BnF
BnF

Charles de La Porte La Melleraye (duc de, 1602-1664)

Image from Gallica about Charles de La Porte La Melleraye (duc de, 1602-1664)
Country :
Language :
Gender :
masculin
Birth :
Death :
08-11-1664
Note :
Maréchal de France (nommé en 1639). - Grand maître de l'artillerie en 1633, surintendant des finances (1648-1649), créé duc et pair de France en 1663
ISNI :

Occupations

Auteur du texte1 document

  • (Permission de faire le commerce des blés en Bretagne, sous certaines conditions ; commençant par ces mots) Le Grand Maître de l'artillerie, Maréchal de France... - (Signé : La Melleraye. Nantes, 6 février 1644.)

    Material description : In-fol. Plano
    Edition : (S. l. n. d.)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33706102d]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Charles de La Porte La Melleraye (duc de; 1602-1664)

Pages in data.bnf.fr

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • [Permission de faire le commerce des blés en Bretagne, sous certaines conditions ; commençant par ces mots :] Le Grand Maître de l'artillerie, Maréchal de France... / [Signé : La Melleraye. Nantes, 6 février 1644]
  • DBF

Variant of the name

  • Charles de La Porte (1602-1664)

Wikipedia Biography

  • Charles de La Porte, marquis puis duc de La Meilleraye, duc de Rethel et pair de France, baron de Parthenay et de Saint-Maixent, comte de Secondigny, seigneur du Boisliet, de La Lunardière, de La Jobelinière, de Villeneuve. Il épousa en 1630 Marie Coiffié de Reuzé (ou Ruzé) d’Effiat, fille de Antoine Coëffier de Ruzé d'Effiat dont il aura Armand-Charles de la Porte, qui mourut très jeune, le 22 avril 1633. Originaire du Poitou, il devint lieutenant général de Bretagne en 1632; gouverneur de Nantes dont il laisse s'échapper le cardinal de Retz, il est régulièrement présent sur les champs de bataille. En 1632, il fut nommé Grand maître de l'artillerie de France et avait la réputation d’être le meilleur général pour les sièges; on le surnommait « le preneur de villes ». En 1635, il est Lieutenant Général des Armées du Roi; en 1636, pour rendre la citadelle du Port-Louis inexpugnable, le cardinal de Richelieu le dépêcha à Port-Louis « un des hommes du plus grand mérite, de la plus constante faveur et le plus comblé de son temps ». Il s'empara de Hesdin (1639) puis, ayant fait sa jonction avec Maillé-Brezé après la chute de Lens (1641), il ravagea les faubourgs de Lille et mit le siège devant Bapaume, qui se rendit le 18 septembre 1641. Veuf, il épouse Marie de Cossé, fille de François de Cossé-Brissac, en 1637, qui lui apporta en dot 400 000 livres et le gouvernement de Port-Louis. Le 29 juin 1639, Louis XIII le fait maréchal de France "sur la brèche" de la ville de Hesdin En 1641, il achète la baronnie de Parthenay. Nommé surintendant des Finances en 1648, il reste un des fidèles de la royauté durant les troubles de la Fronde. En 1653, il légitima le fils qu'il avait eu de Catherine Fleury, Charles de Montgogué. En 1663, un an avant sa mort, Louis XIV érige en duché-pairie ses terres de Parthenay et de Gâtine, sous le nom de duché de La Meilleraye seigneurie sur l'actuelle commune de Beaulieu-sous-Parthenay (79); cet immense domaine fut morcelé et le château abandonné tomba en ruines à la fin du XVIIIème siècle. Le nouveau duc de La Meilleraye ne manquait ni d'habileté, ni de finesse politique; avant même l'instauration de la Compagnie des Indes, il conçut l'audacieux projet de coloniser Madagascar, alors appelée l'Île Dauphine, et fonda sa propre compagnie de commerce maritime.

Closely matched pages

Last update : 21/02/2014