Paulin d' Anglas de Praviel (18..-18..)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :18..
Mort :18..
Note :
Lieutenant au bataillon du Sénégal
Autre forme du nom :Paulin d'Anglas de Praviel
ISNI :ISNI 0000 0000 4945 1612

Ses activités

Auteur du texte2 documents2 documents numérisés

  • De la "Méduse" à Géricault

    bicentenaire, 1816-2016, du naufrage de la frégate "La Méduse"

    Description matérielle : 1 vol. (89 p.)
    Description : Note : Contient un témoignage de Paulin d'Anglas de Praviel sur le drame de "La Méduse" et un article sur le tableau de Géricault, écrit par Charles Clément, en 1867, dans la "Gazette des beaux-arts"
    Édition : Épinac : Denis éditions , 2016
    Auteur du texte : Charles Clément (1821-1887)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb45073738z]
  • Scènes d'un naufrage, ou La Méduse

    nouvelle et dernière relation du naufrage de la Méduse

    Description matérielle : 1 vol. (139 p.)
    Édition : Nîmes : l'auteur , 1858

    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30021050k]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Scènes d'un naufrage, ou la Méduse, nouvelle et dernière relation du naufrage de la Méduse / par Paulin d'Anglas de Praviel, ex-lieutenant au bataillon du Sénégal, officier en retraite, dernier naufragé de la Méduse, 1858
  • Ouvrages de reference : DBF
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autre forme du nom

  • Paulin d'Anglas de Praviel

Biographie Wikipedia

  • Paulin d'Anglas de Praviel, né à Aimargues, le 25 décembre 1793, mort à Congénies le 28 août 1872, est un militaire français, connu pour avoir été le dernier survivant du naufrage de La Méduse en 1816.Il embarque à l'Île d'Aix, au large de Rochefort, sur la Méduse en tant qu'officier d'infanterie le 17 juin 1816 pour rejoindre Saint-Louis-du-Sénégal. Le 2 juillet la Méduse s'échoue avec 395 personnes à son bord au large de l'Afrique. 155 personnes embarquent sur un grand radeau de sauvetage. Lorsque le radeau est retrouvé le 17 juillet par un autre navire de la compagnie, il ne reste plus que 15 survivants.Paulin d'Anglas n'a pas embarqué sur le radeau mais se trouvait dans la chaloupe chargée en vain de le remorquer jusqu'à la côte. Ses détracteurs l'accuseront d'avoir tranché le câble et d'avoir laissé par conséquent partir le radeau à la dérive. Il est du nombre des 52 militaires débarqués le 6 juillet près des Mottes d'Angel pour soulager la chaloupe surchargée. Ils rejoindront Saint-Louis du Sénégal à pied le 22 juillet, au terme d'une marche d'environ 400 km dans le désert sans vivres ni eau.Il a écrit la 2e relation en 1818 pour répondre aux assertions de MM. Corréard et Savigny.Il fut aussi conseiller municipal d'Aimargues.Il terminera ses jours auprès de sa famille à Congénies, où il obtint sous Second Empire la tenue d'un bureau de tabac, emploi réservé aux vétérans.À la mort de son ennemi Corréard en 1858, il réédite ses mémoires en se présentant comme le dernier naufragé de la Méduse.Il est enterré à Aimargues selon ses dernières volontés.

Pages équivalentes