Cléopâtre VII (reine d'Égypte, 0069-0030 av. J.-C.)

Illustration de la page Cléopâtre VII (reine d'Égypte, 0069-0030 av. J.-C.) provenant de Wikipedia
Pays :Égypte
Langue :égyptien
Sexe :féminin
Naissance :- 69
Mort :- 30
Note :
Reine d'Égypte de 51 à 30 av. J.-C.
Domaines :Science politique
ISNI :ISNI 0000 0004 5304 9473

Ses activités

Auteur présumé du texte1 document

  • Contenu dans : Dr Gino Fravega. Harmoniae gyneciorum

    De morbis mulierum. [Fragments. Trad. italienne.]. - [1]

    Description matérielle : In-8° (24 cm), 152 p., fig. [Acq. 3560-63]
    Description : Note : Scientia veterum, collana di studi della Cattedra di storia della medicina dell'Università di Genova. 30
    Édition : Genova , 1962

    [catalogue]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Cléopâtre VII (reine d'Égypte; 0069-0030 av. J.-C.)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • GDEL

Biographie Wikipedia

  • Cléopâtre VII Théa Philopator (en grec, Κλεοπάτρα Φιλοπάτωρ) (v. -69 / 12 août 30 av. J.-C.) est une reine d'Égypte antique de la famille des Ptolémées qui gouverne son pays entre -51 et -30, successivement avec ses frères et époux Ptolémée XIII et Ptolémée XIV puis avec le général romain Marc Antoine. Elle est connue pour ses relations avec Jules César et Marc Antoine.Cléopâtre est un personnage dont la légende s'est emparée, de son vivant même, et le tragique de sa mort n'a fait que renforcer la tendance au romanesque qui entoure le personnage et qui parfois gêne l'historien dans une approche objective de cette reine d'Égypte, sans doute la femme la plus célèbre de l'Antiquité.Nous disposons de peu de sources et les principales, Plutarque, Suétone et Appien, n'évoquent Cléopâtre que pour sa place dans l'histoire romaine. C'est pourquoi nous ne savons pratiquement rien de ce qu'elle fait à Rome aux lendemains de l'assassinat de César, ni à Alexandrie durant l'absence de Marc Antoine entre -40 et -37.De plus, l'historiographie antique lui est globalement défavorable car inspirée par le vainqueur de Cléopâtre, l'empereur Auguste, et son entourage dont l'intérêt est de la noircir afin d'en faire l'adversaire malfaisant de Rome et le mauvais génie de Marc Antoine. Ainsi ce jugement de l'historien du Ier siècle, Flavius Josèphe : . La légende noire propagée par l'idéologie augustéenne est relayée ensuite par les poètes (Horace, Properce, Lucain) et historiens romains (Eutrope, Dion Cassius et Tite-Live) qui voient en elle quatre dangers : reine (remettant en cause la République romaine), femme de caractère et séductrice (pouvant mettre en danger la virilité et la virtus romaine), ambitieuse (menaçant la liberté) et étrangère (origine grecque et orientalité associées à la débauche et la luxure mettant en cause la « romanité », notamment la vertu de pudicitia (en)). Cela explique la prudence des historiens actuels et l'enthousiasme des cinéastes ou romanciers pour un tel personnage.

Pages équivalentes