Maksim Gorʹkij (1868-1936): pseudonyme individuel

Illustration de la page Maksim Gorʹkij (1868-1936) provenant de Wikipedia
Pays :Russie (Fédération)
Langue :russe
Sexe :masculin
Naissance :Nijni-Novgorod (Russie), 28-03-1868
Mort :Moscou (URSS), 18-06-1936
Note :
Romancier, dramaturge. - Quitta l'Union soviétique en 1921, y revint définitivement en 1933
Domaines :Littératures
Autres formes du nom :Максим Горький (1868-1936) (russe)
Maksim Gorki (1868-1936) (russe)
Maxime Gorkii (1868-1936) (russe)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2144 5808

Ses activités

Auteur du texte477 documents14 documents numérisés

Préfacier7 documents1 document numérisé

  • Roman de guerre autobiographique publié initialement sous forme de feuilleton dans le quotidien "L'oeuvre". - Prix Goncourt 1916

    Le feu avec Maksim Gorʹkij (1868-1936) comme préfacier

  • Léonide Léonov. Les Blaireaux. Traduit du russe par Maurice-Parijanine. Avec une préface de Maxime Gorki

    Description : Note : Les Prosateurs étrangers modernes
    Édition : Vendôme-Paris, Impr. des Presses universitaires de France ; Paris, éditions Rieder , 1932. (10 août.) In-16, 647 p. 30 fr. [215]
    Auteur du texte : Leonid Maksimovič Leonov (1899-1994)
    Traducteur : Maurice Parijanine (1885-1937)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32373999q]
  • Raoul Mortier, docteur ès lettres. Histoire générale des littératures étrangères, avec la collaboration de MM. Dumesnil de Gramont, Gaucher, Penciolelli, Roux. Préface de Maxime Gorki. T. 1. T. 2

    Édition : Strasbourg, Impr. des "Dernières Nouvelles" ; Paris, libr. Aristide Quillet, 278, boulevard Saint-Germain (VIIe) , 1925. (11 décembre.) 2 vol. in-4 avec gravures et planches hors texte. T. 1, 324 p. ; t. 2, 342 p. [1201]
    Auteur du texte : Raoul Mortier (1881-1951)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32182194d]
  • Les Hommes de Stalingrad

    Édition : Paris , 1935. In-16

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb321821901]
  • M. Gorʹkij. Literaturnye portrety. [Predislovie K. Čukovskogo]

    Description matérielle : 576 p.
    Description : Note : Жизнь замечательных людей. Серия биографий. Основана в 1933 году М. Горьким. Вып. 1. 358
    Édition : Москва : Молодая гвардия , 1963

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43939040g]

Éditeur scientifique6 documents

Adaptateur2 documents1 document numérisé

Auteur de lettres2 documents

Rédacteur1 document

  • Sbornikʺ armânskoj literatury

    Description matérielle : 316 p.
    Description : Note : [Сборник...
    Édition : Петроградъ : Парусъ , [1916]

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43976479q]

Compositeur1 document

Postfacier1 document

Auteur ou responsable intellectuel19 documents2 documents numérisés

Autre2 documents

  • Les Bas-fonds, adaptation romancée de R. Varinot, illustrée de... photographies du film, d'après l'oeuvre... de Maxime Gorki. Scénario de E. Zamiatine et J. Companeez...

    Description matérielle : In-8° , 94 p., pl., couv. ill.
    Description : Note : Cinéma-bibliothèque, n° 10
    Édition : Paris : J. Tallandier , (1937)
    Auteur du texte : Raymond Varinot

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31544620f]
  • Nouvelles russes...]

    Autre : Vladimir Galaktionovič Korolenko (1853-1921)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32320279d]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Maksim Gorʹkij (1868-1936)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Polnoe sobranie sočinenij. Pisʹma v dvadcati četyreh tomah / M. Gorʹkij, 2000
    Les estivants : [Paris, Théâtre de l'Odéon, 6 janvier 1994]/ Maxime Gorki ; version française par Macha Zonina et Jean-Pierre Thibaudat, 1994
    L'annonciateur de la tempête / Maxime Gorki ; trad. par E. Séménoff, 1905
  • Ouvrages de reference : Russkie pisateli 20 veka : biografičeskij slovarʹ, 2000
    Laffont-Bompiani, Auteurs : Gorki (Maxime)
    GLU
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Gorkiĭ (Maksim), pseud. de Piechkov (Aleksieĭ Maksimovitch)
    BN Cat. gén. suppl. : Gorki (Maxime)
    BnF Service russe (2016-02-10)

Autres formes du nom

  • Максим Горький (1868-1936) (russe)
  • Maksim Gorki (1868-1936) (russe)
  • Maxime Gorkii (1868-1936) (russe)
  • Maxime Gorki (1868-1936) (français)
  • Maksim Gor′kii (1868-1936) (russe)
  • Maksim Gor′kiĭ (1868-1936) (russe)
  • Maxime Gorky (1868-1936) (russe)
  • Aleksej Maksimovič Peškov (1868-1936) (russe)
  • Maxim Gorky (1868-1936) (russe)

Biographie Wikipedia

  • Maxime Gorki (parfois orthographié Gorky) (russe : Максим Горький, Maksim Gorki), nom de plume d’Alekseï Maksimovitch Pechkov (en russe : Алексей Максимович Пешков), est un écrivain russe né le 28 mars (16 mars) 1868 à Nijni Novgorod et mort le 18 juin 1936 à Moscou. Il est considéré comme un des fondateurs du réalisme socialiste en littérature et un homme engagé politiquement et intellectuellement aux côtés des révolutionnaires bolcheviks.Enfant pauvre, autodidacte, formé par les difficultés et les errances de sa jeunesse, passé par le journalisme, il devient un écrivain célèbre dès ses débuts littéraires. Auteur de nouvelles pittoresques mettant en scène les misérables de Russie profonde (Essais et Histoires, 1898), de pièces de théâtre dénonciatrices comme Les Bas-fonds en 1902 ou de romans socialement engagés comme La Mère, publié en 1907, il racontera aussi sa vie dans une trilogie autobiographique : Enfance/ Ma vie d'enfant (1914), En gagnant mon pain (1915-1916), Mes universités (1923).Dès ses débuts littéraires, Gorki partage l'idéal des partis progressistes et se lie avec les bolcheviks et avec Lénine. Plusieurs fois emprisonné pour ses prises de position, en particulier lors de la révolution de 1905, il quitte la Russie et voyage aux États-Unis pour collecter des fonds pour le mouvement bolchevique. À son retour en 1906, il doit s'exiler à Capri pour des raisons à la fois médicales et policières.Rentré en Russie à la suite d'une amnistie en 1913, Maxime Gorki est proche de Lénine et des révolutionnaires, mais formule des critiques dès novembre 1917 qui lui valent les menaces du pouvoir : inquiet et malade de la tuberculose, il quitte la Russie en octobre 1921 et se fixe de nouveau dans le sud de l'Italie en 1924.Encouragé par Staline, il revient plusieurs fois en URSS après 1929 et s'y réinstalle définitivement en 1932 : il devient un membre éminent de la nomenklatura soviétique et participe à la propagande du régime qui l'honore mais le surveille en même temps. Il meurt en juin 1936 dans des circonstances qui ont prêté au soupçon, mais ses funérailles nationales l'établissent comme l'écrivain soviétique exemplaire qu'immortaliseront écrits et statues.

Pages équivalentes