Molière (1622-1673): pseudonyme individuel

Illustration de la page Molière (1622-1673) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Paris, 15-01-1622
Mort :Paris, 17-02-1673
Domaines :Littératures
Autres formes du nom :Jean-Baptiste Poquelin (1622-1673)
Jean-Baptiste Poquelin de Molière (1622-1673)
ISNI :ISNI 0000 0001 2319 7131

Ses activités

Auteur du texte mis en musique : 2 documents

  • Genre musical: musique de scène

    Musique de scène pour la comédie de Molière. - Date de composition : 1679. - 1re représentation : Paris, Comédie-Française, 9 juin 1679

  • Genre musical: musique de scène

    Projet inachevé de musique de scène pour la comédie de Molière, peut-être destinée à être insérée dans La comtesse d'Escarbagnas, que la Comédie-française renonça à monter. - Date de composition : automne 1953 ?

Voir aussi : 2 documents

  • Traité polémique sous forme de lettre prenant la défense de la comédie "Tartuffe" dont la représentation venait d'être interdite

  • Oeuvre émanant sans doute du cercle des Duplessis-Guénégaud

    Comédie satirique de 6683 vers, en 5 dialogues, sur le procès du surinrendant Fouquet. Rédigé après la clôture du procès, d'après la critique interne. - Ms unique : Bibl. de l'Arsenal, Paris (Ms 3148). - Publié par Louis-Auguste Ménard, en 1883, sous le titre : "Le livre abominable de 1665, qui courait en manuscrit parmi le monde sous le nom de Molière : comédie politique en vers sur le procès de Fouquet ; titre du ms : "L'innocence persécutée"

Auteur du texte1988 documents200 documents numérisés

  • Comédie-ballet en 5 actes mise en musique par Lulli. - 1re représentation : 7 février 1670

  • Genre musical: opéra-ballet

    Comédie-ballet en 5 actes. - Livret de Molière et Isaac de Bensérade. - Créé au château de Saint-Germain-en-Laye. - Comprend : Ouverture ; Pastorale ; Prologue ; Menuet pour les faunes et les dryades ; Entrée d'Apollon

    1re exécution : 7 février 1670

  • Comédie en 3 actes en prose, créée à Versailles le 15 septembre 1665

  • Genre musical: ballet

    Musique de scène pour la comédie-ballet de Molière en 1 prologue, 3 actes et 3 entrées. - Livret de Molière. - 1re représentation : Versailles, 14 septembre 1665

  • Comédie. Jupiter prend l'apparence d'Amphytrion pour séduire la femme de ce dernier

Auteur adapté190 documents33 documents numérisés

Librettiste50 documents25 documents numérisés

Auteur présumé du texte8 documents5 documents numérisés

  • Contenu dans : Ballets et mascarades de cour de Henri III à Louis XIV (1581-1652)

    Ballet de l'oracle de la sibylle de Pansoust. - [2]

    Description matérielle : 6 vol. (XXXIII-328 p., 356 p., 344 p., 338 p., 360 p. , 358 p.)
    Description : Note : Vol. 1-3 publiés à Genève en 1868, vol. 4 à Genève en 1869 et vol. 5-6 à Turin en 1870
    Édition : Genève ; Turin : chez J. Gay et fils, éditeurs , 1868-1870

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Contenu dans : Ballets et mascarades de cour de Henri III à Louis XIV (1581-1652)

    Ballet des vrais moyens de parvenir. - [3]

    Description matérielle : 6 vol. (XXXIII-328 p., 356 p., 344 p., 338 p., 360 p. , 358 p.)
    Description : Note : Vol. 1-3 publiés à Genève en 1868, vol. 4 à Genève en 1869 et vol. 5-6 à Turin en 1870
    Édition : Genève ; Turin : chez J. Gay et fils, éditeurs , 1868-1870

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Ballet du Roy, des festes de Bacchus.

