William Henry Hudson (1841-1922)

Illustration de la page William Henry Hudson (1841-1922) provenant de Wikipedia
Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Sexe :masculin
Naissance :Quilmes, Argentine, 04-08-1841
Mort :Worthing, GB, 04-08-1922
Note :
A aussi écrit en espagnol
Naturaliste, ornithologue. - Romancier et poète. - D'origine argentine, naturalisé anglais (en 1900)
Domaines :Littératures
Autre forme du nom :Guillermo Enrique Hudson (1841-1922)

Ses activités

Auteur du texte60 documents2 documents numérisés

Annotateur1 document1 document numérisé

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur William Henry Hudson (1841-1922)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Terre pourpre / William Henry Hudson ; trad. de l'anglais par Victor Llona ; [préf. de Michel Le Bris], 1990
    La tierra purpúrea ; Allá lejos y hace tiempo / Guillermo Enrique Hudson, 1980
  • Ouvrages de reference : BLNA, 1993-11 : Hudson, W. H. (William Henry), 1841-1922
    GLU
    Encycl. britannica
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Hudson (W. H.)
    BN Cat. gén. suppl.

Autre forme du nom

  • Guillermo Enrique Hudson (1841-1922)

Biographie Wikipedia

  • William Henry Hudson est un ornithologue, un naturaliste et un écrivain argentin d’origine britannique, né le 4 août 1841 et mort le 18 août 1922.Il naît dans le district de Quilmès, au sud de Buenos-Aires de parents anglais, Daniel Hudson et Catherine née Kemble. Il est passionné dès son jeune âge par l’étude des plantes et des animaux. Il s’installe en Grande-Bretagne en 1869. Il commence à faire paraître une série d’études ornithologiques dont Argentine Ornithology (1888-1899) et British Birds (1895). Mais ce qui le rend vraiment célèbre sont ses livres sur la campagne anglaise dont Hampshire Days (1903) et Afoot in England (1909), des ouvrages qui contribuent à l’émergence du mouvement de retour à la nature des années 1920 et 1930. Son œuvre la plus célèbre est son roman exotique Green Mansions (1904), paru en français sous le titre Vertes Demeures dans la collection Points au Seuil en 1984.Il est l’un des membres fondateurs de la Royal Society for the Protection of Birds.

Pages équivalentes