Louis Abelly (1604-1691)

Illustration de la page Louis Abelly (1604-1691) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Paris, 06-1604
Mort :Paris, 04-10-1691
Note :
Écrivit aussi en latin
Évêque de Rodez (1663-1666). - Auteur d'ouvrages théologiques, polémiques, ascétiques et historiques
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Louis Abelli (1604-1691)
Louis Abeline (1604-1691)
Louys Abelly (1604-1691)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 8132 3928

Ses activités

Auteur du texte141 documents11 documents numérisés

Éditeur scientifique5 documents

  • Flores epistolarum sancti Francisci Xaverii,... Japonum apostoli, cum selectis quibusdam Sacrae Scripturae sanctorumque patrum sententiis... opusculum in gratiam operariorum evangeliorum editum, opera et studio M. Ludovici Abelly,...

    Description matérielle : In-32, pièces lim. et 159 p.
    Édition : Parisiis : apud G. Josse , 1659
    Auteur du texte : François Xavier (saint, 1506-1552)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304602732]
  • Les opuscules spirituels de monsieur Renar, prestre, directeur des religieuses du monastere de saint Thomas

    Description matérielle : 2 parties ([12]-342, [2]-368-[1] p.)
    Description : Note : Contient une "Seconde partie des opuscules spirituels de monsieur Renar..." avec page de titre particulière (même adresse, même date)
    Édition : , 1667
    Auteur du texte : François Renar (1604-1653)
    Imprimeur-libraire : Florentin Lambert (16..-1693)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39306758t]
  • Les Opuscules spirituels de M. Renar,... recueillis par les soins de messire Louis Abelly,... Nouvelle édition

    Description matérielle : 2 parties en 1 vol. in-12, pièces limin., 614 p.
    Édition : Paris : N. Couterot , 1698

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31195658q]
  • Sentimens et maximes du bien-heureux François de Sales,... touchant la véritable piété et les moyens de parvenir à la perfection du chrétien, le tout fidèlement recueilli de ses oeuvres par Mre Louis Abelly,...

    Description matérielle : In-12, pièces limin., table et 179 p.
    Édition : Paris : Vve S. Huré , 1653
    Auteur du texte : François de Sales (saint, 1567-1622)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30459939s]
  • Sentimens et maximes du bien-heureux François de Sales,... touchant la véritable piété et les moyens de parvenir à la perfection du chrétien, le tout fidèlement recueilli de ses oeuvres par Mre Louis Abelly,...

    Description matérielle : In-12, pièces limin., la table et 225 p.
    Édition : Paris : S. Huré , 1662. 2e éd.
    Auteur du texte : François de Sales (saint, 1567-1622)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304599400]

Traducteur1 document

  • Lettres de saint François Xavier,... traduites de nouveau en françois, par M. Louys Abelly,...

    Description matérielle : In-8° , pièces limin. et 580 p.
    Édition : Paris : G. Josse , 1660
    Auteur du texte : François Xavier (saint, 1506-1552)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30460275r]

Autre11 documents

  • La conduite de l'Eglise catholique touchant le culte du très saint sacrement de l'Eucharistie...

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb335699414]
  • La Justice et la piété du roi dans le procès que Sa Majesté a voulu tenir pour obliger à la souscription de la formule dressée par l'Assemblée générale du clergé et bannir, par ce moyen, de son royaume des restes de la secte du jansénisme. Pour servir de réponse à plusieurs libelles qui ont été imprimés depuis quelque temps au préjudice du respect et de la soumission qui est due aux ordres de Sadite Majesté. Avec quelques remarques historiques sur la conduite tenue par le roi saint Louys pour l'extirpation de l'hérésie des Albigeois

    Description matérielle : In-4 °
    Édition : Paris : F. Lambert , 1662

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36337046b]
  • Lettre d'un docteur catholique à une dame de condition, sur le sujet de celle qu'on a fait courir sous le nom de M. Arnauld, où est traitée la question, savoir : Si l'on doit avoir suspectes la foi et la conduite du dit sieur Arnauld et de MM. ses adhérents communément appelés Jansénistes. (Signé : N. N. [4 avril 1655.])

    Description matérielle : In-4 °. Pièce
    Description : Note : Par Louis Abelly, d'après les rédacteurs du Catalogue de la Théologie, de 1742
    Édition : Paris , 1655

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36336880g]
  • La Vie de saint Josse, prince de Bretagne

    Description matérielle : In-12
    Édition : Paris : F. Lambert , 1666

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb364186898]
  • La Vie de saint Josse, prince de Bretagne

