BnF
BnF

Eleuthérios Venizélos (1864-1936)

Image from Gallica about Eleuthérios Venizélos (1864-1936)
Country :
Language :
grec moderne (après 1453)
Gender :
masculin
Birth :
Mourniés (environs de La Canée, Crète, Grèce), 23-08-1864
Death :
Paris, 18-03-1936
Note :
A aussi écrit en français
Homme politique ; député et premier ministre de Grèce, l'un des plus grands hommes d'État de l'histoire grecque moderne. - Président du conseil du gouvernement hellénique de 1910 à 1915, de 1917 à 1920 et de 1928 à 1932. - Avocat, journaliste. - Commentateur et traducteur de Thucydide en grec moderne. - Né le 11 août (1864) du calendrier julien
Field :
Science politique
Littératures
Histoire de l'Europe
Variants of the name :
Éleuthère Venizelos (1864-1936) (français)
E. Vénizélos (1864-1936)
Eleutherios Venizelos (1864-1936)
See more
ISNI :

Occupations

Auteur du texte10 documents

  • Cinq ans d'histoire grecque, 1912-1917

    discours prononcés à la Chambre des députés en août 1917

    Material description : VII-247 p.
    Edition : 1917 Paris-Nancy Berger-Levrault
    Traducteur : Léon Maccas (1892-1972)
    Auteur du texte : Nicolas Politis (1872-1942)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31555847g]
  • L'effort grec

    Material description : 48 p.
    Note : Note : L'Hommage français. - Publication du comité L'Effort de la France et de ses alliés
    Edition : 1919 Paris. - Barcelone Bloud et Gay
    Auteur du texte : Léon Bourgeois (1851-1925), Gaston Deschamps (1861-1931)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31555848t]
  • La Fraternité arméno-grecque, discours de M. Archag Tchobanian,... M. Boghos Nubar,... et de M. Vénizélos,... prononcés au banquet donné par les Arméniens de Paris, le 16 janvier 1919, en l'honneur de M. Vénizélos

    Material description : In-16, 39 p.
    Note : Note : Publications de l'Union intellectuelle arménienne de Paris, IV
    Edition : 1919 Paris E. Leroux
    Auteur du texte : Archag Tchobanian (1872-1954)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb315558495]
  • La Grèce devant le Congrès de la paix

    Material description : 26 p.
    Note : Note : Daté : Paris, le 30 décembre 1918
    Edition : 1919 Paris impr. Chaix
    Auteur du texte : Conférence de la paix

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33879388v]
  • Greece before the Peace congress

    [Paris, December 30, 1918]

    Material description : 26 p.
    Edition : 1919 (Paris) impr. de Chaix

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31555851q]
Loading information

Auteur de lettres1 document

  • Venizélos, Eleuthérios

    Shelfmark : NAF 28018 (22)
    Belongs to the archives and manuscripts : Fonds Georges Clemenceau. Georges Clemenceau. Correspondance. Correspondance avec divers. Clemenceau. Lettres reçues (Porel-Zola)
    Destinataire de lettres : Georges Clemenceau (1841-1929)

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc42240/ca59867974325117]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Eleuthérios Venizélos (1864-1936)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Documents by this author : La politique de la Grèce : ouvrage contenant les discours prononcés par l'homme d'État aux séances historiques du Parlement hellénique, octobre et novembre 1915... / E. Vénizélos ; préface de M. Joseph Reinach, 1916
    Cinq ans d'histoire grecque, 1912-1917 : discours prononcés à la Chambre des députés en août 1917 / par E. Vénizélos, N. Politis, E. Répoulis, G. Cafandaris ; traduction de M. Léon Maccas, 1917
    Greece before the Peace congress of 1919 : a memorandum dealing with the rights of Greece / submitted by Eleutherios Venizelos ; a revised translation from the French original ; published for the American-Hellenic society, 1919
    Greece before the Peace congress : [Paris, December 30, 1918] / [signé : E. K. Vénisélos], 1919
    La Grèce devant le Congrès de la paix : [Paris, le 30 décembre 1918] / [signé E. K. Vénisélos], 1919
    L'effort grec / par Gaston Deschamps ; [discours de M. Léon Bourgeois, conférence de M. Gaston Deschamps, discours de S. E. N. Politis, réplique de M. Léon Bourgeois, discours de M. Vénizélos], 1919
    La fraternité arméno-grecque : discours de M. Archag Tchobanian, M. Boghos Nubar, et de M. Vénizélos, prononcés au banquet donné par les Arméniens de Paris, le 16 janvier 1919, en l'honneur de M. Vénizélos, 1919
  • Ouvrages de reference : Larousse 20e s. : Venizelos, Éleuthère
    Encycl. Grèce : Venizélos, ̓Eleuthérios Kyriákou ; Venizélos, ̓Eleuthérios
    Encycl. Pápyros : Venizélos, Eleuthérios
    Bibliothèque nationale de Grèce : Venizélos, Eleuthérios K. (2011-05-24)
    Bibliothèque de Chypre : Venizélos, Eleuthérios K. ; Venizélos, Eleuthérios (2011-05-24)
    Bibliothèque de l'Université de Chypre : Venizélos, Eleuthérios (2011-05-24)
  • Catalogues de la BnF : BnF Service grec, 2013-11-21

