Jean de la Croix (saint, 1542-1591): nom en religion

Illustration de la page Jean de la Croix (saint, 1542-1591) provenant de Wikipedia
Pays :Espagne
Langue :espagnol; castillan
Sexe :masculin
Naissance :24-06-1542
Mort :14-12-1591
Note :
Poète mystique. - Carme déchaux (à partir de 1568 ; précédemment carme sous le nom de Jean de Saint-Matthias). - Béatifié (en 1675), canonisé (en 1726), docteur de l'Église (1926)
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Juan de la Cruz (saint, 1542-1591) (espagnol; castillan)
Juan de la Cruz (1542-1591) (espagnol; castillan)
Giovanni della Croce (saint, 1542-1591) (italien)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2144 2455

Ses activités

Auteur du texte218 documents3 documents numérisés

  • Cantique écrit entre 1576 et 1578

  • Contenu dans : Obras escogidas de Alejo Venegas, Juan de Avila, Luis de Granada, San Juan de la Cruz

    Llama de amor viva. - [5]

    Description matérielle : 1 vol. (579 p.)
    Description : Note : Réunit : "Agonia del tránsito de la muerte / Alejo Venegas" ; "Esposicion del verso "Audi, filia, et vide" / Juan de Avila" ; "Las Meditaciones y la Guia de pecadores / fray Luis de Granada" ; "Cartas, Sentencias espirituales, Llama de amor viva, Poesías / San Juan de la Cruz"
    Édition : Paris : Baudry , 1847

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]

Auteur adapté4 documents

Compositeur4 documents

Auteur présumé du texte1 document

  • Contenu dans : La Virgen de la Caridad y el Cristo de la Salud de Guadalcázar

    Libro de los milagros que nuestro Señor obró en las sanctas ymágines de la yglesia de Nuestra Señora de la Charidad, de Religiosos Carmelitas descalços en la villa de Guadalcáçar. - [3]

    Description matérielle : 236 p.
    Description : Note : Contient des documents, dont la "Relación" / Martín de Roa, l'"Ocasión milagrosa de la fundación del convento de Nuestra Señora de la Caridad de Guadalcázar" / Francisco de Santa María, et le "Libro de los milagros que nuestro Señor obró en las sanctas ymágines de la yglesia de Nuestra Señora de la Charidad, de Religiosos Carmelitas descalços en la villa de Guadalcáçar", tiré d'un manuscrit du Monastère de carmélites de Sainte Anne de Cordoue, qui pourrait être le texte composé par Saint Jean de la Croix sur le sujet et considéré comme perdu. - Index
    Édition : Cordoba : Vistalegre , 2002

    [catalogue]

Compositeur de l'œuvre adaptée1 document

Guitare1 document

  • Contenu dans : Ambiance féérique

    Concerto pour viola d'amore, luth (guitare), instruments à cordes et basse continue en ré mineur (RV 540). - [2]

    Description matérielle : 2 disques compacts (1 h 02 min 14 s, 53 min 53 s) : DDD, ADD
    Description : Note : Hamburg 13 : prod. Polydor international GmbH
    Édition : Hamburg 36 : Deutsche Grammophon Gesellschaft ; Antony : distrib. Polygram. Division Polydor , 1993 (DL)
    Compositeur : Antonio Vivaldi (1678-1741)
    Viole d'amour : Monique Frasca-Colombier

    [catalogue]

Autre2 documents

  • Les Mystères espagnols. Sainte Thérèse. Saint Jean de la Croix. Introduction et notes de Gonzague Truc

    Description : Note : Les Cent chefs-d'oeuvre étrangers. N° 21
    Édition : Paris, la Renaissance du livre , (S. d.) In-16, 185 p., portrait. [973]
    Auteur du texte : Gonzague Truc (1877-1972)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb322823379]
  • P. Clovis de Provin. Les Nuits mystiques d'après saint Jean de la Croix

    Description : Note : Articles extraits des "Études franciscaines". 1933
    Édition : Gembloux (Belgique), impr. J. Duculot ; Paris, Libr. Saint-François d'Assise, 4, rue Cassette , 1933. (31 octobre.) In-8, 72 p. 5 fr. [63]

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31954026r]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jean de la Croix (saint; 1542-1591)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Le feu sur la terre : un choix de textes... / Jean de la Croix, 1989
  • Ouvrages de reference : GDEL
    Dizionario degli istituti di perfezione. IV, 1977, col. 1256-1264
    Ensayo de un diccionario de la literatura / Federico Carlos Sáinz de Robles. 2. 4a ed, 1973
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Jean de la Croix (Juan de Yepez, saint)
    BN Cat. gén. 1960-1969 : Juan de la Cruz (Juan de Yépez, saint)

Autres formes du nom

  • Juan de la Cruz (saint, 1542-1591) (espagnol; castillan)
  • Juan de la Cruz (1542-1591) (espagnol; castillan)
  • Giovanni della Croce (saint, 1542-1591) (italien)
  • Joan de la Cruz (saint, 1542-1591) (espagnol; castillan)
  • Johannes vom Kreuz (saint, 1542-1591) (allemand)
  • Juan de Yepez (saint, 1542-1591)
  • Juan de Yepez y Álvarez (saint, 1542-1591)
  • Juan de Yepez (1542-1591) (espagnol; castillan)
  • Juan de Yepez y Álvarez (1542-1591) (espagnol; castillan)

Biographie Wikipedia

  • Juan de Yepes Álvarez, Jean de la Croix en religion (en espagnol : Juan de la Cruz), né à Fontiveros le 24 juin 1542 et mort au couvent d'Ubeda le 14 décembre 1591, est un saint mystique espagnol, souvent appelé le .Né dans une famille aristocratique d'Espagne, il devient carme après ses études alors qu'il se consacrait à l'ordre des Chartreux. Thérèse d'Avila, réformatrice de l'ordre du Carmel, lui demande de prendre en charge l'ordre masculin du carmel. Il accepte et fonde l'ordre des Carmes déchaussés. Il accompagne spirituellement les sœurs du Carmel, avant d'être enfermé par les autorités de l'Ordre qui refusent sa réforme. Jean de la Croix fait alors la très célèbre expérience mystique de La Nuit obscure » (Noche oscura) qu'il décrit et développe tout au long de sa vie à travers des traités tels que La montée du Carmel (Subida del Monte Carmelo), La Nuit obscure (Noche oscura), La vive flamme d'amour (Llama de amor viva), ou encore Le Cantique spirituel (Cántico espiritual). Il cherche à y témoigner du chemin des âmes vers Dieu. Après avoir été nommé prieur de divers couvents de carmes déchaussés, il finit par être mis au ban de sa communauté avant de mourir en décembre 1591.Après sa mort, il est très vite considéré comme un saint et comme l'un des plus grands mystiques espagnols, au même titre que Thérèse d'Ávila. L'Église catholique le béatifie en 1675 puis le canonise en 1726. Il est fêté le 14 décembre. Les querelles sur l'illuminisme conduisent cependant à remettre ses écrits en cause, mais la célèbre carmélite française Thérèse de Lisieux contribue fortement à promouvoir l'importance de sa doctrine. Il est proclamé « docteur de l'Église » entre les deux guerres mondiales, le 24 août 1926.Il est reconnu comme l'un des plus grands poètes du Siècle d'or espagnol. Il est depuis 1952 le saint patron des poètes espagnols. Certains philosophes s'appuient sur ses écrits pour conceptualiser le détachement.

Pages équivalentes