BnF
BnF

Zelda Fitzgerald (1900-1948): nom d'alliance

Country :
Language :
Birth :
24-07-1900
Death :
10-03-1948
Note :
Née Zelda Sayre, épouse F. Scott Fitzgerald en 1920
Field :
Littératures
ISNI :

Occupations

Auteur du texte2 documents

Loading information

Documents about this author

Documents about the author Zelda Fitzgerald (1900-1948)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Accordez-moi cette valse / Zelda Fitzgerald, 1976
  • Invented lives / James R. Mellow, 1984
    F. Scott Fitzgerald / Matthew J. Bruccoli, 1994

Variant of the name

  • Zelda Sayre Fitzgerald (1900-1948)

Wikipedia Biography

  • Zelda Sayre Fitzgerald née Zelda Sayre à Montgomery en Alabama était une romancière et l'épouse de l’écrivain F. Scott Fitzgerald. Elle fut une icône des années 1920 — surnommée la « première garçonne américaine » par son mari. Après le succès du premier roman de celui-ci, L'Envers du Paradis, le couple devint célèbre. La presse américaine vit en eux l'incarnation des années folles et de l'âge du Jazz : jeunes, riches, beaux et pleins de vie. Zelda Sayre a grandi dans une famille aisée du Sud. Déjà dans l'enfance, son comportement audacieux la plaçait au centre des potins de Montgomery. Peu après la fin du lycée, elle rencontra F. Scott Fitzgerald à une soirée. Une cour endiablée s'ensuivit mais, malgré la confession des sentiments de l'écrivain, elle continua de fréquenter d'autres hommes. Après des conflits et une longue séparation, ils se marient en 1920 et passèrent les premières années de la décennie en gloires littéraires de New York. Ils partirent ensuite pour l'Europe, en expatriés de la Génération perdue. Scott reçut des louanges pour ses nouvelles et pour son grand roman Gatsby le Magnifique. Tout en fréquentant les grands noms littéraires de l'époque, dont le jeune Ernest Hemingway, le couple était tiraillé par la jalousie, le ressentiment et l'acrimonie. Scott se servait de leur relation pour nourrir son travail et emprunta même des bribes du journal intime de Zelda pour nourrir ses héroïnes de fiction. À la recherche de sa propre identité artistique, Zelda écrivit des nouvelles et des articles de magazine avant de devenir obsédée par une carrière de ballerine, pour laquelle elle s'entraîna en vain jusqu'à épuisement. La tension de son mariage tumultueux, l'alcoolisme de Scott et son instabilité croissante augurent de son admission en sanatorium en 1930. On lui diagnostiqua une schizophrénie. Alors en traitement dans une clinique du Maryland, elle écrit un roman semi-autobiographique Accordez-moi cette valse, publié en 1932. Scott fut furieux de voir ainsi des éléments de sa propre existence repris dans le livre de son épouse, alors qu'il fit de même, spécialement dans Tendre est la nuit, publié en 1934, où le personnage de Nicole Diver est la transposition exacte de Zelda. Ces deux romans fournissent les descriptions contrastées de l'échec de leur mariage. De retour en Amérique, Scott s'installa à Hollywood où il tenta une carrière de scénariste et commença une liaison avec l'éditorialiste Sheilah Graham. En 1936, Zelda fut internée dans l'hôpital psychiatrique Highland d'Asheville en Caroline du Nord. Scott meurt à Hollywood en 1940, un an et demi après sa dernière rencontre avec Zelda. Elle passera les années suivantes à l'écriture d'un second roman, qu'elle ne finira jamais, et à peindre frénétiquement. Elle meurt à l’âge de 47 ans dans l’incendie de l’hôpital psychiatrique de Ashville qui fera huit autres victimes parmi les patients. L'intérêt pour les Fitzgerald resurgit peu après sa mort : le couple devient le sujet privilégié d'essais, de livres populaires et de films. Après avoir été un emblème de l'âge d'or du jazz, des années folles et de la génération perdue, Zelda Fitzgerald trouva un nouveau rôle à titre posthume : suite à une célèbre biographie parue en 1970 qui la dépeint en victime d'un mari autoritaire, elle devint une icône féministe.

Closely matched pages

Last update : 21/02/2014