Abū al-Qāsim al-H̱azzāz al-Qawārīrī al- Ǧunayd ibn Muḥammad (0830-0910)

Langue :arabe
Sexe :masculin
Naissance :Bagdad, 830
Mort :Bagdad, 910
Note :
Soufi
Autres formes du nom :أبو القاسم الخزاز القواريري جنيد بن محمد (0830-0910) (arabe)
جنيد بغدادى (0830-0910) (turc ottoman (1500-1928))
Cüneyd-i Bağdâdî (0830-0910) (turc)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 5378 5754

Ses activités

Auteur du texte4 documents

  • Enseignement spirituel

    traités, lettres, oraisons et sentences

    Description matérielle : 229 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 9-10
    Édition : Paris : Sindbad , 1983
    Éditeur scientifique : Roger Deladrière

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb366039891]
  • Contenu dans : The life, personality and writings of al-Junayd

    Ar-Rasā'il. - [1]

    Description matérielle : 1 vol. (XVIII-183-62-II p.)
    Édition : London : Luzac , 1962

    [catalogue]
  • Enseignement spirituel

    traités, lettres, oraisons et sentences

    Description matérielle : 1 vol. (221 p.)
    Description : Note : Bibliogr. p. 7-8
    Édition : Arles : Actes Sud ; [Montréal] : Leméac , impr. 2013
    Éditeur scientifique : Roger Deladrière

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43731159w]
  • Ḥadāʾiq al-anwār wa-badāʾiʿ al-ašʿār

    dīwan al-rabīʿ wa-al-azhār wa-al-ṯimār

    Description matérielle : 1 vol. (513 p.)
    Description : Note : Bibliogr. p. 451-462
    Édition : Bayrūt : Dār al-ġarb al-islāmī , 1995. - Bayrūt : Dār al-ġarb al-islāmī , 1995 : دار الغرب الإسلامي , 1995
    Éditeur scientifique : Hilāl Nāǧī

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41366559v]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Abū al-Qāsim al-H̱azzāz al-Qawārīrī al- Ǧunayd ibn Muḥammad (0830-0910)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Les Dits de Bistami / [recueillis et trad. en arabe par Junayd] ; trad. de l'arabe par A. Meddeb, 1989
    Yeni Türk şiirinde Cüneyd-i Bağdâdî : okulu ve misyonu / Hasan Aktaş, 2008
  • Ouvrages de reference : Encycl. Islam
    Al-Aʿlam / Ḫayr al-Dīn al-Ziriklī, 1990, t. 2, p. 137-138
    TDV Islam ansiklopedisi, 1993, VIII, 119-121
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. 1960-1969 : Gunayd (Abū I-Qasim al-)
    BnF Service arabe, 2008-10-28
    BnF Service turc, 2011-06-21

Autres formes du nom

  • أبو القاسم الخزاز القواريري جنيد بن محمد (0830-0910) (arabe)
  • جنيد بغدادى (0830-0910) (turc ottoman (1500-1928))
  • Cüneyd-i Bağdâdî (0830-0910) (turc)
  • Ebü'l-Kâsım Cüneyd bin Muhammed el-Hazzâz el-Kavârîrî (.8..-.909) (turc ottoman (1500-1928))
  • Junayd ibn Muḥammad al- (0830-0910)
  • Djunayd ibn Muḥammad al- (0830-0910)
  • Al- Junayd (0830-0910)
  • Abū I-Qasim al- Gunayd (0830-0910)

Biographie Wikipedia

  • Haute figure de la spiritualité musulmane de la période classique VIIe siècle au Xe siècle, unanimement célébré comme un très grand maître soufi (Le seigneur de la Tribu spirituelle est l'un de ses surnoms), Abû l’Qasim al-Junayd al-Baghdadi (mort en 911) représente avec Harith al-Muhasibi (en) une orientation spirituelle où la lucidité l’emporte sur l’ivresse. En cela, il prône une certaine prudence pour ce qui est des témoignages d’expériences mystiques qui pourraient égarer les croyants de la loi révélée.Néanmoins, il puise dans le Coran et la Sunna les explications des déclarations de certains soufis comme Bistami ou Al Hallaj qu’il eut d’ailleurs un temps pour disciple. Selon lui le ravissement spirituel prend sa source dans le pacte ontologique (Mithaq) que Dieu conclut avec Ses créatures en leur demandant – « Ne suis-Je point Votre Seigneur ? ».Cet engagement primordial de l’humanité rejaillit chez les soufis sous la forme de l’ivresse, du ravissement, voire de l’extinction en Dieu où la créature se confond avec son Créateur comme la goutte d’eau dans l’océan.Ainsi les propos extatiques de certains soufis sont-ils éclairés : « Celui qui s’abîme dans les manifestations de la Gloire s’exprime selon ce qui l’anéantit; quand Dieu le soustrait à la perception de son moi et qu’il ne constate plus en lui que Dieu, il Le décrit. » Ceci n’est pas sans rappeler les paroles d’al-Hallaj sur la Vérité (al-Haqq). Aussi Junayd considère-t-il que l’état d’extinction (Fana) doit être impérativement dépassé pour parvenir à la sobriété extérieure et donc à un soufisme socialement possible.Un proverbe soufi exprime cette réalité comme suit : « Il faut avoir le corps dans la boutique et le cœur dans la Présence divine. » L’enseignement de Junayd, compilé dans des épîtres où il traite aussi bien de la métaphysique de l'Être que des règles de la Voie, permirent à l’Islam de s’appuyer sur des bases solides avant de déployer les grands systèmes de sa théologie mystique. Son énorme influence lui valut le surnom de « Prince de l’Ordre » et la grande majorité des futures confréries soufies remonteront de fait à la « Voie de Junayd. »

Pages équivalentes