Rafaël Lemkin (1900-1959)

Illustration de la page Rafaël Lemkin (1900-1959) provenant de Wikipedia
Pays :Pologne
Langue :anglais, polonais
Sexe :masculin
Naissance :Bezwodne (Pologne), 24-06-1900
Mort :New York, 28-08-1959
Note :
Juriste polonais
Autre forme du nom :Raphaël Lemkin (1900-1959)
ISNI :ISNI 0000 0001 0857 1543

Ses activités

Auteur du texte7 documents1 document numérisé

  • Axis rule in occupied Europe

    Description : Note : Publications of the Carnegie endowment for international peace, division of international law, Washington
    Édition : Washington, Carnegie endowment ; (Concord, N.H., printed by the Rumford press) , 1944. In-8° (240 x 160), XXXVIII-674 p. [Don 337454] -VIIId-

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32371156r]
  • Les Actes constituant un danger général (interétatique) considérés comme délits de droit de gens. A : le Problème du terrorisme. B : Persécution des collectivités de race, de confession ou sociales (actes de barbarie). C : Destruction des oeuvres d'art et de culture (vandalisme). D : Provocation des catastrophes et interruption intentionnelle de la comunication ["sic"] internationale. E : Propagation des contaminations. Rapport spécial présenté à la cinquième Conférence pour l'unification du droit pénal à Madrid (14-20 déc. 1933), explications additionnelles, par Raphaël Lemkin

    Édition : Paris, A. Pedone, 13, rue Soufflot , (S. M.). (14 mars 1934.) In-8, 8 p. [3466]

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32371155d]
  • Axis rule in occupied Europe

    Description : Note : Publications of the Carnegie endowment of international peace. Division of international law. Washington
    Édition : Washington, Carnegie endowment for international peace, Department of international law ; (Concord, N.H., the Rumford press) , 1944. In-8° (205 x 165), XXXVIII-674 p. [Acq. 300600] -VIIId-

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb323711573]
  • Contenu dans : Lemkin, face au génocide

    Les poursuites judiciaires contre Hitler. - [1]

    Description matérielle : 1 vol. (123 p.)
    Description : Note : Contient : "Les poursuites judiciaires contre Hitler" / par Raphaël Lemkin, publ. dans "The Nation", les 24 février et 10 mars 1945. - Bibliogr. p. 109
    Édition : Paris : Michalon , impr. 2011
    Traducteur : Olivier Beauvallet

    [catalogue]
  • Qu'est-ce qu'un génocide ?

    Description matérielle : 1 vol. (315 p.)
    Description : Note : Trad. partielle de l'original. - Notes bibliogr.
    Édition : Monaco ; [Paris] : Éd. du Rocher , impr. 2007
    Préfacier : Jean-Louis Panné

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41184157n]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Rafaël Lemkin (1900-1959)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Qu'est-ce q'un génocide / Rafaël Lemkin, impr. 2007

Autre forme du nom

  • Raphaël Lemkin (1900-1959)

Biographie Wikipedia

  • Raphaël Lemkin (en polonais : Rafał Lemkin) (Bezwodne, 24 juin 1900 – New York, 28 août 1959) est un juriste polonais qui forge en 1943, le terme et le concept de génocide, et le fait valoir d’abord au tribunal de Nuremberg, puis à l’ONU en 1948. Ses premiers travaux commencent en 1933, alors qu’il est procureur à Varsovie : il contribue aux efforts organisés par la Société des Nations (SDN) pour développer un droit international humanitaire en travaillant sur la rédaction d'une loi internationale qui sanctionnerait la destruction de groupes ethniques, nationaux et religieux. Il voulait établir un lien entre deux pratiques qu'il se proposait d'introduire dans le droit international : celle de « barbarie » et de « vandalisme. »Étant d'origine juive, l'invasion de son pays le contraint à se réfugier aux États-Unis où il poursuit ses travaux en liaison avec la nouvelle Organisation des Nations Unies. Dans le cadre des contributions demandés à divers juristes, il forge en 1943 le terme de génocide, en associant le mot « génos », lignée, famille, clan, groupe, race, en langue grecque ancienne et le suffixe « -cide », du mot latin caedere signifiant tuer. Le néologisme prend vie dans le droit positif avec le jugement de Nuremberg pour qualifier la tentative d’extermination menée contre les juifs et s’imposera dans le droit international avec le vote le 9 décembre 1948, la veille de l’adoption de la déclaration universelle des droits de l'homme, par les 58 États membres qui constituent alors l’Assemblée générale de l'ONU, réunis à Paris au palais de Chaillot, de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide. Lemkin en a été le principal rédacteur. Le 10 décembre 2008, à l’occasion du double anniversaire de l’adoption des grands textes humanitaires de l’ONU (60 ans), et de sa mort (50 ans), la France a honoré sa mémoire avec l’inauguration d’une plaque commémorative apposée au foyer du théâtre du Trocadéro, à Paris.

Pages équivalentes