Mehmet Ali Ağca

Country :Turquie
Gender :masculin
Field :Problèmes et services sociaux. Criminologie
ISNI :ISNI 0000 0001 0964 9461

Occupations

Auteur du texte1 document

  • Je devais tuer le pape

    Material description : 1 vol. (192 p.)
    Edition : Paris : l'Archipel , impr. 2013
    Traducteur : Philippe Rouillard

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43554030p]

Documents about this author

Documents about the author Mehmet Ali Ağca

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Je devais tuer le Pape / Ali Ağca ; traduit de l'italien par Philippe Rouillard, impr. 2013
  • LCNA 1984
    Biography index:1979-1982 (pour les dates)

Wikipedia Biography

  • Mehmet Ali Ağca (pron. aadja [a:ʤa]), né le 9 janvier 1958 à Malatya en Turquie, est un ancien militant de l'extrême droite turque (les « Loups Gris ») et le no 3 du stay-behind du Gladio turc. Assassin d'un journaliste turc en 1979, il a tiré sur le pape Jean-Paul II sur la place Saint-Pierre de Rome, le 13 mai 1981.Après l'attentat, Jean-Paul II demanda aux fidèles de prier pour « son frère (Ağca), à qui j'ai sincèrement pardonné ». En 1983, Jean-Paul II et Ağca se sont rencontrés à la prison italienne où celui-ci était détenu, et ont parlé en privé. Selon un article de United Press, le pape a gardé le contact, jusqu'à sa mort, avec la famille d'Ağca. Il a même rencontré la mère et le frère d'Ağca une décennie plus tard.En 2000, Ağca est transféré en prison en Turquie pour des crimes qu'il a commis sur le sol turc avant d'aller en Italie. Le 27 avril 2002, le président de la République turque Ahmet Necdet Sezer avait mis son veto à la loi d’amnistie qui aurait permis d’annuler la peine de Mehmet Ali Ağca, condamné initialement à la prison à vie (peine réduite par la suite à dix ans d'emprisonnement) pour le meurtre en 1979 du directeur de publication du quotidien Milliyet, Abdi İpekçi.Il a été libéré pendant une semaine début 2006. En 2009, il déclare avoir abjuré depuis le 13 mai 2007 la foi musulmane, et être devenu un fidèle de l'Église catholique romaine, ajoutant qu'il espérait un jour pouvoir aller prier sur la tombe de Jean Paul II.Il sort finalement après 29 ans d'enfermement le 18 janvier 2010.

Closely matched pages