Alliance israélite universelle

Image non encore disponible
Langue :anglais, français, allemand
Création :1860
Activité commerciale :Éditeur
Site Web :http://www.aiu.org
Adresse :45 rue La Bruyère, 75428, Paris Cedex 09.
Note :
Fondée en 1860 pour assurer l'alphabétisation des juifs d'Afrique du Nord et d'Europe centrale
Autres formes du nom :AIU
Allgemeine israelitische Allianz (allemand)
Alliance israélite universelle. Paris

Ses activités

Éditeur scientifique20 documents1 document numérisé

  • Les événements de Fez

    1re [-3me] lettre de M. Elmaleh,...

    Description matérielle : 10 p.
    Description : Note : Lettres des 22, 24 et 28 avril 1912
    Édition : Paris : Alliance israélite universelle , [1914]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33855221x]
  • L'Affaire Fornaraki à Alexandrie. Rapport de la Commission d'Enquête publié par l'Alliance Israélite Universelle

    Description matérielle : Gr. in-8 °
    Édition : Paris : imp. de C. Maréchal et J. Montorier , 1881

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36775918m]
  • Alliance israélite universelle...

    Description matérielle : In-4°. Pièce
    Description : Note : Recueil factice classé par ordre chronologique. Commence à Mars 1866. - Voir aussi : [8° A. 13807
    Édition : Metz , (s. d.)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33238193s]
  • Alliance israélite universelle, assemblée générale du 10 avril 1862. Discours d'ouverture, prononcé par M. Louis-J. Koenigswarter,...

    Description matérielle : In-8° , 15 p.
    Édition : Paris : impr. de A. Wittersheim , 1862
    Auteur du texte : Louis Jean Koenigswarter (1814-1878)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30689624w]
  • Alliance israélite universelle. Comité central 35, rue de Trévise, Paris

    Description matérielle : In-8°. Pièce
    Description : Note : Mesures à prendre en faveur des israélites russes émigrés
    Édition : Paris : imp. de C. Maréchal et J. Montarier , (1882,)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb332381944]

Éditeur commercial2 documents

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Alliance israélite universelle

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Voir aussi :

  • Ministre de la justice (1848 et 1870-1871). - Président de l'Alliance Israélite universelle (depuis 1863). - Avocat (1817). - Député (1842-1851, 1869-1871 et 1872-1875). - Sénateur inamovible (1875-1880)

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • YIO 2005-2006
  • GDEL

Autres formes du nom

  • AIU
  • Allgemeine israelitische Allianz (allemand)
  • Alliance israélite universelle. Paris

Biographie Wikipedia

  • L’Alliance israélite universelle (AIU ; hébreu : כל ישראל חברים Kol Israël Haverim, ou כי"ח), est une société juive internationale culturelle, installée dans différents pays mais originellement française. Son siège est situé 45 rue La Bruyère, Paris 9e arrondissement.Elle est fondée en 1860 en France, suite aux évènements antisémites sanglants qui frappent la communauté juive de Damas en 1840, et à la conversion forcée au christianisme de l'enfant juif Edgard de Mortara en 1858. À partir de 1863, elle est présidée par Adolphe Crémieux qui conserve ces fonctions jusqu'à sa mort en 1880, et vice-présidée à partir de 1868 par Léopold Javal. L'Alliance est présidée à partir de 1943 par le juriste gaulliste René Cassin.Ces personnalités publiques et penseurs juifs français, reconnaissants envers la France pour son processus d'émancipation des Juifs, décident alors d'apporter leur aide aux Juifs du monde, afin de lutter contre la haine anti-juive. Ils décident d'un fonds de soutien, créent de nombreux emplois et luttent pour l'égalité des droits des Juifs dans le monde. L'Alliance remplit alors deux fonctions principales : intercéder auprès des autorités politiques dans le monde au bénéfice des Juifs persécutés, et développer un réseau scolaire visant à « moderniser » les Juifs d'Orient afin de permettre leur émancipation. L'objectif de l'Alliance est alors de répandre les bienfaits de la civilisation française dans le monde juif. Elle se pose comme représentante officielle du judaïsme français, sauf pour ce qui tient du culte, domaine réservé du Consistoire duquel elle demeure proche. Ses dirigeants sont républicains et patriotes, et s'opposent au sionisme, du moins jusqu'en 1945.Dans l'entre-deux-guerres, l'Alliance coopère avec l'American Jewish Committee, fondé en 1906, et l'Anglo-Jewish Association (en), ainsi qu'avec l'Organisation Reconstruction Travail (ORT), créée en 1880.

Pages équivalentes