Thomas Babington Macaulay (1800-1859)

Illustration de la page Thomas Babington Macaulay (1800-1859) provenant de Wikipedia
Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Sexe :masculin
Naissance :Rothley-Temple, GB, 25-11-1800
Mort :Campden Hill, GB, 28-12-1859
Note :
Historien. - Homme politique. - Membre du Conseil du Gouverneur général de l'Inde
Domaines :Science politique
Histoire
Autres formes du nom :Thomas Macaulay (1800-1859)
Lord Macaulay (1800-1859)
ISNI :ISNI 0000 0001 2280 3769

Ses activités

Auteur du texte140 documents6 documents numérisés

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Thomas Babington Macaulay (1800-1859)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Histoire d'Angleterre : depuis l'avènement de Jacques II (1685) jusqu'à la mort de Guillaume III (1702) / Thomas Babington Macaulay : trad. de l'anglais par Jules de Peyronnet et Amédée Pichot, 1989
    Frederick The Great / Lord Macaulay, [reprint 2007]
  • BLNA, 1995-11 : Macaulay, Thomas Babington Macaulay, Baron, 1800-1859
    Oxford English lit.
  • BN Service indien
  • BN Cat. gén. : Macaulay (Thomas Babington, Lord)

Autres formes du nom

  • Thomas Macaulay (1800-1859)
  • Lord Macaulay (1800-1859)

Biographie Wikipedia

  • Thomas Babington (ou Babbington) Macaulay PC, né le 25 octobre 1800 dans le Leicestershire et mort le 28 décembre 1859 à Londres, 1er baron Macaulay, est un poète, historien et homme politique britannique.Il a suivi ses études à Trinity College (Cambridge). Il a prononcé divers discours au Parlement britannique concernant le mouvement chartiste, et a oeuvré à la codification des sources du droit pénal hérité du common anglais et appliqué en Inde. Proche du mouvement utilitariste et soutenu par James Mill, Macaulay est nommé à la tête de la First Law Commission qui se donne pour mission de réformer le droit pénal anglais (simplicité, accessibilité, acculturation). Un premier projet de code pénal avorte entre 1837 et 1838. Mis en sommeil puis réactivé en 1860 dans le contexte de la révolte des Cipayes, le projet Macaulay est finalement révisé pour être promulgué en 1862 sous le nom d'Indian Penal Code 1862 (en). En France, ses Essais historiques, politiques et philosophiques ont été traduits à partir de 1860 par Guillaume Guizot, fils de François Guizot.

Pages équivalentes