Lucrèce (0097?-0055 av. J.-C.)

Langue :latin
Sexe :masculin
Naissance :- 97
Mort :- 55
Note :
Philosophe et poète latin. - Né entre 97 et 94 av. J.-C.
Domaines :Philosophie
Littératures
Autres formes du nom :Titus Lucretius Carus (0097?-0055 av. J.-C.) (latin)
Lucreci (0097?-0055 av. J.-C.) (catalan; valencien)
ISNI :ISNI 0000 0001 2146 3483

Ses activités

Auteur du texte279 documents4 documents numérisés

  • Poème philosophique, en 6 livres et plus de 7000 vers

  • Lucrèce, Virgile, Valérius Flaccus

    oeuvres complètes, avec la traduction en français

    Description matérielle : 1 vol. (IV-612 p.)
    Description : Note : Oeuvres principales en latin avec la traduction française, commentaires en français
    Édition : Paris : Firmin Didot frères, fils et Cie , 1868
    Auteur du texte : Caius Valerius Flaccus (0045?-0090?), Virgile (0070-0019 av. J.-C.)
    Éditeur scientifique : Désiré Nisard (1806-1888)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb401772548]
  • Morceaux choisis

    Description matérielle : 1 vol. (306 p.)
    Édition : Paris : L. Hachette , 1848
    Traducteur : Félix de Parnajon (1829-1912)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30844189d]
  • Traduction libre de Lucrèce

    Description matérielle : 2 tomes en 1 vol. (XLI-152, 228 p.)
    Édition : Paris ; Amsterdam : Châtelain , 1768
    Traducteur : Charles-Joseph Panckoucke (1736-1798)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30844201f]
  • Contenu dans : Lucrèce et l'expérience

    De la nature des choses. - [1]

    [Nouvelle éd.]
    Description matérielle : 1 vol. (321 p.)
    Description : Note : Contient un choix de textes de "De la nature des choses", trad. de "De rerum natura libri VI" / Lucrèce. - Bibliogr. p. 263-272
    Édition : Paris : Presses universitaires de France , impr. 2011

    [catalogue]

Auteur adapté1 document1 document numérisé

Auteur ou responsable intellectuel1 document1 document numérisé

Autre1 document

  • Épicure, sa vie, son oeuvre

    Description : Note : Philosophes
    Édition : Paris, Presses universitaires de France (Impr. des Presses universitaires de France) , 1958. In-16 (19 cm), 108 p., couv. en coul. 300 fr. [D. L. 15357-58] -IIIa-
    Auteur du texte : André Cresson (1869-1950)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31980150j]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Lucrèce (0097?-0055 av. J.-C.)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • Titus Lucretius Carus (0097?-0055 av. J.-C.) (latin)
  • Lucreci (0097?-0055 av. J.-C.) (catalan; valencien)

Expositions virtuelles et ressources multimedia

  • Le sens de la vie ou le goût de la vie ? : Leçons de philosophie, le sens de la vie

    conférences

    Comment l’homme peut il se séparer de la religion et posséder encore un sens moral ? Comment l’homme peut il vivre sans Dieu ? Et comment l’homme vit il dans un monde où seule la nature dicte ses lois ? Abordant les questions éternelles (la Vérité, l’Eternité ou encore la souffrance) auxquelles religion et morale s’efforcent d’apporter, sinon des réponses, au moins des lignes de pensée et des instruments de réflexion, cette rencontre est rythmée par des lectures d’extraits du Gai savoir de Nietzsche, De la nature des choses de Lucrèce ou encore des Noces d’Albert Camus.

    Lieu : Conférences enregistrée dans les auditoriums de la Bibliothèque nationale de France

    [Voir la ressource]

Biographie Wikipedia

  • Lucrèce (en latin Titus Lucretius Carus) est un poète philosophe latin du Ier siècle av. J.-C., (peut-être 98-55), auteur d'un seul livre inachevé, le De rerum natura (De la nature des choses, qu’on traduit le plus souvent par De la nature), un long poème passionné qui décrit le monde selon les principes d'Épicure.C’est essentiellement grâce à lui que nous connaissons l'une des plus importantes écoles philosophiques de l'Antiquité, l'épicurisme, car des ouvrages d’Épicure, qui fut beaucoup lu et célébré dans toute l’Antiquité tardive, il ne reste pratiquement rien, sauf trois lettres et quelques sentences.Si Lucrèce expose fidèlement la doctrine de son maître, il met à la défendre une âpreté nouvelle, une sombre ardeur. « On entend dans son vers les spectres qui s'appellent. » dit Hugo. Son tempérament angoissé et passionné est presque à l’opposé de celui du philosophe grec. Et il vit une époque troublée par les guerres civiles et les proscriptions (massacres de Marius, proscriptions de Sylla, révolte de Spartacus, conjuration de Catilina). De là, les pages sombres du De rerum natura sur la mort, le dégoût de la vie, la peste d’Athènes, de là aussi sa passion anti-religieuse qui s’en prend avec acharnement aux dieux, aux cultes et aux prêtres, passion que l’on ne retrouve pas dans les textes conservés d’Épicure, même si celui-ci critique la superstition et même la religion populaire. Contre les positions du monde clérical, il propose de se soustraire aux craintes induites par la sphère religieuse, à laquelle il oppose la dimension rationnelle.Ainsi, il explique de façon matérielle les objets et le vivant, qui prennent forme via des combinaisons d'atomes.Surtout Lucrèce unit à la science épicurienne, souvent difficile, la douceur et la dimension visionnaire de la poésie.

Pages équivalentes

Lucrèce (0097?-0055 av. J.-C.) dans la Bibliographie des éditions parisiennes du 16e siècle