Giuseppe Saragat (1898-1988)

Country :Italie
Language :italien
Gender :masculin
Birth :Turin, 19-09-1898
Death :Rome, 11-06-1988
Note :A aussi écrit en français
Président de la République de 1964 à 1971
ISNI :ISNI 0000 0000 8120 1058

Occupations

Auteur du texte4 documents

  • Giuseppe Saragat,... A l'occasion du premier centenaire de la naissance de Benedetto Croce

    Material description : In-8° (24 cm), 23 p. [Don 1302-69]
    Note : Note : Discours prononcé au Théâtre San Carlo de Naples le 27 février 1966
    Edition : Parigi : Istituto italiano di cultura , 1966
    Traducteur : Michel Arnaud (1907-1993)
    Éditeur scientifique : Institut culturel italien. Paris

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33165929m]
  • Carteggio Nenni-Saragat

    1927-1978

    Material description : 191 p.
    Note : Note : Notes
    Edition : Manduria : P. Lacaita , 2002

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39247006j]
  • Discorsi parlamentari

    1946-1964

    Material description : L-605 p.
    Edition : Roma : Camera dei Deputati , 2003

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40006234s]
  • Giuseppe Saragat. Quaranta anni di lotta per la democrazia

    Material description : In-8° (22 cm), XXII-677 p., pl. [Acq. 5287-66]
    Edition : Milano : U. Mursia e C. , 1965
    Éditeur scientifique : Italo De Feo (1912-1985), Luigi Preti (1914-2009)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33165930t]

Documents about this author

Documents about the author Giuseppe Saragat (1898-1988)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • L'humanisme marxiste / Giuseppe Saragat, 1936
  • Encicl. italiana

Wikipedia Biography

  • Giuseppe Saragat, né le 19 septembre 1898 à Turin et mort le 11 juin 1988 à Rome, est un homme d'État italien, de tendance social-démocrate.Membre du Parti socialiste italien (PSI), résistant au régime fasciste, il est élu président de l'Assemblée constituante en 1946. L'année suivante, il quitte le PSI pour fonder le Parti social-démocrate italien (PSDI), allié de la Démocratie chrétienne (DC) au pouvoir.Après avoir été vice-président du Conseil, puis ministre des Affaires étrangères pendant les quinze premières années du régime républicain, il est élu président de la République italienne en 1964. Ne s'étant pas représenté à l'issue de son septennat, il devient sénateur à vie et continue de jouer un rôle de premier plan au sein du PSDI, jusqu'à son décès en 1988.

Closely matched pages