Variants of the name

  • Éleuthère Venizelos (1864-1936) (français)
  • E. Vénizélos (1864-1936)
  • Eleutherios Venizelos (1864-1936)
  • Elefthérios K. Venizélos (1864-1936)
  • Ἐλευθέριος Κ. Βενιζέλος (1864-1936)
  • Ελευθέριος Κ. Βενιζέλος (1864-1936)
  • ̓Eleuthérios K. Venizélos (1864-1936)
  • Eleuthérios K. Venizélos (1864-1936)
  • Elefthérios Venizélos (1864-1936)
  • Ἐλευθέριος Βενιζέλος (1864-1936)
  • Ελευθέριος Βενιζέλος (1864-1936)
  • E. K. Vénisélos (1864-1936)
  • ̓Eleuthérios Venizélos (1864-1936)

Wikipedia Biography

  • Elefthérios Kyriákou Venizélos, né le 23 août 1864 à Mourniés, en Crète, et décédé le 18 mars 1936 à Paris, en France, est un homme politique grec, considéré, dès 1921, comme le « fondateur de la Grèce moderne ». La jeunesse de Venizélos est marquée par les luttes en Crète contre la présence ottomane et en faveur d'un rattachement à la Grèce, l’enosis. Après des études en Crète et en Grèce, il devient avocat en 1887, s'installe à La Canée, et se lance dans le journalisme et la politique. Élu député libéral à l'assemblée générale crétoise en 1889, insurgé lors de la révolte de 1897-1898, il rédige à l’issue de celle-ci la constitution de la Crète autonome. Ministre de la Justice de 1898 à 1901 dans le gouvernement local du haut-commissaire le prince Georges, il s’oppose à ce dernier sur la question du rattachement à la Grèce. C’est dans ce contexte qu’au printemps 1905, il prend la tête d’une insurrection qui se termine par le départ du prince Georges. Sa réputation dépasse alors les limites de son île, et gagne même une renommée internationale. Ainsi, lorsque les militaires grecs organisent le coup de Goudi à l'été 1909, Venizélos est sollicité pour prendre en mains la destinée de la nation. Il n’accepte qu’après que ses partisans ont remporté à l’été 1910 des élections démocratiques. Premier ministre, il mène une politique de modernisation du royaume, principalement en ce qui concerne l'armée et la marine, afin de permettre au pays d'affronter les conflits qui se dessinent. La Grèce sort ainsi vainqueur des deux guerres balkaniques. Cependant, il entre dans un très grave conflit avec le commandant en chef des troupes grecques, le prince héritier Constantin. L'opposition entre les deux hommes se prolonge au cours de la Première Guerre mondiale. Constantin I, monté sur le trône en 1913, est plutôt proche de la Triplice tandis que Venizélos penche vers l'Entente. Les influences opposées des belligérants finissent par couper la Grèce en deux lors du « Schisme national ». Venizélos, démis de ses fonctions par le roi, crée un second gouvernement, à Thessalonique, sous la protection des troupes de l'Entente. La France finit par pousser le roi à l'exil et, en juin 1917, Venizélos installe son gouvernement à Athènes. Il parvient alors à concilier les impératifs d’une politique extérieure liée à la guerre à toute une série de réformes modernisatrices. Grâce à son action, le royaume de Grèce figure dans le camp des vainqueurs. Lors des négociations de paix, son talent de diplomate lui permet de réaliser en partie la Grande Idée avec les traités de Neuilly et de Sèvres. Accueilli en héros à son retour, il perd cependant les élections de novembre 1920. Cet échec marque pour lui le début d’une succession d’exils en France et de retours politiques dans un pays en pleine instabilité politique où, à deux reprises, il apparaît encore comme un homme providentiel. Après la défaite militaire de la guerre contre la Turquie, c’est lui qui négocie le traité de Lausanne en 1922-1923. Puis, en 1928, dans un contexte politique et social trouble, il redevient Premier ministre. Pour la troisième fois, il mène une politique de modernisation du pays, principalement dans le secteur agricole. Mais, accusé de tendances dictatoriales, il perd les élections de 1932. Finalement, discrédité après avoir soutenu deux tentatives manquées de coups d'État militaire, Venizélos décède en exil en 1936.

Closely matched pages

Last update : 04/07/2014