Léon Gaultier (1915-1997)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Bourges (Cher), 01-02-1915
Mort :18-07-1997
Note :
Professeur d'histoire, de philosophie et de lettres. - Membre du PPF [Parti populaire français] (1936-), de la Milice (1943), engagé dans la Waffen-SS (1943)
ISNI :ISNI 0000 0001 2119 7971

Ses activités

Auteur du texte3 documents1 document numérisé

  • Siegfried et le Berrichon

    parcours d'un "collabo"

    Description matérielle : 1 vol. (378 p.)
    Édition : Paris : Perrin , 1991

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35415263m]
  • Catalina de Erauso

    Description matérielle : 320 p.
    Description : Note : La couv. porte en plus : "la nonne conquistador"
    Édition : Paris : J. Picollec , 1980

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34674866h]
  • Jean Coëtanlem

    le cœur au poing, le lys aux lèvres

    Description matérielle : 267 p.
    Édition : Paris : J. Picollec , 1982

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34731323g]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Léon Gaultier (1915-1997)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Siegfried et le Berrichon / Léon Gaultier, 1991
  • Waffen-SS français : officiers / Grégory Bouysse, 2011

Biographie Wikipedia

  • Léon Gaultier est un ancien collaborationniste français, né le 1er février 1915 à Bourges et mort le 18 juillet 1997 (à 82 ans). Léon Gaultier a d'abord été diplômé supérieur d'études classiques, et professeur d'histoire. Durant la guerre, il est un proche collaborateur de Paul Marion — secrétaire général à l'Information du gouvernement du maréchal Pétain —, chroniqueur à « Radio Vichy », et fut l'un des fondateurs de la Milice française. Il combattit sous l'uniforme allemand de la Waffen-SS avec le grade de Untersturmführer, il commanda une unité française sur le Front de l'Est durant l'été 1944. Il est grièvement blessé au combat en Galicie. Frappé d'indignité nationale, il est emprisonné et condamné aux travaux forcés en 1946.Libéré en 1958, il travaille pour l'agence Havas.Par la suite, il cofonde avec Jean-Marie Le Pen la maison d'éditions SERP (Société d'études et de relations publiques) qui se spécialise dans l'édition de disques historiques (discours politiques, chants militaires, etc.). En 1972, il compte parmi les membres fondateurs du conseil national du Front national, sans avoir de responsabilité particulière. Après avoir milité quelques années au FN, écrit épisodiquement dans Rivarol, il est progressivement écarté du cercle des amis de Jean-Marie Le Pen au début des années 1980. Par la suite, il se consacre notamment à l'écriture de mémoires et de souvenirs, revenant sur son passé de collaborateur.

Pages équivalentes