Marc Verstraete (médecin)

Pays :Belgique
Langue :français
Note :
Docteur en médecine. - Chercheur au Centre de recherche vasculaire et de la thrombose, Département de recherches médicales, Campus Gasthuisberg, Louvain, Belgique (en 1992)
ISNI :ISNI 0000 0001 1027 8645

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • L'Hémostase

    Description matérielle : 174 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 155-161. Index
    Édition : Paris : J.-B. Baillière , 1981

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb346870725]
  • La Thrombose

    Description matérielle : XIII-286 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 267-277 . Index
    Édition : Paris : J. B. Baillière , 1984

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb347479213]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • La Thrombose / M. Verstraete, J. Vermylen, 1984

Biographie Wikipedia

  • Pr.Dr.Marcus, Maria, Julius, Hector, Jozef, baron Verstraete, né le 1er avril 1925 à Bruges est un professeur et médecin belge flamand. Il est fils d'un gynécologue et l'oncle de Jean-Luc Dehaene.Il est médecin chirurgien obstétricien. Il est professeur à la KUL, où il dirige le Centre de Biologie Moléculaire et Vasculaire. Il est professeur visiteur à la Harvard Me"dical SchoolMarc Verstraete démontra au début des années 1960 en première mondiale que les obstructions des artères peuvent être éliminées en administrant des anti-coagulants, ce qui permettrait de sauver des victimes d'infarctus. Il fournît aussi de nouveaux éclairages concernant des maladies du sang telles l'hémophilie et la maladie de von Willebrand. Il développa le centre multidisciplinaire pour le traitement des maladies du sang, qui connait un rayonnement international. Depuis 1968, plus de 250 chercheurs étrangers y ont été actifs et plus de 80 doctorats obtenus.Il est membre de la Koninklijke Academie voor Geneeskunde van België. En 1993 fut créé un Fonds à son nom pour l'étude de l'hémato-angiologie.

Pages équivalentes