Jean Picard (1620-1682)

Illustration de la page Jean Picard (1620-1682) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :La Flèche (Sarthe), 1620
Mort :Paris, 1682
Note :
Astronome. - Membre de l'Académie des sciences (1666)
ISNI :ISNI 0000 0000 7829 5655

Ses activités

Auteur du texte15 documents4 documents numérisés

  • [Illustration de Voyage d'Uranibourg ou observations faites en Dannemarck]

    Description matérielle : 1 est. : noir et blanc
    Description : Technique de l'image : Estampe
    Note : Acq. : Observatoire de Paris
    Édition : Paris : Imprimerie royale , 1680
    Éditeur commercial : Observatoire de Paris

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38495294z]
  • Contenu dans : Mémoires de l'Académie royale des sciences depuis 1666 jusqu'en 1699

    Mesure de la Terre. - [5]

    Description matérielle : 11 t. en 13 vol.
    Description : Note : D'après "Les publications de l'Académie des sciences"/ A-S. Guénoun, p. 107-140 de "Histoire et mémoire de l'Académie des sciences: guide de recherches", Paris, Londres, New York, 1996, il s'agit d'une édition reconstituée rétrospectivement, conformément à la décision de l'Académie du 16 août 1727, sous une forme assez proche de celle des séries intitulées "Histoire de l'Académie royale des sciences" et "Mémoires de mathématiques et de physique". Connu également sous le nom de "Collection des anciens mémoires". La réalisation en fut confiée à Louis Godin. Le titre général n'apparaît qu'à partir du tome 3. - Le t. 1 porte le titre : Histoire de l'Académie royale des sciences. Depuis son établissement en 1666 jusqu'à 1686; le t. 2 : Histoire de l'Académie royale des sciences. Depuis 1686 jusqu'à son renouvellement en 1699. Ces 2 t. ont été partiellement rédigés par Fontenelle. - Les t. 3 à 11 sont principalement composés de textes des "Recueils" publiés de 1666 à 1698, certains textes étant toutefois inédits. La première partie du t. 3 est constitué par les "Mémoires pour servir à l'histoire naturelle des animaux", de Claude Perrault; le t. 4 est consacré à la chimie et à la botanique; le t. 5 aux mathématiques; le t. 6 à la physique; le t. 7 à l'astronomie, comprenant en particulier "Mesure de la Terre", de Jean Picard; le t. 8 est constitué par les "Oeuvres diverses" de Jean-Dominique Cassini; le t. 9 par les "Oeuvres diverses" de Philippe de La Hire; le t. 10 est consacré aux mathématiques et à la physique; le t. 11 est constitué par l'"Analyse générale, ou Méthodes nouvelles pour résoudre les problèmes de tous les genres et de tous les degres, à l'infini" par Thomas Fantet de Lagny. Par les soins de M. Richer. Pour un dépouillement complet, voir "Les publications de l'Académie royale des sciences de Paris (1666-1793)", Turnhout, 2001, vol. 1, p. 57-91. - Edition différant, par la composition typogr. et la pagination, mais pas par le contenu, de l'édition mentionnant souvent, au titre ou au colophon, en sus de la Compagnie des libraires, un nom d'imprimeur-libraire. - Les t. 1 à 3, 2 et 11 sont datés de 1733, les tomes 3,3 et 3,4 de 1734, le tome 4 de 1731, les tomes 5 et 7 de 1729, les tomes 6 et 8 à 10 de 1730
    Sources : Dictionnaire des Journaux 1600-1789, n° 608
    Édition : Paris : par la Compagnie des libraires , 1729-1734

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Mesure de la terre [par l'abbé Picard]

    Description matérielle : Gr. in-fol., 30 p., pl. gr.
    Édition : Paris : Impr. royale , 1671

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31104022z]
  • Microscope micrométrique, pour diviser les instrumens de mathématique dans une grande précision. Gnômon horizontal, et instrument astronomique, pour prendre la hauteur des astres jusques aux tierces. Et l'aplication des lunetes pinulères, aux instrumens de la Géometrie pratique. Avec un moyen de faire des observations sur les tremblemens de terre, & de les pouvoir prédire

    Description matérielle : [2]-28 p., 1 f. pl.
    Description : Note : Pl. gr. sur cuivre, bandeau et lettrine gr. sur bois. - Contient deux lettres adressées à l'auteur, l'une de Jean Picard (21 janvier 1677) et l'autre de Jean Cassini (12 juillet 1703)
    Sources : CG, 69, 340
    Édition : , 1703
    Auteur du texte : Jean-Dominique Cassini (1625-1712), Jean de Hautefeuille (1647-1724)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30582163j]
  • Contenu dans : Divers ouvrages de mathématiques et de physique

    Divers ouvrages de M. Picard. [De la pratique des grands cadrans par le calcul. - "De mensuris". - Fragmens de dioptrique]. - [8]

    Description matérielle : 518 p.
    Édition : Paris : Imprimerie royale , 1693

    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jean Picard (1620-1682)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Traité de nivellement, par M. Picard, 1684
  • Ouvrages de reference : GDEL
    Inventeurs et scientifiques, 1994
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Picard (Abbé Jean), membre de l'Académie des sciences
    BN Cat. gén. suppl. : Picard (Abbé Jean)

Biographie Wikipedia

  • Jean-Felix Picard, dit l'abbé Picard, né le 21 juillet 1620 à La Flèche et mort le 12 octobre 1682 à Paris, est un géodésien et un astronome français.Il est considéré comme le fondateur de la géodésie moderne : en effet, il est le premier à mesurer un arc de un degré de méridien terrestre par triangulation avec des instruments munis de lunettes astronomiques à réticule. Il en déduit le rayon de la Terre, supposée sphérique, avec une exactitude jusqu'à là inégalée. Ses travaux portent aussi sur la recherche d'un étalon de longueur universel et le nivellement pour alimenter en eau les fontaines du château de Versailles.En astronomie pure, il effectue de nombreuses observations et mesures, met en place une nouvelle méthode pour déterminer les coordonnées équatoriales des astres par leur passage au méridien, publie des éphémérides ; à ce titre Picard est considéré comme étant à l'origine du développement de l'astronomie de précision.Accessoirement, il s'intéresse aussi à la gnomonique et à la dioptrique.

Pages équivalentes