Giordano Bruno (1548-1600)

Illustration de la page Giordano Bruno (1548-1600) provenant de Wikipedia
Pays :Italie
Langue :latin
Sexe :masculin
Naissance :Nola, 01-1548
Mort :Rome, 17-02-1600
Note :
Philosophe. - Originaire de Nola, royaume de Naples. - Il quitte l'ordre des Prêcheurs en 1576
Domaines :Philosophie
Autre forme du nom :Jordanus Brunus (1548-1600) (latin)
ISNI :ISNI 0000 0001 2281 2585

Ses activités

Auteur du texte141 documents5 documents numérisés

  • Ouvrage traitant de mnémotechnie. - Présente Circé, fille du Soleil, comme un mage récitant de longues incantations planétaires

  • Oeuvre de rhétorique rédigée à partir d'un cours sur "Rhetorica ad Alexandrum" donné en 1587, dont l'éd. posthume par Johann Heinrich Alsted est parue à Francfort en 1612

  • Comédie satirique en 5 actes

  • Oeuvre de controverse métaphysique, en 5 dialogues, écrite et publiée en exil à Londres

  • Traité philosophique néo-platonicien sous forme allégorique, mêlant vers et prose. - Première édition à Londres en 1585

Auteur adapté1 document

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Giordano Bruno (1548-1600)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Le banquet des cendres / Giordano Bruno ; trad. par Yves Hersant, 1988
    Jordani Bruni Opera latine conscripta, publicis sumptibus edita, 1889
  • Ouvrages de reference : GDEL
    Sous le voile du cosmos : quand les scientifiques parlent de Dieu / Jacques Arnould, 2015
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.
    BN Cat. gén. 1960-1969

Autre forme du nom

  • Jordanus Brunus (1548-1600) (latin)

Biographie Wikipedia

  • Giordano Bruno, né en janvier 1548 à Nola (Italie) et mort (brûlé vif) le 17 février 1600 à Rome, est un ancien frère dominicain et philosophe.Sur la base des travaux de Nicolas Copernic et Nicolas de Cues, il développe la théorie de l'héliocentrisme et montre, de manière philosophique, la pertinence d'un univers infini, qui n'a pas de centre, peuplé d'une quantité innombrable d'astres et de mondes identiques au nôtre. Accusé formellement d'athéisme et d'hérésie par l'Inquisition, en particulier pour ses écrits jugés blasphématoires (notamment sa proclamation que Jésus-Christ n'est pas Dieu mais un simple « mage habile », que le Saint-Esprit est l'âme de ce monde, que Satan sera finalement sauvé (apocatastase), et son intérêt pour la magie) il est condamné à être brûlé vif au terme de huit années de procès ponctuées de nombreuses propositions de rétractation qu'il paraissait d'abord accepter puis qu'il rejetait. Une statue de bronze à son effigie trône depuis le XIXe siècle siècle sur les lieux de son supplice, au Campo de' Fiori à Rome.

Pages équivalentes