Joseph-Juste Scaliger (1540-1609)

Illustration de la page Joseph-Juste Scaliger (1540-1609) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :latin
Sexe :masculin
Naissance :Agen (Lot-et-Garonne), 04-04-1540
Mort :Leyde, Pays-Bas, 21-01-1609
Note :
Philologue et humaniste. - Fils de Jules-César Scaliger. - Protestant. - Successeur de Juste-Lipse à l'université de Leyde
Autres formes du nom :Joseph J. Scaliger (1540-1609)
Josephus Scaligerus (1540-1609)
Yvo Villiomarus (1540-1609)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2125 8359

Ses activités

Auteur du texte153 documents6 documents numérisés

Éditeur scientifique71 documents6 documents numérisés

Traducteur28 documents1 document numérisé

  • Poème en 1474 vers iambiques, consacré aux prophéties de Cassandre

    Alexandra avec Joseph-Juste Scaliger (1540-1609) comme traducteur

  • Recueil de 87 ou 88 hymnes d'origine incertaine, datant sans doute du IIe ou IIIe s. apr. J.-C., chacun étant une invocation à une divinité. - 3 ms connus de la traduction latine : Codex Laurentianus XXXVI, 35 ; Codex Ottobonianus Lat. 2966 ; Codex Vaticanus 6891 (relève d'une autre tradition que les précédents)

    Hymnes orphiques avec Joseph-Juste Scaliger (1540-1609) comme traducteur

  • Agathiae,... de Imperio et rebus gestis Justiniani imperatoris libri quinque, graece nunquam antehac editi ; ex bibliotheca et interpretatione Bonaventurae Vulcanii, cum notis ejusdem. Accesserunt ejusdem Agathiae epigrammata graeca

    Description matérielle : 2 parties en 1 vol. in-4°
    Description : Note : La 2e partie a son titre propre : "Bon. Vulcanii Notae, quibus multa Agathiae loca declarantur, quamplurima etiam veteris codicis Ms. menda castigantur. His accessit Coronis, sive Agathiae epigrammata libri septimi anthologias, latine reddita per Josephum Scaligerum,... et Janum Dousam",...
    Édition : Lugduni Batavorum : ex officina Plantiniana , 1594
    Auteur du texte : Agathias (0536-0582)
    Éditeur scientifique : Bonaventura Vulcanius (1538-1614)
    Traducteur : Johan Van der Does (1545-1604)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb300048356]
  • Dionysii Catonis Disticha de moribus ad filium... adornata flosculis poeticis, una cum singulis adposita distichiis, binorum quoque versuum, idiomatum vero diversorum, interpretatione quincuplice (graeca scilicet Scaligerana, germana Opitii, anglica quoque, itemque belgica et gallica nova). Adjecta sunt Lemmata Catoniana, suis quaeque restituta distichis

    Description matérielle : In-8° , XVI-348 p., pl.
    Édition : Amstelaedami : apud F. Houttuyn , 1759
    Auteur du texte : Dionysius Cato

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb302067096]
  • Dionysii Catonis Disticha de moribus ad filium, cum D. Erasmi,... brevi expositione, eadem graece per Jos. Scaligerum.... Nunc primum belgico carmine reddita

    Description matérielle : In-8° , 198-56 p.
    Édition : Hagae Comitis : ex officina A. Troyel , 1700
    Auteur du commentaire : Érasme (1469-1536)
    Auteur du texte : Dionysius Cato

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30206701f]

Annotateur19 documents5 documents numérisés

Auteur du commentaire5 documents2 documents numérisés

  • Ensemble des textes sacrés pour les religions juive et chrétienne, écrits par des auteurs différents, à des époques différentes, est traditionnellement divisé en "Ancien" et "Nouveau" Testament par les chrétiens. Le canon hébraïque ne reconnaît que les 39 livres de l'"Ancien" Testament. Le canon catholique reconnaît 45 livres dans l'"Ancien" Testament (en comptant les livres de la version grecque des Septante) et 27 livres dans le "Nouveau" Testament. Le canon protestant reconnaît 39 livres dans l'"Ancien" Testament (comme le canon hébraïque) et 27 pour le "Nouveau" Testament

