Oscar Wilde (1854-1900)

Illustration de la page Oscar Wilde (1854-1900) provenant de Wikipedia
Pays :Irlande
Langue :anglais
Sexe :masculin
Naissance :Dublin, 16-10-1854
Mort :Paris, 30-11-1900
Domaines :Littératures
Autres formes du nom :Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde (1854-1900)
Sebastian Melmoth (1854-1900)
Oxoniensis (1854-1900)

Ses activités

Auteur du texte mis en musique : 1 document

  • Genre musical: opéra

    Drame musical en 1 acte. - Sur le texte de la pièce d'Oscar Wilde "Salomé" (1891), dans la traduction allemande de Hedwig Lachmann. - Dates de composition : 1903-1905. - 1re représentation : Dresde, Hofoper, 9 décecembre 1905. - 1re représentation en français : Paris, 25 mars 1907. - 1re représentation à l'Opéra de Paris (version française de Joseph de Marliave et Pedro Gailhard) : 3 mai 1910

Auteur du texte536 documents26 documents numérisés

Auteur adapté110 documents11 documents numérisés

Librettiste5 documents4 documents numérisés

Auteur présumé du texte4 documents

  • Teleny

    étude physiologique

    Description matérielle : 245 p.
    Édition : Paris : le Grand livre du mois , 2002
    Préfacier : Dominique Leroy

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38936158p]
  • Teleny

    étude physiologique

    Description matérielle : VII-195 p.
    Édition : Paris : R. Deforges , 1976
    Autre : Jacques de Langlade (19..-1999)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb346056166]
  • Teleny

    Description matérielle : 198 p.
    Édition : London : GMP , 1986

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb350249614]
  • Teleny

    étude physiologique

    Description matérielle : 245 p.
    Édition : [Paris] : le Pré-aux-Clercs , 1996
    Préfacier : Dominique Leroy

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35863254w]

Traducteur3 documents2 documents numérisés

  • Extrait du Satiricon décrivant un banquet chez le riche affranchi Trimalcion. - Seul ms complet : BN, Paris (Lat. 7989, Codex Traguriensis)

    Satiricon. Festin de Trimalcion avec Oscar Wilde (1854-1900) comme traducteur

  • Roman dont il ne reste que des fragments des livres XV et XVI

    Satiricon avec Oscar Wilde (1854-1900) comme traducteur

  • What never dies, a romance... Translated into English by Sebastien Melmoth (O. W.)

    Description matérielle : In-8°
    Description : Note : Sebastien Melmoth était le nom pris par Oscar Wilde après sa sortie de prison. Le cartonnage porte : "O. W." - On lit en regard du titre : "Edition limited to five hundred copies for private circulation only amongst friends and subscribers". Les caractères d'imprimerie employés pour cette note sont identiques à ceux utilisés par G. J. Thieme, de Nimègue, dans l'ouvrage catalogué ci-après. De plus cet exemplaire porte une vignette collée avec les nom et adresse de Charles Carrington, libraire éditeur. On notera que ce dernier, dans son catalogue de vente n° 5, notice 1402, décrivant un volume semblable indique en note : "Extraordinaire traduction attribuée à tort ou à raison à l'auteur de "Dorian Gray"". Ce demi-désaveu est confirmé par ailleurs : Mason, "Bibliography"... n° 336, signale un papillon collé dans les exemplaires de l'édition 1909, de Dorian Gray, par Carrington, montrant que l'éditeur n'attribue plus à Wilde les traductions de Pétrone - qui suit - et de Barbey d'Aurevilly. La correspondance de Wilde ne porte aucune mention de ce dernier travail
    Édition : Paris , 1902
    Auteur du texte : Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31649995j]

Auteur de l'idée originale2 documents

Compositeur de l'œuvre adaptée2 documents

Monétaire2 documents1 document numérisé

Contributeur2 documents

  • Le Prince heureux

    et autres récits merveilleux

    Adaptation jeunesse

    Description matérielle : 240 p.
    Édition : Paris : Gründ , cop. 1980

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34658377b]
  • Teleny

    étude physiologique

    Description matérielle : 195 p.
    Édition : Paris : R. Deforges , 1976
    Autre : Charles-Henry Hirsch (1870-1948), Jacques de Langlade (19..-1999)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34699891b]

