BnF
BnF

Stendhal (1783-1842): pseudonyme individuel

Image from Gallica about Stendhal (1783-1842)
Country :
Language :
Gender :
masculin
Birth :
Death :
Paris, 23-03-1842
Note :
Écrivain. - Certains ouvrages sont signés "Henri Beyle de Stendhal" ou "M. de Stendhal"
Field :
Littératures
Variants of the name :
Louis-Alexandre-André-César Bombet (1783-1842)
Enrico Maria Beyle (1783-1842)
Enrico Beyle (1753-1842)
See more
ISNI :

Occupations

Auteur du texte671 documents53 digitized documents

Loading information

Auteur adapté33 documents

Loading information

Éditeur scientifique4 documents1 digitized document

  • Musical genre: opéra-comique

    Opéra-comique en 2 actes. - Livret de Cesare Sterbini, d'après "Le barbier de Séville" de Beaumarchais et "Il barbiere di Siviglia" de G. Paisiello. - 1re représentation : Rome, Teatro Argentina, le 20 février 1816, sous le titre "Almaviva ossia L'inutile precauzione". - Intitulé "Il barbiere di Siviglia" à partir du 10 août 1816

    Il barbiere di Siviglia : Stendhal (1783-1842) as éditeur scientifique

  • Idées italiennes sur quelques tableaux célèbres

    2e édition
    Material description : 1 vol. (XXXIV-316 p.)
    Edition : 1931 (4 juin) Paris Le Divan. - planche
    Auteur du texte : Abraham Constantin (1785-1855)
    Préfacier : Henri Martineau (1882-1958)
    Éditeur scientifique : Danielle Plan

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32533664r]
  • Saint-Simon annoté par Stendhal

    Material description : 13 ff.
    Edition : [S. l. n. d.]

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38663542s]
  • The Scrolls and the New Testament. Edited by Krister Stendahl

    Edition : 1958. - In-8° (21 cm), XII-308 p. [Acq. 4311-58] -IIa- London, SCM press

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32646997n]
Loading information

Préfacier3 documents1 digitized document

Loading information

Compositeur2 documents

  • Le Coffre et le revenant

    Material description : 1 cass audio : Dolby
    Edition : 1989 (DL) Paris. - Paris La Plume au Bec. - distrib. La Plume au Bec

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38183215m]
  • La vie de Mozart

    texte intégral

    Material description : 1 disque compact (1 h 19 min) : DDD
    Edition : P 2006 Paris Cassiopée
    Compositeur : Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40142314g]
Loading information

Traducteur1 document

Loading information

Auteur de lettres1 document

  • Lettre de Stendhal à sa sœur.

    Shelfmark : NAF 14825
    Belongs to the archives and manuscripts : Mélanges littéraires, XIXe siècle.XIXe s.

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc57126/cd0e202]
Loading information

Dessinateur de l'œuvre reproduite1 document

Loading information

Auteur ou responsable intellectuel2 documents

Loading information

Autre14 documents

Loading information

Documents about this author

Documents about the author Stendhal (1783-1842)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • La Chartreuse de Parme / Stendhal, 1990
    D'un Nouveau complot contre les industriels / par M. de Stendhal, 1977
    Lamiel / Stendhal (Henri Beyle), 1971
  • Stendhal en sa correspondance ou l'Histoire d'un esprit / Brigitte Diaz, 2003
  • GDEL
    Laffont-Bompiani, Auteurs
  • BN Cat. gén. : Stendhal (Marie-Henri Beyle, dit)
    BN Cat. gén. 1960-1969 : Stendhal, pseud. Marie-Henri Beyle

Variants of the name

  • Louis-Alexandre-André-César Bombet (1783-1842)
  • Enrico Maria Beyle (1783-1842)
  • Enrico Beyle (1753-1842)
  • Arrigo Beyle (1783-1842)
  • M. de Stendhal (1783-1842)
  • Henri Beyle de Stendhal (1783-1842)
  • Henri Beyle de Stendhal (1783-1842)
  • Henri Beyle (1783-1842)
  • Marie-Henri Beyle (1783-1842)
  • Stendalis (1783-1842)

Wikipedia Biography

  • Henri Beyle, plus connu sous le pseudonyme littéraire de Stendhal, né le 23 janvier 1783 à Grenoble et mort le 23 mars 1842 à Paris, est un écrivain français. Stendhal aurait voulu consacrer sa vie à la rêverie, à la « chasse au bonheur », aux arts et à l'amour ; bien malgré lui, il eut une vie mouvementée. Après la mort d'une mère trop aimée, il souffre d'une enfance étouffante à Grenoble auprès d'un père qu'il méprise et d'un grand-père qu'il adore. Il trouve refuge dans la littérature avant de s'échapper de Grenoble en 1799 pour aller étudier à Paris. En réalité, il s'est découvert une vocation et abandonne ses études : il veut être comic bard, il rêve d'écrire des comédies. Ses cousins Daru, le forcent à entrer au Ministère de la Guerre. C'est ainsi qu'il est envoyé à Milan en mai 1800. Il découvre émerveillé en même temps la guerre, l'Italie, l'opéra, l'amour et le bonheur. Il ne cessera d’y retourner entre ses missions administratives. De tempérament timide et romanesque, souffrant de l'hypocrisie de la société de son temps, il invente pour lui-même une « méthode pratique du bonheur », le beylisme. Perdant son emploi au moment de la chute de l'Empire, il se consacre à ses passions : l'Italie, la musique, la peinture. Il écrit Vie de Haydn, Mozart et Métastase, puis Histoire de la peinture en Italie, dont il perd le premier manuscrit dans la Retraite de Russie, et Rome, Naples et Florence, journal de sensations plutôt que guide touristique. En 1819, son chagrin d'amour, pour Matilde Dembowski lui fait écrire un traité, De l'amour, tentative d’analyse du sentiment amoureux paru en 1822, dont à peine quarante exemplaires seront vendus. C'est à partir de 1827, à l'âge de quarante-quatre ans, qu'il se lance dans le roman avec Armance, mal compris de ses contemporains ; puis c'est Le Rouge et le Noir, paru juste après la Révolution de Juillet 1830, qui lui confère une certaine notoriété dont il ne profite pas, ayant été nommé consul à Civitavecchia par le gouvernement de Juillet. Malgré l'ennui dans lequel le plonge ses nouvelles fonctions, Stendhal ne cesse d'écrire : il commence des autobiographies et des romans qu'il n'achève pas. Lors de l'un de ses congés à Paris il écrit La Chartreuse de Parme qui suscite l'admiration d'Honoré de Balzac. Il meurt à Paris d'une crise cardiaque en pleine rue le 23 mars 1842. Ses romans de formation Le Rouge et le Noir (1830), La Chartreuse de Parme (1839) et Lucien Leuwen (inachevé) ont fait de lui, aux côtés de Balzac, Hugo, Flaubert ou Zola, un des grands représentants du roman français au XIX siècle. Dans ses romans, caractérisés par un style économe et resserré, Stendhal cherche « la vérité, l'âpre vérité » dans le domaine psychologique, et campe essentiellement des jeunes gens aux aspirations romantiques de vitalité, de force du sentiment et de rêve de gloire.

Closely matched pages

Last update : 04/07/2014