    Description matérielle : 36 p.
    Description : Note : Attribué parfois à Molière. - Ornements figuratifs, bandeaux, culs-de-lampe, lettrines
    Édition : , 1651
    Imprimeur-libraire : Robert Ballard (1610?-1672)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33254945k]
  • Mélisse

    Description matérielle : 1 vol. (117 p.)
    Édition : Paris : Librairie des bibliophiles , 1879
    Éditeur scientifique : Paul Lacroix (1806-1884)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30959041q]
  • La valise de Molière

    comédie en un acte, en prose, avec des fragments peu connus attribués à Molière,...

    Description matérielle : 1 vol. (XXVI-83 p.)
    Description : Note : Paris, Théâtre-français, 15 janvier 1868
    Édition : Paris : E. Dentu , 1868
    Éditeur scientifique : Édouard Fournier (1819-1880)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304553395]

Parolier4 documents3 documents numérisés

Adaptateur3 documents1 document numérisé

  • Contenu dans : Récit en prose et en vers de La farce des précieuses

    [Molière. Les Précieuses Ridicules.]. - [1]

    Description matérielle : 48 p.
    Description : Note : Fac-similés des pages de titre du "Récit en prose et en vers de La farce des précieuses", imprimé à Anvers chez G. Colles en 1660 et de "La déroute des précieuses", édité à Paris, par A. Lesselin, en 1659
    Édition : Paris : Librairie des bibliophiles , 1879

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • La Centenaire de Molière, comédie en un acte, en vers et en prose, suivie d'un divertissement relatif à l'apothéose de Molière

    Description matérielle : 38 p.
    Description : Note : Paris, Comédie-Française, 18 février 1773
    Édition : Avignon : L. Chambeau , 1773
    Auteur du texte : Jean-Baptiste Artaud (1732-1796)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38651270h]

Compositeur3 documents

  • Contenu dans : Oeuvres complètes...

    Comédies - ballets. - [1]

    Édition : [S.l.] : [s.n.] , 1931-1938

    [catalogue]
  • M. de Pourceaugnac, opéra bouffon en trois actes, d'après Molière, paroles de Castil Blaze, musique de divers auteurs

    Description matérielle : In-fol.
    Description : Note : Daté d'après le certifié conforme
    Édition : A Paris : chez Castil Blaze , [1827]
    Auteur du texte : Castil-Blaze (1784-1857)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44007985d]
  • Le Sicilien ou l'Amour peintre, comédie-ballet de Molière mise en musique par Eugène Sauzay. [Partition chant et piano] précédée d'un essai sur une représentation du Sicilien au temps de Molière

    Description matérielle : In-4, 148 p., fig.
    Description : Note : Couv. ill. C. Popelin
    Édition : Paris : Librairie de Firmin Didot , 1881
    Compositeur : Eugène Sauzay (1809-1901)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44003549g]

Auteur de l'argument2 documents2 documents numérisés

  • Genre musical: musique de scène

    Musique de scène pour une représentation réunissant "La Comtesse d'Escarbagnas" et "Le mariage forcé" de Molière. - 1re représentation : Paris, 8 juillet 1672. - L'auteur du texte nouveau des intermèdes est inconnu (Molière ?). - Réunit : "Ouverture de la Comtesse d'Escarbagnas" ; "Les marys" ; "Mon compère en bonne foy" ; "Amants aux cheveux gris" ; "Menuet" ; "Belle ou laide il n'importe guère" ; "Ah ! quelle étrange extravagance" ; "Gavotte" ; "La la la bonjour" ; "Les grotesques" ; "O, la belle symphonie" ; "Le songe" ; "Les bohémiennes, sarabande"

    La Comtesse d'Escarbagnas. H 494 avec Molière (1622-1673) comme auteur de l'argument

  • Contenu dans : Stances à la marquise [Acte 3, scène 3]. - [216, 138, 87, 201]

    Psyché [Acte 3, scène 3]. - [Qu'un monstre tel que vous inspire peu de crainte !... Seigneur, si je savais ce que c'est que d'aimer]. - [Molière], aut.. - [2]

    Description matérielle : 1 disque (5 min 20 s) : 90 t, saphir ; 35 cm
    Édition : [Paris] : Pathé , [ca 1912]
    Auteur du texte : Pierre Corneille (1606-1684)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]

Destinataire de lettres1 document

  • Epître à Molière, pièce couronnée par la Société philotechnique dans sa séance du 30 octobre 1814...