    Bible avec Joseph-Juste Scaliger (1540-1609) comme auteur du commentaire

  • Recueil des écrits qui concerne la Nouvelle Alliance établie par Jésus Christ. - Les 27 livres qui le composent (et qui sont tous généralement admis par les diverses confessions chrétiennes) ont tous été rédigés en grec, au début de l'ère chrétienne (entre 50 et 90 environ). Ce sont : les 4 Évangiles, les Actes des Apôtres, les 14 lettres qui constituent le Corpus paulinien, les 7 Épîtres dites catholiques et l'Apocalypse

    Bible. N.T. avec Joseph-Juste Scaliger (1540-1609) comme auteur du commentaire

  • Contenu dans : Pervigilium Veneris ex editione Petri Pithoei

    Cupido cruci adfixus. - [1]

    Description matérielle : In-8
    Description : Note : Édité par Jean Leclerc, d'après Brunet
    Édition : Hagae Comitum : apud H. Scheurleer , 1712
    Auteur du commentaire : Caspar von Barth (1587-1658)
    Annotateur : Petrus Scriverius (1576-1660), Élie Vinet (1509-1587)
    Éditeur scientifique : Mariangelo Accursio (1489-1546)
    Auteur du texte : Ausone (0310?-0395?)

    [catalogue]
  • Hesiode... quae extant, ex recensione Johannis-Georgii Graevii,...

    Description matérielle : In-8°
    Édition : Amstelodami , 1667
    Auteur du texte : Hésiode

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34003360b]
  • P. Virgilii appendix, cum Jos. Scaligeri commentariis et castigationibus

    Édition : Antverpiae : C. Plantinus , 1575
    Auteur du texte : Virgile (0070-0019 av. J.-C.)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41681100t]

Contributeur1 document1 document numérisé

  • Caii Julii Caesaris Opera omnia

    Description matérielle : 2 vol.
    Description : Note : Cum supplementis A. Hirtii. Accesserunt J. J. Scaligeri notitia Galliae ; nomina populorum, oppidorum, fluviorum, etc. quae apud Caesarem reperiuntur a S. Clarke ordine alphabetico digesta. Dissertatio Henrici Dodwelli de lib. oct. bellorum Gallici et Alexandrini Africani atque Hispaniensis auctore. H. Homer edidit
    Édition : Londini : M. Ritchie et J. Sammells, veneunt apud T. Payne , 1790
    Auteur du texte : Jules César (0100-0044 av. J.-C.)
    Éditeur scientifique : Henry Homer (1753-1791)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb302134749]

Autre1 document

  • C. Julii Caesaris quae extant, ex emendatione Jos. Scaligeri

    Description matérielle : In-12, pièces liminaires, 581 p. et index, cartes, titre gravé
    Édition : Lugdini Batavorum : ex officina Elzeviriana , 1635
    Auteur du texte : Jules César (0100-0044 av. J.-C.)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb365800419]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Joseph-Juste Scaliger (1540-1609)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Notes aux "Astronomica" de Manilius / Joseph J. Scaliger, 1986 M. Manilii Astronomicon... infinitis mendis repurgatum... Josephi Scaligeri notae, 1599
  • Ouvrages de reference : GDEL
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autres formes du nom

  • Joseph J. Scaliger (1540-1609)
  • Josephus Scaligerus (1540-1609)
  • Yvo Villiomarus (1540-1609)
  • Nicolas Vincent (1540-1609)
  • Nicolaus Vincentius (1540-1609)

Biographie Wikipedia

  • Joseph Juste Scaliger, fils de Jules César Scaliger, né en 1540 à Agen et mort en 1609 à Leyde, est l'un des plus grands érudits français du XVIe siècle. Il surpassa son père comme philologue, et se fit en outre un nom comme chronologiste et historien. Il fut longtemps sous la protection amicale de la famille de Chasteigner, et parcourut la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Écosse. Il embrassa la religion réformée (1562) et fut précepteur de cette même famille noble au sud de la Touraine, notamment dans leur château de Preuilly, il fut ensuite appelé à l'Académie de Leyde en 1593, comme successeur de Juste Lipse.Il est considéré comme le créateur de la science chronologique et notamment de la période julienne (en hommage à son père), utilisée en astronomie, qui permet une datation indépendante du calendrier en vigueur. Vaniteux comme son père, il prétendit, dans une lettre intitulée : De vetustate gentis Scaligerae, faire remonter sa noblesse jusqu'aux rois Alains. Il eut aussi, comme son père, de vives querelles avec plusieurs de ses contemporains, notamment avec Scioppius, qui n’eut pas de peine à démontrer la fausseté de leur généalogie.

Pages équivalentes