Miguel Rivera Dorado

Pays :Espagne
Langue :espagnol; castillan
Sexe :masculin
Note :
Archéologue et anthropologue. - Professeur d'histoire de l'Amérique, Universidad Complutense, Madrid (en 2001)
Autres formes du nom :Miguel Rivera Dorado
Miguel Rivera
ISNI :ISNI 0000 0001 1083 4728

Ses activités

Auteur du texte8 documents

  • Los Mayas, una sociedad oriental

    Description matérielle : 405 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 391-405
    Édition : Madrid : Universidad complutense , 1982
    Éditeur scientifique : Universidad complutense de Madrid

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb366086882]
  • La religión maya

    Description matérielle : 227 p.
    Édition : Madrid : Alianza ed. , 1986

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb374160867]
  • La ciudad maya

    un escenario sagrado

    Description matérielle : IX-347 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 337-348
    Édition : Madrid : Ed. Complutense , 2001

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb390199830]
  • Dragones y dioses

    el arte y los símbolos de la civilización maya

    Description matérielle : 324 p.
    Description : Note : Includes bibliographical references and index
    Édition : Madrid : Editorial Trotta , 2010

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42524888f]
  • Ensayo de tipología de la cerámica Tiaone

    Description : Note : Extr. de : C. A. XLII. 9 A. 1976. 229-244, V pl.
    Édition : [S. l. ?] , [1976?]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39435344k]

Éditeur scientifique3 documents

  • Le plus important des livres historiques mayas, connu par une rédaction actuellement datée du XIXe s. (ca 1824-1837) et non du XVIIIe, retrouvé dans la localité de Chumayel (Yucatan). - Ms : Princeton Univ. Libr.

    Chilam Balam : Chumayel avec Miguel Rivera Dorado comme éditeur scientifique

  • Almanachs et prédictions concernant la vie quotidienne, du XIVe ou XVe s., provenant du Petén ou du Yucatán.. - Ms : Museo de América, Madrid (XIV-XVe s.?). Le codex est appelé Tro-Cortesianus parce que composé de deux parties : le "codex Troanus", du nom de son ancien possesseur Juan de Tro y Ortolano, descendant de Hernán Cortés et le "codex Cortesianus" traditionnellement connu comme ayant été rapporté en Espagne par Cortés lui-même. Léon de Rosny a démontré, au XIXe s., qu'il s'agissait des deux parties d'un seul et même codex. Le Codex de Madrid est le mieux conservé et le plus long des quatre codex mayas avec ses 112 pages (70 pages pour le codex Troano ajoutées aux 42 pages du codex Cortesianus). Il est composé de 56 feuillets peints sur deux faces. Arrivé au cinquante-sixième feuillet, le scribe a retourné le manuscrit et commencé la page 57 au dos de la page 12. Comme dans le codex de Dresde, les pages sont divisées horizontalement par des traits rouges. Chaque page possède une bordure rouge.

    Codex Tro-Cortesianus avec Miguel Rivera Dorado comme éditeur scientifique

  • Los Mayas de los tiempos tardíos

    Description matérielle : 282 p;
    Édition : Madrid : Sociedad española de estudios mayas : Instituto de cooperación iberoamericana , 1986
    Éditeur scientifique : Andrés Ciudad Ruiz

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36954577q]

Directeur de publication1 document

  • Relación de las cosas de Yucatán

    Description matérielle : 305 p.
    Édition : Madrid : Alianza , 2017
    Auteur du texte : Diego de Landa (1524-1579)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb45350731x]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Los Mayas de los tiempos tardíos / ed. de Miguel Rivera y Andrés Ciudad, 1986
    La ciudad maya / Miguel Rivera Dorado, 2001
  • BNEA (CD), 2004

Autres formes du nom

  • Miguel Rivera Dorado
  • Miguel Rivera

Pages équivalentes