    Description matérielle : 15 p.
    Édition : Paris : Mame , 1814

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38651288k]

Auteur de l'idée originale1 document

Auteur de lettres1 document

  • III Lettres de Gail, Ant. Galland, Gautier, abbé Grégoire, cardinal Gualterio, Haüy, Henry IV, d'Herbelot, Joinville à Louis X (1315), Joly de Fleury, de Jussieu, Al. de Laborde, Lamoignon, Lancelot, madame de La Vallière, abbé Lespine, Letronne, Louis XIII, Louis XIV, Louis XVI, Malebranche, Maurepas, Mazarin, Mesny, Molière, Montfaucon, connétable de Montmorency, etc.

    Cote : Français 12764
    Description matérielle : 259 feuillets.
    Contenu dans les archives et manuscrits : Collection de lettres autographes, quittances signées, etc. de personnages célèbres, la plupart des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.
    Auteur de lettres : Jean de Joinville (1224?-1317)
    Destinataire de lettres : Louis X (roi de France, 1289-1316)

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc438405/cd0e710]

Contributeur1 document

  • "Belle marquise"

    d'après Molière

    Description matérielle : [89] p.
    Édition : [S.l.] : les Impénitents , 1974
    Autre : Francis Garnung

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34557870w]

Auteur ou responsable intellectuel309 documents70 documents numérisés

Autre37 documents8 documents numérisés

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Molière (1622-1673)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • L'impromptu de Versailles : comédie / par J. B. P. de Molière, 1689
    Les femmes savantes / Molière, 1988

Autres formes du nom

  • Jean-Baptiste Poquelin (1622-1673)
  • Jean-Baptiste Poquelin de Molière (1622-1673)

Expositions virtuelles et ressources multimedia

  • Face à face, ou l'art du portrait, le site : Le site complet

    site (exposition, dossier) sur un thème, un auteur, une oeuvre

    Le portrait est un genre très ancien. La représentation humaine est profondément enracinée dans la culture occidentale. Dès la fin du Moyen Âge, puis à la Renaissance, elle prend une place majeure, en concordance avec l’intérêt porté à la personne humaine et à l’individu singulier. Très vite après son invention, la photographie se consacre au portrait, allant jusqu’à reprendre certaines fonctions qu’assuraient la peinture et les arts graphiques. Plus de cent cinquante ans après, la foi dans la vérité de l’image photographique est perdue. Les artistes ne cessent d'interroger, avec le portrait, les limites de la représentation.

    [Voir la ressource]
  • Le portrait, le site : Le site complet

    site (exposition, dossier) sur un thème, un auteur, une oeuvre

    Le thème du portrait peut être abordé, en arts plastiques comme en littérature, de la petite section de maternelle à la terminale. Aussi, ce dossier pédagogique est-il conçu d’abord pour des enseignants qui sauront, en fonction de la discipline qu’ils ont en charge et de l’âge de leurs élèves, construire des parcours pédagogiques adéquats. Certaines rubriques sont toutefois directement utilisables en ligne par les élèves. Explorations interactives ou jeux prendront cependant leur pleine signification dans le contexte que l’enseignant aura créé autour de leur utilisation.

    [Voir la ressource]

