Jean-Baptiste Lestiboudois (1715-1804)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1715
Mort :20-03-1804
Note :
Pharmacien. - Professeur au jardin botanique de la ville de Lille. - Père de François-Joseph Lestiboudois (17..-1815)
ISNI :ISNI 0000 0001 0841 1304

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Pharmacopoea, jussu senatus insulensis tertio edita [a P.-J. Riquet et J.-B. Lestiboudois]

    Description matérielle : In-4° , XX-318 p., fig.
    Édition : Insulis Flandrorum : typ. Henry , 1772

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30804493n]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Biographie Wikipedia

  • Jean-Baptiste Lestiboudois est un botaniste français, né en 1715 à Douai et mort le 20 mars 1804 à Lille.Fils de Pierre Lestiboudois maître écrivain juré, il étudie plusieurs années en pharmacie à l'hôpital de Douai et à l'université de Douai et obtient en 1739 le grade de licencié en médecine et alla s'installer à Lille . À son arrivée dans la ville de Lille, il fit une carte de Botanique qui n'a jamais été gravée. Il fait paraître en 1737 un mémoire vantant les avantages de la culture de la pomme de terre.Il est pharmacien en chef de l’armée française en 1739 et profite des diverses campagnes militaires pour herboriser. En 1758 il est nommé apothicaire-major à l'armée du Bas-Rhin et y étudia les plantes dans les régions de Cologne et de Brunswick.En 1770 il est nommé par le magistrat de Lille professeur de Botanique. Il est le principal rédacteur avec Pierre Riquet de Pharmacopoea, jussu senatus insulensis tertio edita (1772). Il propose, en 1774, dans sa Carte de botanique une méthode combinant le système de Tournefort et celui de Linné. Il complète cet ouvrage par un Abrégé élémentaire de botanique.À partir de 1796, il fut « Professeur National d’Histoire Naturelle à l’École centrale du département du Nord à Lille, établie dans les locaux de l'ancien couvent des Récollets, rue des Arts (Lille).Son fils, François-Joseph Lestiboudois (?-1815), et son petit-fils, Gaspard Thémistocle Lestiboudois (1797-1876), sont tous deux botanistes.

Pages équivalentes