Daniil Ivanovič Harms (1905-1942): pseudonyme individuel

Pays :URSS
Langue :russe
Sexe :masculin
Naissance :30-12-1905
Mort :02-02-1942
Note :
Poète, dramaturge et romancier
Domaines :Littératures
Autres formes du nom :Даниил Иванович Хармс (1905-1942) (russe)
Daniil Ivanovitch Kharms (1905-1942) (français)
Daniel Harms (1905-1942) (français)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2133 3873

Ses activités

Auteur du texte35 documents

Auteur adapté7 documents

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Daniil Ivanovič Harms (1905-1942)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Polnoe sobranie sočinenij / D. Harms, 2002
    Russia's lost literature of the absurd : a literary discovery / selected works of Daniil Kharms and Alexander Vvedensky ; edited and translated by George Gibian, 1971
  • Ouvrages de reference : Russkie pisateli 20 veka : bigrafičeskij slovarʹ, 2000
  • Catalogues de la BnF : BnF Service russe, 2015-09-24

Autres formes du nom

  • Даниил Иванович Хармс (1905-1942) (russe)
  • Daniil Ivanovitch Kharms (1905-1942) (français)
  • Daniel Harms (1905-1942) (français)
  • Daniil Ivanovitch Iouvatchov (1905-1942) (russe)
  • Daniil Ivanovič Ûvačev (1905-1942) (russe)

Biographie Wikipedia

  • Daniil Harms (en russe : Даниил Хармс), né le 30 décembre 1905 à Saint-Pétersbourg – mort le 2 février 1942 à Léningrad) est un poète satiriste du début de l'ère soviétique considéré comme un précurseur de l'absurde. De son vrai nom Daniil Ivanovitch Iouvatchev (Даниил Иванович Ювачев), il choisit le pseudonyme de Harms pendant ses études secondaires. Il utilisa également les pseudonymes de Horms, Charms, Chardam, etc. Son œuvre est essentiellement constituée de courtes vignettes, ne faisant souvent que quelques paragraphes, où alternent des scènes de pauvreté ou de privations, des scènes fantastiques ressemblant parfois à des descriptions de rêves, et des scènes comiques. « Certes Harms appartient sans conteste à la grande famille des désespérés rigolos ». Les choses, les images, les personnages disparaissent souvent même avant de commencer à exister. Dans ces vignettes, des écrivains connus font parfois des apparitions incongrues.Le monde de Harms est imprévisible et désordonné, ses personnages répétant sans fin les mêmes actions ou se comportant de façon irrationnelle, des histoires linéaires commençant à se développer étant brutalement interrompues par des incidents qui les font rebondir dans des directions totalement inattendues. Le travail de Harms est plus profond qu'il n'y paraît et doit être replacé dans le contexte de l'Oberiou (Association pour l'Art réel), un courant littéraire et philosophique du modernisme russe dont il a été l'un des fondateurs.Il fut accusé d'activités anti-soviétiques et exilé à Koursk en 1931. Il fut arrêté à nouveau pendant le siège de Leningrad le 23 août 1941 et interné en asile psychiatrique où il mourut, à 36 ans.Considéré comme un ennemi du régime stalinien, Harms ne put publier de son vivant que deux textes: l'essentiel de son œuvre fut diffusée clandestinement. Il fut réhabilité en 1956, mais longtemps, seules ses poésies pour enfants furent republiées en URSS, à partir de 1962. Son œuvre est aujourd'hui appréciée en Russie. Elle a été traduite en français, allemand, anglais, italien, polonais, tchèque, suédois.

Pages équivalentes