William Thomas Green Morton (1819-1868)

Illustration de la page William Thomas Green Morton (1819-1868) provenant de Wikipedia
Pays :États-Unis
Langue :anglais
Sexe :masculin
Naissance :09-08-1819
Mort :1868
Note :
Dentiste, anesthésiste
ISNI :ISNI 0000 0000 8339 0091

Ses activités

Auteur du texte2 documents1 document numérisé

  • Mémoire sur la découverte du nouvel emploi de l'éther sulfurique

    Description matérielle : 1 vol. (60 p.)
    Édition : Paris : impr. d'Ed. Bautruche , 1847
    Traducteur : Eugène Henrion

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30984724g]
  • Statements, supported by evidence of Wm. T. G. Morton,... on his claim to the discovery of the anaesthetic properties of ether, submitted to... the select committee appointed by the Senate of the United States. 32d Congress, 2d session, January 21, 1853, presented by Mr. Davis,...

    Description matérielle : 2 parties en 1 vol. in-8°
    Édition : Washington , 1853

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30984725t]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur William Thomas Green Morton (1819-1868)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Horace Wells, 1815-1848, et William T.G. Morton, 1819-1868, la rencontre improbable de deux précurseurs de l'anesthésie / Mathieu Bertrand, DL 2013

Biographie Wikipedia

  • William Thomas Green Morton (né le 9 août 1819 et décédé le 15 juillet 1868) était un américain qui fut responsable de la première démonstration publique réussie des qualités de l'éther en tant qu'anesthésique par inhalation.Beaucoup le considèrent comme "l'inventeur et découvreur" de l'anesthésie. Pourtant il ne fut pas le premier à utiliser l'éther pour anesthésie chirurgicale, utilisation que l'on pourrait attribuer à Crawford Williamson Long. Ses travaux furent décisifs dans toutes les disciplines médicales et scientifiques traitant de l'anesthésiologie.

Pages équivalentes