Carmélites déchaussées

Création :24-08-1562
Adresse :Curia Generalizia dei Carmelitani scalzi , Corso d'Italia 38, I-00198 Roma.
Maison généralice : Passo al Convento 11, I-6035 Rapallo, Italia.
Note :
Sainte Thérèse entreprit la réforme des Carmélites en ouvrant le 24 août 1562 à Avila le monastère Saint-Joseph, pour retourner à la règle primitive de saint Albert. A sa mort en 1582, 200 moniales étaient déjà réformées ; les Carmélites déchaussées entrèrent en France en 1604, à Paris, grâce à Pierre de Bérulle et Mme Acarie. En 2000, elles y possèdent 102 couvents ; l'ordre du Carmel non réformé n'existant plus en France
Le Carmel réformé par sainte Thérèse d'Avila et saint Jean de la Croix réunit les Carmes déchaux (1er ordre), les Carmélites déchaussées (moniales, 2e ordre) et un tiers ordre
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Carmelitane scalze
Carmelitas descalzas
Carmélites réformées
Voir plus

Ses activités

Éditeur scientifique10 documents1 document numérisé

Auteur du texte8 documents

  • Contenu dans : Pierre de Bérulle et les Carmélites de France

    Constitutions des religieuses carmélites de la première observance, nommées les déchaussées.... - [1]

    Description matérielle : 590 p.
    Description : Note : Contient : "Érection et institution de l'Ordre des religieuses de Notre-Dame du Mont Carmel... selon la réformation de la bienheureuse Thérèse de Jésus, au royaume de France... par notre S. père le pape Clément VIII" (bulle "In supremo", 13 novembre 1603) ; "Jugement rendu par notre S. père le pape Urbain VIII..." (bref "Decet Romanum pontificem", 20 décembre 1623) ; "Constitutions des religieuses carmélites de la première observance, nommées les déchaussées... par la mère Thérèse de Jésus..." (version de l'éd. de Bruxelles, 1607). - Bibliogr. p. 23-24 et 543-564. Index
    Édition : Paris : les Éd. du Cerf , 1995
    Auteur du texte : Thérèse d'Avila (sainte, 1515-1582)

    [catalogue]
  • Actas, y declaraciones autenticas, para las religiosas carmelitas descalzas hechas por los capitulos generales, aprobadas, confirmadas, y añadidas en este ultimo Capitulo, que se celebro en el convento de S. Petro de Pastrana, a 21 de Abril de 1709

    Description matérielle : In-16
    Édition : Madrid : por Geronimo Estrada , (s. d.)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33804534t]
  • Cérémonial pour l'usage des religieuses carmélites deschaussées

    Édition : Paris : G. Josse , 1659
    Auteur du texte : Giovanni Agostino Gallicio (1592-1681)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36822108h]
  • Constitutions de sainte Térèse

    Description matérielle : 2 fasc. rel. en 1 vol.
    Édition : Paris : impr. de Gauthier-Villars , 1885
    Auteur du texte : Thérèse d'Avila (sainte, 1515-1582)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34053465c]
  • J. M. Règle et constitutions des Carmélites déchaussées de l'ordre de N. D. du Mont-Carmel

    Description matérielle : In-16
    Édition : Saint-Dié : imp. de L. Humbert , 1889

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33804540r]

Contributeur1 document

  • Jean de la Croix

    aux sources du Carmel...

    Ouvrage jeunesse

    Description matérielle : 48 p.
    Édition : Paris : Éd. Fleurus , 1990
    Auteur du texte : Pierre Dhombre
    Contributeur : Carmes déchaux
    Illustrateur : Pascal Croci

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35073424b]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Carmélites déchaussées

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Voir aussi

  • Ordre religieux mendiant issu de l'Ordre de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel, après la réforme de sainte Thérèse d'Avila et saint Jean de la Croix (24 août 1562-28 novembre 1568). La réforme se heurta à l'opposition, parfois violente, des Carmes mitigés, mais en 1580 un bref de Grégoire XIII permit la constitution d'une province séparée pour les Déchaussés, puis en 1593 Clément VIII permit la séparation totale et la formation d'un ordre indépendant

  • Les Carmélites apparurent à Gueldre (actuels Pays-Bas) où des Béguines demandèrent à être affiliées à l'ordre du Carmel. Jean Soreth, prieur général de l'ordre les accepta le 10 mai 1452, Nicolas V donna son approbation le 7 octobre. Bientôt d'autres maisons suivirent à Liège, Huy, Namur, Vilvorde, en Belgique, à Vannes en France

  • Ordre mendiant fondé au XIIe siècle à partir de communautés d'ermites situées sur le Mont Carmel en Palestine, dont la règle fut édictée entre 1206 et 1214 par saint Albert Avogadro, patriarche de Jérusalem. L'ordre commence à émigrer en Occident dès l'origine, approuvé par Honorius III en 1226, et cesse d'exister en Orient après la reconquête musulmane du royaume latin de Jérusalem en 1291. En 1432 le pape Eugène IV adoucit la règle de saint Albert, les Carmes l'acceptant s'appelant Carmes mitigés, ou conventuels, devenus Grands Carmes après une réforme née à Rennes en 1604. Depuis la Révolution cet ordre n'existe plus qu'hors de France

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • ACOLIT, t. 2, Ordini religiosi, p. 95
    Annu. pontificio, 2001, p. 1315
    DHGE, t. 11, col. 1088-1092
    YIO 2004-2005
  • + CORELI

Autres formes du nom

  • Carmelitane scalze
  • Carmelitas descalzas
  • Carmélites réformées
  • Carmes déchaux. Moniales
  • Discalced carmelite nuns
  • Monache carmelitane scalze
  • Moniales carmélites déchaussées
  • Moniales ordinis Carmelitarum dicalceatorum (latin)

Pages équivalentes