Ida Pfeiffer (1797-1858): nom d'alliance

Illustration de la page Ida Pfeiffer (1797-1858) provenant de Wikipedia
Pays :Autriche
Langue :allemand
Sexe :féminin
Naissance :Vienne, Autriche, 14-10-1797
Mort :Vienne, Autriche, 28-10-1858
Note :
Exploratrice
Autres formes du nom :Ida Reyze (1797-1858)
Ida Laure Reyer (1797-1858)
ISNI :ISNI 0000 0001 2276 4288

Ses activités

Auteur du texte28 documents7 documents numérisés

Autre2 documents

  • Reise einer Wienerin... (Voyage d'une Viennoise dans la Terre-Sainte...)

    Description matérielle :
    Édition : [S. l. ?] , 1845

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33578038q]
  • Voyage à Madagascar ; par Mme Ida Pfeiffer. Traduit de l'allemand... par W. de Suceau, et précédé d'une notice historique sur Madagascar

    Description matérielle : In-18
    Édition : Paris : L. Hachette , 1862
    Préfacier : Francis-Marie Riaux (1810-1883)
    Autre : Wilhelm de Suckau (1798-1866)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36400831c]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Ida Pfeiffer (1797-1858)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Voyage d'une femme autour du monde en 1846 ou La vie aventureuse d'une puritaine / Ida Pfeiffer ; trad. de l'allemand par W. [de] Suckau, 1991
  • Ouvrages de reference : ADB
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autres formes du nom

  • Ida Reyze (1797-1858)
  • Ida Laure Reyer (1797-1858)

Biographie Wikipedia

  • Ida Laura Pfeiffer est une voyageuse et exploratrice autrichienne, née le 14 octobre 1797 à Vienne, morte le 27 octobre 1858 dans cette même ville. Commençant à voyager à 45 ans, elle a effectué cinq voyages en seize ans, dont deux tours du monde. Les récits de ses voyages ont été publiés, depuis le premier jour de son départ pour la Terre sainte en 1842, jusqu'au dernier jour de son aventure malgache en 1858. Voyageant seule et sans moyens financiers, elle a rapporté de ses périples des spécimens de plantes, d'insectes et de papillons qui ont trouvé place dans les collections des musées de Vienne. Reconnue par la communauté scientifique, elle était membre des Sociétés de géographie de Berlin et de Paris.

Pages équivalentes