Domitien (empereur romain, 0051-0096)

Illustration de la page Domitien (empereur romain, 0051-0096) provenant de Wikipedia
Naissance :51
Mort :96
Domaines :Archéologie. Préhistoire. Histoire ancienne
Autres formes du nom :Titus Flavius Domitianus
Titus Flavius Domitianus

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Domitien (empereur romain; 0051-0096)

Pages dans data.bnf.fr

Voir aussi

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • GDEL

Autres formes du nom

  • Titus Flavius Domitianus
  • Titus Flavius Domitianus

Biographie Wikipedia

  • Domitien, né sous le nom de Titus Flavius Domitianus le 24 octobre 51 et mort le 18 septembre 96 à Rome, est empereur romain de 81 jusqu'à sa mort. Il est le troisième et dernier représentant de la dynastie flavienne. À sa mort, il porte le titre de Imperator Caesar Domitianus Augustus Germanicus.La jeunesse de Domitien se déroule dans l'ombre de son frère Titus qui gagne en renommée militaire durant la première guerre judéo-romaine puis qui se voit confier d'importantes fonctions sous le règne de leur père Vespasien. En 79, à la mort de Vespasien, c'est Titus qui accède au trône. Contre toute attente, son règne est bref et le 14 septembre 81, Domitien est acclamé empereur par la Garde prétorienne. C'est le début d'un long règne de quinze années, une longévité que seuls Auguste et Tibère ont dépassée jusque là.En tant qu'empereur, Domitien renforce l'économie en réévaluant la monnaie romaine, réorganise les défenses frontalières et entame un ambitieux programme de construction dans Rome. Sa politique extérieure est marquée par les campagnes d'Agricola en Bretagne et les guerres contre les Germains et les Daces.Le gouvernement de Domitien, notamment sa politique de centralisation, montre de nombreux signes de despotisme. Domitien se considère comme un nouvel Auguste, un despote éclairé dont le destin est de guider le Peuple romain vers un nouvel âge d'or. Cette image est véhiculée grâce à une propagande développée sur les plans religieux, militaire et culturel. De fait, Domitien est populaire auprès du peuple et de l'armée mais il est considéré comme un tyran par les sénateurs auxquels il n'a laissé que des bribes de pouvoir.Le règne de Domitien s'achève en 96 lorsqu'il est assassiné par des membres de la cour. Nerva lui succède le même jour. Après sa mort, il est frappé de damnatio memoriae par le Sénat tandis que des historiens comme Tacite, Pline le Jeune ou Suétone publient des versions de l'histoire romaine où il est décrit comme un tyran cruel et paranoïaque. Les historiens modernes ont depuis réhabilité son règne dont les programmes politiques, économiques et culturels ont favorisé l'avènement d'une époque florissante pour l'Empire romain.

Pages équivalentes