BnF
BnF

Albert Richard Parsons (1848-1887)

Country :
Language :
Birth :
24-06-1848
Death :
11-11-1887
Note :
Anarchiste américain
ISNI :

Occupations

Auteur du texte1 document

  • Haymarket

    pour l'exemple

    Material description : 1 vol. (94 p.)
    Note : Note : La couv. porte en plus : "Cahiers Spartacus, 1936-2006". - Contient les autobiographies d'Albert Parsons et August Spies
    Edition : impr. 2006 Paris Spartacus
    Auteur du texte : August Vincent Theodore Spies (1855-1887)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb401904923]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Albert Richard Parsons (1848-1887)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Haymarket : pour l'exemple / Albert Parsons, August Spies, impr. 2006
  • WWW, États-Unis 1607-1846

Wikipedia Biography

  • Albert Richard Parsons était un activiste anarchiste qui fut pendu pour des raisons douteuses à la suite de l'explosion de la bombe sur la police à Haymarket Square. Orphelin à cinq ans, Albert Parsons a été élevé par une esclave, Esther. Ex-soldat de l’armée confédérée, il s’est expatrié à Chicago en 1873, suite à son mariage avec une métisse noire, Indienne et Mexicaine, Lucy Parsons (elle aussi militante anarchiste) ; dans le Texas de cette époque, le Ku Klux Klan s’opposait violemment à ce type d’union. Il se fait embaucher comme composeur au Chicago Tribune avant d’être renvoyé pour ses propos anti-capitalistes. Il travaille ensuite comme imprimeur, essentiellement pour les causes radicale et ouvrière. Il était membre de l’organisation modérée Knights of Labor (devenue en 1886 American Federation of Labor - AFL) et a été membre-fondateur du syndicat Central Labor Union. Parsons pouvait compter sur August Spies comme un allié proche, et a édité, le journal The Alarm, la version anglaise du Arbeiter-Zeitung. Spies lui a demandé à la dernière minute de parler au rassemblement ouvrier anarchiste de Haymarket Square, lors de la grève pour la campagne des huit heures de travail quotidiennes commencée le 1 mai, et suivie par 340 000 travailleurs. Parsons s’est adressé à la foule pendant près d’une heure et a quitté les lieux avant que la bombe n’explose. Il prit la fuite de Chicago après les premières arrestations consécutives à l’attentat, mais y retourna de son plein gré. Il a été pendu en 1887, ayant pour ultime parole : "Laissez entendre la voix du peuple !". Ce jour, le 11 novembre 1887, a été appelé le "Black Friday" (Vendredi noir).

Closely matched pages

Last update : 04/07/2014