BnF
BnF

Per Olov Enquist

Country :
Language :
Gender :
masculin
Note :
Romancier, journaliste, dramaturge, traducteur, metteur en scène
Variants of the name :
Peter Husberg
P.O. Enquist
ISNI :

Occupations

Auteur du texte48 documents

Loading information

Préfacier1 document

Loading information

Scénariste1 document

  • Hamsun

    Material description : 1 DVD vidéo monoface double couche toutes zones (2 h 46 min) : 16/9, coul. (PAL), son.
    Note : D'après le roman "Le procès de Hamsun" de Per Olov Enquist et les mémoires "Arc-en-ciel" de Marie Hamsun
    Edition : [DL 2009] Paris Doriane films [éd., distrib.]
    Acteur : Max von Sydow
    Réalisateur : Jan Troell
    Auteur adapté : Thorkild Hansen (1927-1989)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41457419j]
Loading information

Autre4 documents

Loading information

Documents about this author

Documents about the author Per Olov Enquist

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Documents by this author : Ecrits sur le sport / Per Olov Enquist ; trad. du suédois par Marc de Gouvenain et Lena Grumbach, 1988
  • Ouvrages de reference : LIBRIS (2010-03-30)
  • Catalogues de la BnF : BnF Service scandinave, 2010-03-30

Variants of the name

  • Peter Husberg
  • P.O. Enquist

Wikipedia Biography

  • Per Olov Enquist, souvent P.O. Enquist né le 23 septembre 1934 à Hjoggböle, est un écrivain et journaliste suédois. Son originalité est qu'il développe un style de roman à base documentaire, où la fiction part toujours d'une réalité avérée pour ensuite aboutir à des récits très structurés mêlant la biographie et le roman, les faits réels et la pure invention. C'est ce qu'il a fait, par exemple dans Le Médecin personnel du roi, livre dans lequel il raconte le destin hors du commun de Struensee, qui fut au XVIII siècle le médecin et le conseiller de Christian VII, roi du Danemark, ou dans L'Extradition des Baltes qui mélange l'interview et la fiction pour montrer les dessous de la neutralité suédoise. Cette part d'invention permet ainsi de mieux cerner une époque ou une société, d'en relier des phénomènes, de nous en offrir une vision critique. On peut ainsi le rattacher au mouvement « documentariste » qui a ses racines dans les expériences sociales avancées de la Suède dans les années 1960. Il s'agit d'une littérature expérimentale qui combine les genres du reportage, du rapport ou de l'instruction juridique avec les formes traditionnelles du roman. Ce mouvement a, en son temps, alimenté la contestation des institutions suédoises. Per Olov Enquist se distingue, par rapport à d'autres auteurs de ce mouvement, par sa capacité à conter une histoire malgré son refus des normes narratives classiques et par son attrait pour des personnages, réels ou inventés, hors normes, parfois monstrueux, mieux à même de nous restituer la réalité d'une époque. Son dernier livre est Blanche et Marie. Ce roman oppose et réunit deux portraits de femmes : d'un côté Blanche Wittman, célèbre patiente de Charcot à la Salpêtrière, gigantesque asile et hôpital qui vit dans une sorte d’obscurantisme moyenâgeux, de l’autre Marie Curie qui participe de la création de la science et du monde moderne. Per Olov Enquist présente Blanche comme une femme qui, à la fin du XIX siècle a été la plus vue, touchée, expliquée, montrée, décortiquée mais qui n'a jamais rien dit ou dont on n'a rien recueilli. Il lui donne donc la parole dans cette fiction : il lui invente des carnets qu'elle aurait tenus, puis une rencontre avec Marie Curie dont elle serait devenue l'assistante. Ce roman est très emblématique de la manière d'écrire de Per Olov Enquist qui mêle toujours fictions et faits réels sans qu'il soit toujours aisé, pour le lecteur, de démêler les uns des autres. Il est élu membre de l'Académie des arts de Berlin en 1996. Le « prix de l’État autrichien pour la littérature européenne » lui a été décerné en juillet 2010.

Closely matched pages

Last update : 04/07/2014