Madeleine Laval (1912-2002)

Pays :France
Langue :français
Sexe :féminin
Naissance :09-06-1912
Mort :02-06-2002
Note :
Traductrice
ISNI :ISNI 0000 0000 3469 8444

Ses activités

Éditeur scientifique7 documents1 document numérisé

Auteur du texte1 document

  • Montées

    Édition : Toulouse, Apostolat de la prière (impr. de Fournié) , 1953. In-16, 48 p., fig., musique, couv. ill. 100 fr. [D. L. 4256-53] -IIc-

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32355628f]

Autre6 documents2 documents numérisés

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Le chat Murr / E. T. A. Hoffmann ; texte français par Madeleine Laval ; introd. par Jean-Luc Steinmetz, 1988
  • Monde, 2002-06-14

Biographie Wikipedia

  • Madeleine Laval (née le 9 juin 1912 - morte le 2 juin 2002) était une germaniste et une traductrice française.Professeur d'allemand au lycée Fénelon, elle est surtout connue comme traductrice des romantiques allemands, en particulier d'Ernst Theodor Amadeus Hoffmann, dont elle a assuré l'édition des œuvres, avec son maître Albert Béguin, en 5 volumes au Club des libraires de France (1956-1958) puis en 14 volumes aux éditions Phébus (1978-1988) ; citons tout particulièrement sa traduction des Élixirs du Diable. Elle a également traduit Berlin de Theodor Plievier (Flammarion, 1955) avec René et Élisabeth Chenevard, L'Homme qui ne voulait pas vieillir (der Mann der nicht alt werden wollte) de Walter Jens (Julliard, 1956) ou Scènes de la vie d'un propre à rien (Aus dem Leben eines Taugenichts) de Joseph von Eichendorff avec Robert Sctrick (Phébus, 1990).Elle était l'épouse de l'éditeur Jacques Haumont.

Pages équivalentes