Joseph Dombey (1742-1794)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Mâcon, 1742
Mort :Montserrat, 1794
Note :
Naturaliste, explorateur du Pérou
ISNI :ISNI 0000 0000 8171 4355

Ses activités

Auteur du texte1 document1 document numérisé

  • Lettres inédites de Joseph Dombey (1785)

    Description matérielle : 8 p.
    Description : Note : Extrait des "Annales de l'Académie de Mâcon", 3e série, T. XIX
    Édition : Mâcon : Impr. de Protat frères , 1917
    Éditeur scientifique : Léonce Lex (1859-1926)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32036872s]

Auteur de lettres1 document1 document numérisé

  • Joseph Dombey, médecin, naturaliste, archéologue, explorateur du Pérou, du Chili et du Brésil (1778-1785)

    sa vie, son oeuvre, sa correspondance, avec un choix de pièces relatives à sa mission...

    Description matérielle : 1 vol. (CX-434 p.)
    Description : Note : Le titre de départ, page 1, porte : "Correspondance de Joseph Dombey". - Publié sous les auspices de l'Association française pour l'avancement des sciences et de M. le duc de Loubat
    Édition : Paris : E. Guilmoto , 1905
    Auteur du texte : Ernest-Théodore Hamy (1842-1908)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb305737052]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Joseph Dombey (1742-1794)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Biographie Wikipedia

  • Joseph Dombey (1742, Mâcon - 1794, Montserrat) est un naturaliste français, formé à université de Montpellier.À trente ans, Bernard de Jussieu à qui il a présenté son herbier, le présente à Jean-Jacques Rousseau, qui devint un ami de botanique .En 1775, il fut chargé par le ministre Turgot d'explorer le Pérou en compagnie de savants espagnols, partis trouver le moyen de contrer le monopole hollandais de la cannelle. De 1778 à 1784, il rapporta une foule d'observations intéressantes, notamment sur le quinquina, et envoya en France un précieux herbier que l'on conserve au Jardin des Plantes.Cependant, il se vit contrecarré dans ses opérations par la jalousie de ses compagnons de voyage espagnols, Ruiz et Pavon, qui rédigeront avant lui la relation de ses découvertes et ne put publier lui-même la Flore péruvienne, malgré les encouragements de Buffon. L'ouvrage ne parut qu'après sa mort.C'est un grand spécialiste des cactus, notamment les cactus-cierges. Il a découvert l'AraucariaNe pouvant se réadapter à la France d'après la révolution, il fut chargé en 1794 par la convention d'aller présenter les étalons des nouveaux poids et mesures révolutionnaires aux États-Unis. la nouvelle de sa mort en route sur l'ile de Montserrat sera connue le 18 octobre 1794.Malchanceux toute sa vie, échappant de justesse à mille dangers, le botaniste Antonio José Cavanilles lui a dédié le genre Dombeya.

Pages équivalentes