ʿUmar ibn al-H̲aṭṭāb (0581-0644)

Image non encore disponible
Naissance :581
Mort :03-11-0644
Note :
Proclamé calife en 634. - Poursuit les guerres contre L'Empire grec et la Perse, soumet définitivement la Mésopotamie, la Syrie, la Palestine et l'Égypte. - Avait institué l'ère de l'Hégire dont il fixa la date au 16 juillet 622. - Fut le premier à prendre le titre d'"émir des croyants"
Autres formes du nom :ʿOmar ibn al-Khaṭṭāb (0581-0644)
ʿUmar Ibn al-H̲aṭṭāb (0581-0644)
ʿUmar Ibn al-Khaṭṭāb (0581-0644)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2125 5289

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur ʿUmar ibn al-H̲aṭṭāb (0581-0644)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • BN Service arabe
  • GDEL

Autres formes du nom

  • ʿOmar ibn al-Khaṭṭāb (0581-0644)
  • ʿUmar Ibn al-H̲aṭṭāb (0581-0644)
  • ʿUmar Ibn al-Khaṭṭāb (0581-0644)
  • ʿUmar (2ème calife des musulmans, 0581-0644)
  • ʿOmar (2ème calife des musulmans, 0581-0644)

Biographie Wikipedia

  • Omar ibn al-Khattâb ou Omar Ier est un compagnon et ami proche de Mahomet, le prophète de l'islam, et faisait partie du clan des Banu `Adi de la tribu Quraych. Il devint calife en succédant à Abu Bakr en 634 et dirigea la oumma pendant 10 ans. Il mourut à Médine le 7 novembre 644 assassiné par un captif perse ; Othmân ibn Affân lui succéda quelques jours plus tard, après avoir été nommé par l'assemblée des érudits et héritiers du Prophète Mahomet. Les sunnites le considèrent comme le deuxième des « califes bien guidés » (rashidun) après Abou Bakr as-Siddiq et le surnomment Al-Fâroûq tandis qu'à l'opposé, les chiites considèrent son élection comme un coup d'état visant à empêcher la prise de pouvoir d'Ali ibn Abi Talib et considèrent qu'il serait le responsable direct de la mort de Fatima en 632, une des filles de Mahomet et la femme de `Ali. Son implication dans la mort de Fatima ne fait cependant pas l'unanimité en milieu chiite. Comme le stipulent Ahmed al-Katib et l'ayatoullah Fadloullah, des érudits musulmans de confession chiite, ce genre de récit (le fait qu'Omar aurait cassé une côte à Fatima) est absent des sources primaires chiites, la principale étant Kitab al-Kafi (en)

Pages équivalentes