Jean Antoine Barrière (1752-1836)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1752
Mort :09-04-1836
Note :
Homme politique
ISNI :ISNI 0000 0000 0078 4467

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Corps législatif. Conseil des Cinq-Cents. Rapport fait par Barrière, sur la demande d'un quatrième tribunal de police correctionnelle dans le département des Basses-Alpes. Séance du 22 vendémiaire an VIII

    Description matérielle : In-8° , 6 p.
    Édition : Paris : Impr. nationale , an VIII
    Éditeur scientifique : France. Conseil des Cinq-Cents

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30060000m]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Rapport fait par Barrière sur la demande d'un quatrième tribunal de police correctionnelle dans le département des Basses-Alpes : séance du 22 vendémiaire an VIII / Corps législatif. Conseil des Cinq-Cents, [1799]
  • Ouvrages de reference : DBF
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Biographie Wikipedia

  • Jean Antoine Barrière (né en 1752 à Saint-Jeannet et mort le 9 avril 1836 à Castellane) est un homme politique français, député au Conseil des Cinq-Cents en 1795.Né dans l’actuel département des Alpes-Maritimes, il s’établit à la Palud-sur-Verdon en 1788. Il soutient la Révolution française, notamment comme président du comité de surveillance de Castellane (fin 1793), puis administrateur du district. Après Thermidor, il est poursuivi par le représentant en mission Gauthier, avant d’être amnistié en 1795.Accusateur public des Basses-Alpes, il siège aux Cinq-Cents (1798-1799), et se rallie à Bonaparte après Brumaire, ce qui lui vaut un siège au Corps législatif (1800-1801). Il se retire ensuite de la vie politique et vit à Castellane.

Pages équivalentes