Biographie Wikipedia

  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, né à Paris, baptisé le 15 janvier 1622 en l'église Saint-Eustache, et mort le 17 février 1673 à Paris à l'âge de 51 ans, est un dramaturge, comédien et chef de troupe de théâtre français qui s'est illustré au début du règne de Louis XIV.Issu d'une famille de marchands parisiens (son père tient une boutique de tapissier qui vend mobilier, tissus et tapisseries à la haute bourgeoisie et à la riche aristocratie et il détient depuis 1631 la charge prestigieuse de ), Jean-Baptiste Poquelin se consacre au théâtre à 21 ans après la rencontre de Madeleine et Joseph Béjart avec qui il fonde ; il prend alors le pseudonyme de Molière. Après la faillite de la troupe, il quitte Paris avec eux et parcourt les provinces de l'ouest puis du sud de la France de 1646 à 1658 en écrivant ses premières petites comédies (Le Docteur amoureux, Le Médecin volant) puis ses premières comédies en cinq actes et en vers (L'Étourdi, créée à Lyon en 1655, et Le Dépit amoureux à Béziers à la fin de 1656).De retour à Paris en 1658, il obtient la protection du frère du roi : sa troupe prend le nom de et représente ses deux premières comédies, des comédies de Scarron et de Thomas Corneille et des tragédies de Pierre Corneille (en particulier Nicomède et Cinna), de Rotrou et de Tristan L'Hermite. Sa carrière d'auteur dramatique commence vraiment avec Les Précieuses ridicules, pièce qui remporte un grand succès en novembre 1659. Soutenu par le roi Louis XIV, marié avec la jeune comédienne Armande Béjart et jouissant d'une solide santé malgré sa fin brutale, Molière affronte les cabales et continue à jouer et à diriger sa troupe — devenue — tout en écrivant des comédies de genres variés : certaines proches de la farce comme Le médecin malgré lui (1666) ou Les Fourberies de Scapin (1671), d'autres plus psychologiques comme L'École des femmes (1662) ou L'Avare (1668), ainsi que des comédies-ballets comme Le Bourgeois gentilhomme en 1670 (avec Lully) ou Le malade imaginaire (avec Marc-Antoine Charpentier) en 1673, et des pièces plus élaborées approfondissant caractère et étude sociale, en vers comme Le Misanthrope (1665), Tartuffe (1664-1669), Les Femmes savantes (1672), ou en prose comme Dom Juan (1665).Peintre des mœurs de son temps, surtout de la bourgeoisie dont il dénonce les travers (prétention nobiliaire, place des femmes, mariage d'intérêt…), Molière a créé en même temps des personnages individualisés emblématiques et approfondis dont la liste est longue : Monsieur Jourdain, Harpagon, Alceste et Célimène, Tartuffe et Orgon, Dom Juan et son valet Sganarelle, Argan le malade imaginaire…Contrairement à la presque totalité des auteurs de comédie de son temps, l'invention dramatique de Molière s'appuie peu sur l'imitation de modèles antiques ou étrangers (italiens et espagnols) : après avoir commencé à adapter les Italiens (L'Étourdi, Le Dépit amoureux et Dom Garcie de Navarre) auxquels il reviendra de loin en loin (Le Festin de pierre en 1665, publié après sa mort sous le nom de Dom Juan, puis Les Fourberies de Scapin en 1671), il se tournera seulement à deux reprises la même année (1668) vers le théâtre latin de Plaute (L'Avare et Amphitryon). Pour le reste, il construit des intrigues originales en combinant divers schémas narratifs puisés ici et là, notamment dans le Décaméron de Boccace, les nouvelles de Straparole ou de Scarron et les fabliaux… Cette conception originale de la création dramatique (seulement pratiquée jusqu'alors par les comédiens italiens dell'arte) explique que, dans un mémoire secret destiné à Colbert afin de dresser la première liste de gratifications aux gens de lettres du règne de Louis XIV, Jean Chapelain, qui fut le plus influent des critiques du temps (avant Boileau), ait pu présenter Molière de la manière suivante: . De ce fait, son œuvre écrite sur près de vingt années (1655-1673) se révèle d'une très grande variété et se montre en même temps sous-tendue par une maîtrise efficace du jeu scénique et du texte de théâtre révélant l'homme de scène qu'il était avant tout et qui a continué à jouer malgré la maladie jusqu'à son dernier jour survenu à l'âge de 51 ans, le 17 février 1673.Molière demeure depuis le XVIIe siècle le plus joué et le plus lu des auteurs de comédies de la littérature française, chaque époque trouvant en lui des thématiques modernes. Il constitue aussi un des piliers de l'enseignement littéraire en France. Signe de sa place emblématique dans la langue française, celle-ci est parfois désignée , tout comme l'anglais est .

Pages équivalentes