Mohammad Reza Pahlavi (shah d'Iran, 1919-1980)

Country :Iran
Language :persan
Gender :masculin
Birth :Téhéran, 26-10-1919
Death :Le Caire, 11-02-1980
Note :Écrivait aussi en français et en anglais
Shah d'Iran de 1941 à 1979
Field :Histoire du reste du monde
Variants of the name :Muḥammad Rīza Pahlavi (shah d'Iran, 1919-1980) (arabe)
Moḥammad Rezā Pahlavī (shah d'Iran, 1919-1980) (persan)
Mohammad Rezā Pahlavī (shah d'Iran, 1919-1980)
See more
ISNI :ISNI 0000 0001 0908 523X

Occupations

Auteur du texte5 documents

  • Le Lion et le soleil

    entretiens avec Olivier Warin

    Material description : 255 p.
    Edition : Paris : Stock , 1976
    Auteur du texte : Olivier Warin (1944-2009)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb346082233]
  • Mission for my country

    Material description : 283 f.-[4] f. de pl.
    Note : Note : Édition strictement nominative, à tirage limité. - Sur les plats de la rel., plaques métalliques en bas-relief par Guerrino Mattia Monassi (1er plat) et Franco Ciuti (2e plat)
    Edition : Roma : Dino , 1977

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35039340x]
  • Réponse à l'histoire

    Material description : 381 p.
    Edition : Paris : le Livre de poche , 1981

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34736614j]
  • Réponse à l'histoire

    Material description : 294 p.
    Edition : Paris : A. Michel , 1979

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34651780n]
  • La Rivoluzione dello Sciá e del popolo

    Material description : 225 p.
    Note : Note : Ed. « ad personam ». Ex. pour Valéry Giscard d'Estaing. - Sur le plat supr, profil du shah, sur le plat infr, un ange tenant une palme. Emboîtage moire bleue
    Edition : Roma : Dino editori , 1976

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35651284s]

Documents about this author

Documents about the author Mohammad Reza Pahlavi (shah d'Iran; 1919-1980)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Réponse à l'histoire / Mohammad Reza Pahlavi, 1981
  • Carnets secrets : chute et mort du shah / Houchang Nahavandi, impr. 2004

Variants of the name

  • Muḥammad Rīza Pahlavi (shah d'Iran, 1919-1980) (arabe)
  • Moḥammad Rezā Pahlavī (shah d'Iran, 1919-1980) (persan)
  • Mohammad Rezā Pahlavī (shah d'Iran, 1919-1980)
  • Mohammad Rezā Pahlavī (1919-1980)

Wikipedia Biography

  • Mohammad Reza Chah Pahlavi ou Muhammad Rizā Shāh Pahlevi (en persan : محمد رضا شاه پهلوی), né le 26 octobre 1919 à Téhéran et mort le 27 juillet 1980 au Caire, Il était le deuxième et dernier monarque de la Chambre des Pahlavi Homayouni de la monarchie iranienne est le dernier chah d'Iran qui régna du 16 septembre 1941 au 11 février 1979 (événement dit du 22 Bahman 1357). Contraint à l'exil le 16 janvier 1979, il fut remplacé par un conseil royal et renversé par la Révolution iranienne. Mohammad Reza Pahlavi n'a jamais abdiqué officiellement. Mohammad Reza succéda à son père, Reza Chah, lorsque ce dernier fut contraint d’abdiquer en septembre 1941, peu après l'invasion anglo-soviétique. À la tête d'un empire occupé, soumis au bon vouloir de Churchill et Staline, le jeune chah fut également confronté aux tentatives sécessionnistes dans les provinces du nord-est et aux rébellions tribales dans le sud du pays. Après la Seconde Guerre mondiale, Mohammad Reza Pahlavi se rapprocha progressivement des États-Unis et entretint des liens très étroits avec la Maison-Blanche, en particulier avec les présidents Dwight Eisenhower et Richard Nixon. L’essor de la production pétrolière au Moyen-Orient entraîna sous son règne une crise internationale qui allait opposer le Premier ministre nationaliste Mossadegh et la Grande-Bretagne. Appuyé par l’armée et les services secrets anglo-américains qui renversèrent Mossadegh, Mohammad Reza Pahlavi fut restauré sur le trône après un bref exil en Italie. Évoluant ensuite vers une conception plus nationale, réformiste et autoritaire de la politique intérieure, le chah d’Iran entreprit, par référendum, un vaste programme de progrès social et de développement économique (la Révolution blanche) associé à une répression des mouvements d’opposition incarnée par la Savak. À l’extérieur, tout en demeurant un allié de premier plan pour les Américains et les chancelleries occidentales, Mohammad Reza Pahlavi se rapprocha progressivement de l’Union soviétique puis de la Chine, traduisant ainsi un désir d’émancipation et de neutralisme. Si la politique volontariste du chah améliora considérablement le niveau de vie des Iraniens et permit au pays une modernisation rapide dans les années 1960 et 1970, elle contribua à élargir le fossé économique, social et culturel entre une élite fortement occidentalisée et une classe populaire sensible au conservatisme religieux. En 1978, de plus en plus critiqué, le chah dut faire face à un soulèvement populaire (la Révolution iranienne) qui s'accentua au fil des mois et d'où émergèrent les fondamentalistes chiites inspirés par l'ayatollah Khomeini. En janvier 1979, après avoir perdu progressivement ses soutiens traditionnels et l'appui occidental, Mohammad Reza Pahlavi nomma en dernier recours l'opposant social-démocrate Shapour Bakhtiar au poste de Premier ministre et quitta ensuite l'Iran. Le renversement du gouvernement Bakhtiar et la déclaration de neutralité de l'armée, quelques semaines plus tard, précipitèrent sa chute et contribuèrent à l'avènement de Khomeini. Contraint à l'exil et atteint d'un cancer, Mohammad Reza Chah Pahlavi décéda en Égypte l'année suivante.

Closely matched pages