Wilhelm Schickard (1592-1635)

Country :Allemagne avant 1945
Language :latin
Gender :masculin
Birth :Herrenberg, Allemagne, 22-04-1592
Death :Tübingen, Allemagne, 24-10-1635
Note :Mathématicien, astronome, professeur d'agriculture
Variants of the name :Wilhelmus Schikardus (1592-1635)
Wilhelmus Schickardus (1592-1635)
ISNI :ISNI 0000 0001 0855 2940

Occupations

Auteur du texte30 documents

  • Astroscopium Wilhelmi Schikardi,... cum tabella synoptica ad faciliorem investigationem locorum planetarum hoc proximo decennio... curante M. Johanne Ruffio,...

    Material description : In-8° , 59 p., figure
    Edition : Nordlingae : impensis G. Wildeisen , 1655

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31314401n]
  • Bechinath happeruschim", hoc est Examinis commentationum rabbinicarum in Mosen prodromus vel sectio prima, complectens generalem protheoriam de 1. textu hebraico, 2. "Targum" chaldaico. 3. versione graeca, 4. "Masoreth", 5. "Kàbbalah", 6. "Peruschim"... authore Wilhelmo Schickardo,...

    Material description : In-4° , épître dédicatoire, 196 p., fig.
    Edition : Tubingae : typis viduae J. A. Cellii , 1624

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31314403b]
  • Contenu dans : Johannis Buxtorfii,... @ , sive Catalecta philologico-theologica. Accedunt... virorum celeberrimorum Casauboni, Heinsii, Usserii, Waltoni, Schickardi aliorumque epistolae ad Joh. Buxtorfium patrem et filium, nunc primum in lucem editae

    Epistolae ad Joh. Buxtorfium patrem et filium. - [3]

    Material description : In-8° , 490 p.
    Edition : Basileae : impensis J. L. König , 1707

    [catalogue]
  • Contenu dans : Johannis Buxtorfii,... @ , sive Catalecta philologico-theologica. Accedunt... virorum celeberrimorum Casauboni, Heinsii, Usserii, Waltoni, Schickardi aliorumque epistolae ad Joh. Buxtorfium patrem et filium, nunc primum in lucem editae

    Epistolae ad Joh. Buxtorfium patrem et filium. - [3]

    Material description : In-8° , 490 p.
    Edition : Basileae : impensis J. L. König , 1707

    [catalogue]
  • id est, Epitome bibliorum continens præcipua Vet. Test. testimonia, uspiam in Nov. Test. citata

    Material description : [4]-172 p.
    Edition : , 1663

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb311731829]

Autre2 documents

  • Alphabetum davidicum Psalmo XXV expressum, cujus penitiores sensus ex hebraeis, chaldaeis, syris et graecis interpretibus erutos placidoque @ examini subjectos, praeside Wilhelmo Schikhardo,... pro virili propugnabit M. Simeon Süessius,... ad diem ult. febr.

    Material description : In-4° , 21 p.
    Edition : Tubingae : excud. T. Werlin , 1622

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb314194340]
  • Paradisus saraceno-judaïca e genuinis autoribus suis, Alkurano et Talmud breviter descripta, cujus theses sub praesidio Wilhelmi Schikardi... propugnabit W. Daniel Lipstorpius,... die 21 augusti anni 1625...

    Material description : In-4° , 15 p.
    Edition : Tubingae : typis T. Werlini , (s. d.)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30823670q]

Documents about this author

Documents about the author Wilhelm Schickard (1592-1635)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Documents by this author : Tarich, h. e. Series regum Persiae... / Wilhelmus Schikardus, 1628
  • Ouvrages de reference : ABD
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Variants of the name

  • Wilhelmus Schikardus (1592-1635)
  • Wilhelmus Schickardus (1592-1635)

Wikipedia Biography

  • Wilhelm Schickard (né le 22 avril 1592 à Herrenberg, mort de la peste bubonique le 23 octobre 1635 à Tübingen) est un pasteur et universitaire souabe qui devint célèbre en 1957 quand Dr Franz Hammer, un écrivain biographe de Johannes Kepler, annonça la découverte de deux lettres perdues et oubliées pendant plus de trois siècles qui décrivaient une horloge à calculer. Hammer extrapola ses hypothèses et déclara que si cette machine n'avait pas été oubliée et si ses dessins n'avaient pas été perdus pendant plus de trois siècles, elle aurait été considérée comme la première machine à calculer puisqu'elle prédatait l'invention de Pascal, la Pascaline, de vingt ans. Tous les faits vont à l'encontre des spéculations de Hammer : les dessins de cette machine avaient été publiés dès 1718 et au moins une fois par siècle après cela ; la machine de Schickard n'était pas finie et des roues et des ressorts furent ajoutés pour faire marcher les premières reproductions et de plus elle utilisait un système de report de retenue à une dent qui n'était pas adéquat pour une machine construite à cette époque. Ce fut le premier des cinq essais infructueux de construire une machine à calculer en utilisant les rouages et le principe d'une horloge à calculer au XVIIe siècle, d'abord par Schickard puis par un horloger de Rouen vers 1643 suivi des trois machines qui nous sont parvenues, celles de Burattini, Morland et Grillet (voir Calculatrice mécanique: Horloges à calculer imparfaites).

Closely matched pages