Jean-Nicolas Stofflet (1753-1796)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Bathélemont-les-Bauzemont (Meurthe-et-Moselle), 03-02-1753
Mort :Angers, 25-02-1796
Note :
Général vendéen. - Fusillé
Autre forme du nom :Nicolas Stofflet (1753-1796)
ISNI :ISNI 0000 0000 6146 4862

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Contenu dans : Mémoires d'Olivier d'Argens et correspondances des généraux Charette, Stofflet, Puisaye, d'Autichamp, Frotté, Cormatin, Botherel, de l'abbé Bernier, etc... pour servir à l'histoire de la guerre civile de 1793 à 1796

    Correspondance. - [4]

    Description matérielle : In-8°
    Description : Note : Mémoires relatifs à la Révolution française. Collection des Mémoires des maréchaux de France et des généraux français
    Édition : Paris : Ladvocat , 1824

    [catalogue]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jean-Nicolas Stofflet (1753-1796)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Mémoires d'Olivier d'Argens et correspondances des généraux Charette, Stofflet, Puisaye, d'Autichamp, Frotté, Cormatin, Botherel, de l'abbé Bernier, etc... pour servir à l'histoire de la guerre civile de 1793 à 1796, 1824
  • Ouvrages de reference : Stofflet et la Vendée / par Edmond Stofflet, 1994 [fac. sim. de l'éd. de 1875]
    GLU, 1991
    Mourre, 1996 : place la naissance en 1751
    Larousse 19e s. : place la naissance en 1751 à Lunéville
    Gd Robert 2 : place la naissance vers 1751 à Lunéville
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Stoufflet (Jean-Nicolas)

Autre forme du nom

  • Nicolas Stofflet (1753-1796)

Biographie Wikipedia

  • Fils d'un meunier, Jean-Nicolas Stofflet naquit en Lorraine à Bathelémont le 3 février 1753 et mourut fusillé à Angers le 25 février 1796 ; il fut un chef militaire de première importance dans le soulèvement militaire de la Vendée, bien qu'il n'ait pas réussi à s'imposer comme patron de l'armée catholique et royale.

Pages équivalentes