemblés par un compilateur à la fin du XIIe s. ou au début du XIIIe s. sous le titre "Trotula", faisant référence à Trocta ou Trotula, femme médecin de Salerne. - Ces textes ont également circulé séparément sous la forme de 2 traités : "Trotula maior" pour le "Liber de sinthomatibus" et "Trotula minor" regroupant le "De curis mulierum" et le "De ornatu mulierum". - Au XVe s. trad. en langues vernaculaires. - Éd. princeps des 3 traités par Georg Kraut, en 1544, présentés comme une oeuvre unique sous le titre "De passionibus mulierum", très souvent rééditée aux XVIe et XVIIe s.. - Plus d'une centaine de ms dont : BnF, Paris (Lat. 6964, 1305 ; Lat. 16191, 1302-1310)

Auteur présumé du texte4 documents1 document numérisé

  • Recueil de 3 traités de gynécologie et de cosmétique "Liber de sinthomatibus mulierum", "De curis mulierum" et "De ornatu mulierum" écrits au XIIe s. et rassemblés par un compilateur à la fin du XIIe s. ou au début du XIIIe s. sous le titre "Trotula", faisant référence à Trocta ou Trotula, femme médecin de Salerne. - Ces textes ont également circulé séparément sous la forme de 2 traités : "Trotula maior" pour le "Liber de sinthomatibus" et "Trotula minor" regroupant le "De curis mulierum" et le "De ornatu mulierum". - Au XVe s. trad. en langues vernaculaires. - Éd. princeps des 3 traités par Georg Kraut, en 1544, présentés comme une oeuvre unique sous le titre "De passionibus mulierum", très souvent rééditée aux XVIe et XVIIe s.. - Plus d'une centaine de ms dont : BnF, Paris (Lat. 6964, 1305 ; Lat. 16191, 1302-1310)

    Trotula avec Trotula de Ruggiero comme auteur présumé du texte

  • Contenu dans : Experimentarius medicinae...

    Trotulae Curandarum aegritudinum muliebrium, ante, in et post partum, liber unicus.... - [1]

    Description matérielle : In-fol.
    Description : Note : Le titre de départ porte : "Trotulae de Mulierum passionibus"... - La forme Trocta a été adoptée pour le nom de l'auteur conformément à l'étude de Dr Cladomiro Mancini, "Il "De Mulierum passionibus" di Trocta salernitana", Genova, 1962
    Édition : Argentorati , 1544

    [catalogue]
  • Contenu dans : Benedicti Victorii,... Empirica. Huic nostrae secundae editioni haec accesserunt, Camilli Thomaii,... Methodus rationalis, etc. Trotulae antiquissimi authoris, Curandarum aegritudinum muliebrium liber unicus...

    Trotulae Curandarum aegritudinum muliebrium, ante, in et post partum, liber unicus.... - [2]

    Description matérielle : In-8° , pièces limin., 525 p. et table
    Description : Note : On trouve parmi les pièces limin., une poésie de "Santenus Cottiderus medicus Carrarensis". - Le titre de départ du traité de Camillo Tomai porte : "Rationalis methodus atque compendiosa ad omnes fere curandos morbos internarum partium humani corporis". Le titre de départ du traité de Trocta porte : "Trotulae de Mulierum passionibus, ante, in, et post partum, cum reliquis partui item inservientibus, liber experimentalis mirificus"
    Édition : Venetiis : in officina Erasmiana V. Valgrisii , 1554

    [catalogue]
  • Contenu dans : Empirica Benedicti Victorii,... necnon Camilli Thomaii,... Morborum humani corporis curandorum rationalis methodus, ac Trotulae,... Compendium de passionibus mulierum curandis. His accesserunt morborum in his contentorum indices duo, per ordinem alphabeticum digesti

    Trotulae Curandarum aegritudinum muliebrium, ante, in et post partum, liber unicus.... - [2]

    Description matérielle : In-8° , 760 p. et 4 p. d'index. (Baudrier, V, p. 54.)
    Édition : Lugduni : apud S. Beraud , 1572

    [catalogue]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Il "De Mulierum passionibus" di Trocta Salernitana / Dr Clodomiro Mancini, 1962
  • Ouvrages de reference : Potthast 2 : Trotula de Ruggiero
    Lett. Ital., 1990-1991 : Trotula
    An annotated index of medieval women / by Anne Echols and Marty Williams, 1992 : Trotula of Salerno
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Trocta, de Salerne
    BN Cat. gén. 1960-1969 : Trotula, de Salerne

Autres formes du nom

  • Trotula (latin)
  • Trotula of Salerno (anglais)
  • Trocta Salernitana (latin)
  • Trocta
  • Trottola

Biographie Wikipedia

  • Trotula de Salerne (? - 1097), ou Trotula di Ruggiero, ou Trotula Platearius (ou encore Trota), est une femme médecin et chirurgien qui travailla à Salerne, petite ville du sud de l’Italie, au XIe siècle. Elle faisait partie de l'École de Salerne.Plusieurs ouvrages traitant de la santé des femmes lui sont attribués, dont Les Maladies des femmes, Traitements pour les femmes, et Soins cosmétiques pour les femmes (désignés collectivement sous le nom de Trotula). Au Moyen Âge et après, ces textes ont constitué une source d'information gynécologique essentielle. Ces œuvres sont écrites en latin.Au Moyen Age, les hommes cherchent à s'approprier la pratique de la médecine en accusant leurs consœurs de sorcellerie. Au XIe siècle, Salerne, était devenue le centre de la médecine européenne. Son hôpital soignait les riches romains et les Croisés de retour d'Orient. Salerne abritait la plus importante école de médecine du Moyen âge qui enseignait la pratique et la théorie médicales en s’appuyant sur les textes anciens grecs, arabes et juifs. Salerne fut donc la toute première école de médecine laïque de l'Histoire et l'une des rares à y former des femmes qui étudiaient aux côtés des hommes, voire y enseignaient.

Pages équivalentes