Église orthodoxe

Note :
La communion orthodoxe réunit les patriarcats orthodoxes de Constantinople, d'Alexandrie, d'Antioche et de Jérusalem, ceux de Moscou, de Peć-Belgrade, de Bucarest, de Sofia et de Mzcheta-Tbilissi, ainsi que plusieurs églises autocéphales ou autonomes
Autres formes du nom :Église orientale orthodoxe
Églises orthodoxes

Ses activités

Auteur du texte20 documents

Éditeur scientifique1 document

  • Réponse de l'Eglise orthodoxe d'Orient à l'Encyclique du pape Pie IX

    Description matérielle : In-8°, pièce
    Édition : Paris : F. Klincksieck , 1850

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33583574z]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • GDEL
    Théo
    L'Eglise orthodoxe en France : annu., 1990

Autres formes du nom

  • Église orientale orthodoxe
  • Églises orthodoxes

Biographie Wikipedia

  • L' ou regroupe les nombreuses Églises territoriales qui se réclament de la théologie des sept premiers conciles du christianisme et des canons ou lois qu'ils ont édictés. Le christianisme orthodoxe (en grec Ὀρθοδοξία, signifiant ) professe descendre directement des premières communautés chrétiennes fondées par les apôtres de Jésus dans les provinces orientales de l'Empire romain. Sept de ces Églises orthodoxes se réclament d'une fondation par un apôtre, ou un évangéliste, au Ier siècle, l'Église orthodoxe de Constantinople fondée par l'apôtre André, l'Église d'Alexandrie et de toute l'Afrique fondée par Marc, l'Église d'Antioche et de tout l'Orient fondée par les apôtres Pierre et Paul, l'Église orthodoxe de Jérusalem fondée par l'apôtre Jacques, l'Église de Géorgie fondée par l'apôtre André, l'Église orthodoxe de Chypre fondée par Paul et l'Église orthodoxe de Grèce fondée par Paul : certaines portent la dénomination officielle d'apostoliques, d'autres non. Les Églises orthodoxes se sont réparties dans le monde entier au travers de la diaspora des communautés d'origine et par le biais de convertis. Ces Églises en inter-communion partagent une compréhension, un enseignement et des offices qui avaient cours à l'origine dans l'Empire romain d'Orient et se considère comme faisant partie d'une seule et même Église. Avec les chrétiens orthodoxes des Églises des deux conciles et ceux des Églises des trois conciles, les chrétiens orthodoxes des Églises des sept conciles représentent dans le monde la troisième plus grande confession chrétienne en nombre de fidèles après l'Église catholique et les dénominations protestantes. On estime à 250 millions le nombre de chrétiens orthodoxes dans le monde. Elles sont principalement présentes dans l'antique zone de culture grecque, c'est-à-dire dans la zone orientale du bassin de la Méditerranée (Grèce, Turquie, Syrie, Liban, Israël, Palestine, Égypte, Arménie, Géorgie), dans les zones de peuplement slave (Russie, Ukraine, Biélorussie, Bulgarie, Serbie, Monténégro, République de Macédoine) ainsi qu'en Roumanie et Moldavie. Les Églises orthodoxes célèbrent la liturgie selon cinq rites différents (byzantin, arménien, antiochien, chaldéen et alexandrin) ; la Bible et la Liturgie sont lues dans les langues nationales actuelles ou anciennes (araméen, arménien classique, grec des Évangiles, vieux-slave).

Pages équivalentes