Directeur de publication1 document

Parolier1 document

Auteur de la collation1 document

  • Contenu dans : Le théâtre de Jacques François

    Il est important d'être aimé. - Pierre Sabbagh, réal.. - [1]

    Description matérielle : 3 DVD vidéo monofaces double couche toutes zones (5 h 24 min) : 4/3, coul. (PAL), son.
    Description : Note : Interdit à la location
    Note sur l'enregistrement : Paris. - fr. - Théâtre Marigny
    Édition : [Boulogne-Billancourt] : Paramount home entertainment France [éd., distrib.] , [DL 2006]
    Enregistrement : France - Paris - Théâtre Marigny
    Acteur : France Delahalle (1922-2004), Henri Garcin
    Metteur en scène : Jacques François (1920-2003)
    Adaptateur : Jean Anouilh (1910-1987), Nicole Anouilh (1926?-2007)

    [catalogue]

Auteur ou responsable intellectuel21 documents2 documents numérisés

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Oscar Wilde (1854-1900)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : La ballade de la geôle de Reading / Oscar Wilde, 1989
  • Ouvrages de reference : DNB
    GDEL
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.
    BN Cat. gén. 1960-1969

Autres formes du nom

  • Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde (1854-1900)
  • Sebastian Melmoth (1854-1900)
  • Oxoniensis (1854-1900)

Biographie Wikipedia

  • Oscar Wilde, dont le nom complet est Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde, est un écrivain britannique d'origine irlandaise, né à Dublin le 16 octobre 1854 et mort à Paris le 30 novembre 1900 à l'âge de 46 ans.Né dans la bourgeoisie irlandaise et protestante de Dublin, d’un père ophtalmologiste renommé et d’une mère poétesse, Oscar Wilde se distingue par un parcours scolaire brillant. Nourri de culture classique, couronné de prix au sein du Trinity College de Dublin, il intègre le Magdalene College de l'université d’Oxford, où il se construit un personnage d’esthète et de dandy, sous l’influence des préraphaélites et des théories de L'art pour l’art (en) de Walter Pater, John Ruskin ou Whistler. À l’issue de ses études, Wilde s’installe à Londres, où il parvient à s'insérer dans la bonne société et les cercles cultivés, s’illustrant dans plusieurs genres littéraires. S’il publie, conformément aux exigences de l’esthétisme le plus pur, un volume de poésie, il ne néglige pas des activités moins considérées des cercles littéraires, mais plus lucratives : ainsi, il se fait le porte-parole de la nouvelle « Renaissance anglaise dans les arts » dans une série de conférences aux États-Unis et au Canada, puis exerce une prolifique activité de journaliste. Au tournant des années 1890, il précise sa théorie esthétique dans une série de dialogues et d’essais, et explore dans son roman Le Portrait de Dorian Gray (1890) les liens entretenus par la beauté, la décadence et la duplicité. Sa pièce Salomé (1891), rédigée en français à Paris l’année suivante, ne peut être jouée en Angleterre, faute d’avoir obtenu la licence d’autorisation, au motif qu’elle met en scène des personnages bibliques. Confronté une première fois aux rigueurs de la morale victorienne, Wilde enchaîne cependant avec quatre comédies de mœurs, qui font de lui l’un des dramaturges les plus en vue de Londres. Indissociables de son talent littéraire, sa personnalité hors du commun, le mordant de son esprit, le brillant de sa conversation et de ses costumes assuraient sa renommée.Au faîte de sa gloire, alors que sa pièce maîtresse L'Importance d'être Constant (1895) triomphe à Londres, Oscar Wilde poursuit le père de son amant Alfred Bruce Douglas pour diffamation, après que celui-ci a entrepris de faire scandale de son homosexualité. Après une série de trois procès retentissants, Wilde est condamné pour « grave immoralité » à deux ans de travaux forcés. Ruiné par ses différents procès, condamné à la banqueroute, il écrit en prison De Profundis, une longue lettre adressée à son amant dont la noirceur forme un contraste saisissant avec sa première philosophie du plaisir. Dès sa libération en mai 1897, il quitte définitivement la Grande-Bretagne pour la France. C’est dans ce pays d’accueil qu’il met un point final à son œuvre avec La Ballade de la geôle de Reading (1898), un long poème commémorant l’expérience éprouvante de la vie en prison. Il meurt à Paris en 1900, dans le dénuement à l'âge de quarante-six ans.

Pages équivalentes