Ramsès II (pharaon, 1301-1235 av. J.-C.)

Image non encore disponible
Pays :Égypte
Langue :égyptien
Naissance :- 1301
Mort :- 1235
Note :
Roi de la XIXe dynastie
Autres formes du nom :Ramsès II (pharaon, 1301-1235 av. J.-C.)
Ramesses II (pharaon, 1301-1235 av. J.-C.)
Ramesses II (pharaon, 1301-1235 av. J.-C.)
ISNI :ISNI 0000 0000 8842 369X

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Ramsès II (pharaon; 1301-1235 av. J.-C.)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • The sons of Ramesses II / Marjorie M. Fisher, 2001
  • Mourre, 1986 donne comme date vers 1304/1238 av. J. - C.

Autres formes du nom

  • Ramsès II (pharaon, 1301-1235 av. J.-C.)
  • Ramesses II (pharaon, 1301-1235 av. J.-C.)
  • Ramesses II (pharaon, 1301-1235 av. J.-C.)

Biographie Wikipedia

  • Ramsès II (né aux alentours de -1304 / mort à Pi-Ramsès vers -1213), appelé aussi Ramsès le Grand ou encore Ozymandias, est le troisième pharaon de la XIXe dynastie. Manéthon l'appelle Ramsès (ou Ramesses Miamoun, Rampses). Il règne de -1279 à -1213.Son règne d'une exceptionnelle durée pour l'époque couvre à lui seul la moitié du nombre d'années que comprend la XIXe dynastie. En plus des nombreux monuments qu'il a fait bâtir à travers tout le pays, il a fait sculpter de très nombreuses statues à son image et fait graver son nom sur presque tous les temples dont notamment ceux d'autres pharaons, comme s'il les avait fait construire lui-même. Cette quantité extraordinaire d'objets d'arts et d'éléments architecturaux à son nom explique que l'on retrouve sa trace dans presque tous les musées du monde ayant un département d'antiquités égyptiennes.À l'instar d'autres personnages historiques dont la gloire a traversé les siècles, il est réputé être un grand guerrier et conquérant ce qui lui vaut en grande partie l'épithète de Grand dans les ouvrages historiques traitant de cette période de l'Antiquité égyptienne. Il lutte contre les Hittites et, assurant la domination de l'Égypte sur la Nubie et ses gisements aurifères, il y construit une série de temples dont les plus célèbres sont ceux d'Abou Simbel. Après la bataille de Qadesh en l'an IV de son règne, contre l'armée de l'empereur des Hittites, Muwatalli (-1310/-1269), la frontière sur l'Oronte est stabilisée.Son action dans le pays de Koush et surtout dans le couloir syro-Caananite dut marquer les esprits de l'époque car l'on racontait encore sous les Ptolémées la légende de l'extraordinaire voyage de « la princesse de Bakhtan » venue s'offrir en mariage au grand roi d'Égypte, écho lointain du fameux mariage avec la fille de Hattousil qui avait alors succédé à Mouwatalli sur le trône du Hatti.Ramsès II est traditionnellement considéré comme le pharaon opposé à Moïse lors de l'Exode, bien qu'il n'existe aucune preuve archéologique pouvant l'attester et que son nom ne figure nulle part dans la Torah.

Pages équivalentes