Abbaye Saint-Pierre. Baume-les-Messieurs, Jura

Pays :France
Langue :français
Création :.5..
Fin d'activité :1680
Note :
Abbaye fondée au VIe siècle par saint Romain ou saint Colomban, restaurée en 904 par saint Bernon, adhéra à l'ordre de Cluny en 926. Sécularisée en 1680. Le chapitre collégial fut supprimé en 1790. L'abbatiale est devenue église paroissiale, ce qui reste de l'abbaye des habitations privées
Autres formes du nom :Abbaye de Baume-les-Messieurs
Abbaye de Baume-les-Moines
Abbaye royale de Baume
Voir plus

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Abbaye Saint-Pierre. Baume-les-Messieurs, Jura

Pages dans data.bnf.fr

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • Abbaye de Baume-les-Messieurs
  • Abbaye de Baume-les-Moines
  • Abbaye royale de Baume
  • Abbaye Saint-Romain. Baume-les-Messieurs, Jura

Biographie Wikipedia

  • L'Abbaye Saint-Pierre de Baume-les-Messieurs est une ancienne abbaye bénédictine située dans la région de Franche-Comté, sur le territoire de la commune de Baume-les-Messieurs, dans le département du Jura. Les premières mentions de Baume datent du IXe siècle, au moment où se restaure un ancien monastère sous la direction de l'abbé Bernon venu de Gigny qui partira ensuite de Baume en 909-910 pour fonder la grande abbaye bourguignonne de Cluny. D'abord « Mère de Cluny », Baume en deviendra, non sans conflits, la fille au XIIe siècle. Appelée « Baume-les-Moines » jusqu'au XVIIIe siècle et dédiée à Saint-Pierre, l'institution sera longtemps prospère et constituera l'une des plus importantes abbayes de Franche-Comté avant de tomber en commende au XVIe siècle et de décliner en se sécularisant au XVIIIe siècle puis de disparaître à la Révolution. Les bâtiments conservés (église, résidence de l'abbé, maisons cononiales, cours avec fontaine…) datent de différentes périodes et témoignent d'une implantation monastique marquante dans un site typiquement jurassien de reculée.

Pages équivalentes