Donald Woods (1933-2001)

Pays :Afrique du Sud
Langue :anglais
Naissance :15-10-1933
Mort :19-08-2001
Note :
Journaliste
ISNI :ISNI 0000 0000 8140 3354

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Biko

    Description matérielle : XIII-418 p.-[8] p. de pl.
    Édition : London ; New York : Penguin books , 1987

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb355083371]
  • Vie et mort de Steve Biko

    Description matérielle : 480 p.-[8] p. de pl.
    Description : Note : La couv. porte en plus : "apartheid"
    Édition : Paris : Stock , 1978

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb346075183]
  • Vie et mort de Steve Biko

    Description matérielle : 345 p., couv. ill. en coul.
    Édition : Paris : Stock , 1988
    Traducteur : Henry Grégoire (traducteur)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34932967b]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Vie et mort de Steve Biko / Donald Woods, 1988
  • Monde, 2001-08-22 (article nécrologique)

Biographie Wikipedia

  • Donald Woods (né le 15 décembre 1933 à Transkei, mort le 19 août 2001 à Londres) fut un journaliste Sud-Africain blanc, éditeur du journal Daily Dispatch. Il devint célèbre pour ses idées libérales et son soutien apporté à la lutte anti-apartheid notamment par le biais de l'activiste Steve Biko.Il fut également le héros du film Cry Freedom qui relate en partie sa rencontre et sa relation avec Biko, mais aussi l’évolution de son point de vue sur le discours de celui-ci ainsi que la disparition de l’activiste.Alertant l'opinion mondiale sur les conditions de la disparition de Steve Biko (voir Vie et Mort de Steve Biko), il est menacé par le gouvernement Sud africain et entreprend un spectaculaire exil en transitant par le Lesotho. Arrivé à Londres, il poursuit ses activités dans le milieu de l'édition et produit de nombreux ouvrages contre le régime de l'apartheid.En 1978, il deviendra le premier civil à s'exprimer en son propre nom au Conseil de sécurité des Nations unies. C'est un héros national comme Steve Biko.

Pages équivalentes