Jean Bart (1650-1702)

Illustration de la page Jean Bart (1650-1702) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Dunkerque (Nord), 21-10-1650
Mort :Dunkerque (Nord), 27-04-1702
Note :
Marin. - Auteur d'un "Mémoire pour la destruction du commerce hollandais dans la mer du Nord", envoyé à Seignelay en janvier 1689
ISNI :ISNI 0000 0000 5509 5327

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Contenu dans : [Recueil. Dossiers biographiques Boutillier du Retail. Documentation sur Jean Bart]

    Bart (Jean), né à à Dunkerque en 1651, mort en cette ville en 1702. - [1]

    Description matérielle : 15 pièces
    Description : Note : Comprend notamment : "Bart (Jean), né à à Dunkerque en 1651, mort en cette ville en 1702 " (extrait de "Isographie des hommes célèbres, ou Collection de fac-similé de lettres autographes et de signatures..." / publié par S. Bérard, Paris, Charavay, 1802-1880) : G-8009 à G-8012 ; "Jean Bart en Norvège" / A. Lesmaries et P. J. Charliat (in "La Revue maritime", février 1929) ; "Jean Bart, ravitailleur du royaume" / G. de Raulin (in "La Revue maritime", juin 1938) ; "Une évasion de Jean Bart" / Pierre Montloin ; [illustrations de R. Moritz] (in "Ondes", 7 novembre 1941)
    Édition : Paris : Charavay : Revue bleue : La Revue maritime : La Volonté : etc. , 1820-1943
    Collecteur : Hippolyte de Châteaugiron (1774-1848)

    [catalogue]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jean Bart (1650-1702)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • DBF

Biographie Wikipedia

  • Jean Bart, en flamand Jan Bart ou Jan Baert, né le 21 octobre 1650 à Dunkerque et mort le 27 avril 1702 dans cette même ville, est un corsaire célèbre pour ses exploits au service de la France durant les guerres de Louis XIV. Il commence à naviguer à quinze ans sous les ordres de Ruyter et participe en 1667 à la campagne de la Tamise. Pendant la guerre de Hollande, il est corsaire pour le compte de la France et accumule les prises (plus de cinquante entre 1674 et 1678). Admis dans la Marine royale avec le grade de lieutenant de vaisseau en janvier 1679, il croise en Méditerranée contre les Barbaresques et est promu capitaine de frégate en août 1686. En 1689, il est chargé, en compagnie de Forbin de conduire un convoi de Dunkerque à Brest, il est fait prisonnier par les Anglais, s'évade et revient à Saint-Malo en traversant la Manche à la rame. Promu capitaine de vaisseau en juin 1689, il met au point une tactique de guerre fondée sur l'utilisation de divisions de frégates rapides et maniables, sorte de « préfiguration des meutes de sous-marins de la Seconde Guerre mondiale ». En 1690, il commande L'Alcyon à la bataille du cap Béveziers, puis il escorte les convois en mer du Nord après avoir brisé le blocus imposé à Dunkerque. En 1692, il détruit une flottille de 80 navires de pêche hollandais. Son exploit, sans doute le plus célèbre, qui lui vaut des lettres de noblesse, est la reprise sur les Hollandais devant le Texel d'un énorme convoi de cent-dix navires chargés de blé que la France avait acheté à la Norvège (juin 1694). En juin 1696, il livre sur le Dogger Bank un violent combat à une escadre hollandaise, détruisant plus de 80 navires, et rentre à Dunkerque en déjouant la surveillance anglaise. Promu chef d'escadre en avril 1697, il conduit le prince de Conti en Pologne, puis commande la marine à Dunkerque où il meurt le 27 avril 1702.

Pages équivalentes