    Description matérielle : In-18
    Édition : Abbeville : Devérité , 1814

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36418690g]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Louis Abelly (1604-1691)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : La Vie du vénérable serviteur de Dieu Vincent de Paul / par Mre Louys Abelly, 1684
    Les fleurs de la solitude chrétienne, ou Méditation sur divers sujets de piété propres pour les exercices spirituels des retraites / Mre Louis Abelly, 1673
    Episcopalis sollicitudinis enchiridion... authore Ludovico Abelly, 1668
  • Ouvrages de reference : Grente, 17e s.
    DBF
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. ; BN Cat. gén. anonymes 1501-1800 ; BN Cat. gén. suppl. : Abelly (Louis), évêque de Rodez

Autres formes du nom

  • Louis Abelli (1604-1691)
  • Louis Abeline (1604-1691)
  • Louys Abelly (1604-1691)
  • Ludovicus Abelly (1604-1691)
  • Louis d' Abelly (1604-1691)
  • Louis Abely (1604-1691)
  • Un Docteur catholique (1604-1691)

Biographie Wikipedia

  • Louis Abelly, né en juin 1603 à Paris où il est mort le 4 octobre 1691, est un théologien français.Abelly, dont le père, Pierre Abelly, occupait une place dans l’administration des finances, fit ses études à Paris. Dès qu’il eut reçu le caractère sacerdotal, il s’offrit à Vincent de Paul, qui venait de s’établir au collège des Bons-Enfants, pour partager ses travaux apostoliques. Pendant plusieurs années, il travailla sous la direction de Vincent de Paul, qui eut le loisir, pendant ses missions, d’apprécier les lumières et le dévouement de son jeune collaborateur. Jusqu’à la fin de sa vie, il l’honora de sa confiance et de son amitié.Lorsque l’évêque de Bayonne, François Fouquet, demanda à Vincent de Paul un grand-vicaire, Celui-ci nomma Abelly. Quelque temps après son arrivée, l’évêque le chargea de l’officialité, commission qui requérait, à raison des temps et des circonstances, beaucoup de sagesse et de fermeté.Abelly n’occupa pas très longtemps cette place et il revint à Paris. Il accepta une cure de campagne qui se présenta à lui, mais bientôt après, il fut rappelé dans la capitale pour y gouverner la petite paroisse de Saint-Josse, dépendante de celle de Saint-Laurent, en 1650. Sa première pensée, dans sa nouvelle position, fut-elle de porter son clergé à embrasser la vie commune qu’il avait connu et goûté dans la compagnie de Vincent de Paul. La proposition qu’il en fit s’exécuta sans obstacle, et la petite communauté de Saint-Josse servit de modèle à beaucoup d’autres.Lorsque la mendicité fut interdite à Paris, Vincent de Paul fut chargé de trouver un prêtre pour diriger l’hôpital général. Choisi par ce dernier pour assurer la direction de cette maison naissante, Abelly s’acquitta de ce nouvel emploi pendant dix ou douze années jusqu’à l’époque où l’évêque de Rhodez, Hardouin de Péréfixe, à sa nomination à l’archevêché de Paris, souhaita avoir l’aumônier de l’hôpital général pour successeur. Sa demande à la cour, appuyée par le père Annat, confesseur de Louis XIV, fut acceptée, et Abelly reçut l’onction épiscopale en 1664.Le nouveau prélat de Rodez se livra aux fonctions de l’épiscopat avec zèle, mais l’air du pays était contraire à son tempérament. Il fut victime d’une première atteinte de paralysie qui fit craindre quelque chose de plus fâcheux. Les médecins ayant jugé qu’il ne pouvait résider dans son diocèse, sans courir risque de la vie, il se démit en 1667.De retour à Paris, Abelly se retira à Saint-Lazare, et y vécut jusqu’à sa mort, non comme membre de la Congrégation, mais en qualité de pensionnaire. Ses anciennes liaisons avec les fondateurs de la Mission lui firent souhaiter de terminer sa carrière dans un lieu où Vincent de Paul avait fini la sienne. Loin du tumulte et des embarras du siècle, dans un appartement de la dernière simplicité, il partageait son temps entre la méditation, l’étude et les œuvres de charité. Il dirigeait, en qualité de supérieur, plusieurs communautés de filles, et surtout celle des sœurs de la Croix. C’est lui qui rédigea les premières règles de cet institut. il faisait, un jour par semaine, des conférences spirituelles aux sœurs.Il composa dans cette retraite la plupart de ses nombreux ouvrages, dont la vie de Vincent de Paul. Dès 1651, il avait publié un abrégé de théologie qu’il avait intitulé : Medulla theologica (Moelle théologique).Il avait été le confesseur de Mazarin. Il est auteur : d’une Vie de Saint Vincent de Paul, dirigé principalement contre les jansénistes, et tout particulièrement Saint-Cyran, de la Couronne de la Vie chrétienne ; d’un Manuel de piété ; d’un abrégé de théologie dogmatique en deux volumes intitulé Medulla theologica, (la Moelle Théologique). Publié une première fois en 1651, avec les approbations de Martin Grandin et André Duval, docteurs de la Sorbonne, ce traité a été très fréquemment réédité durant la seconde moitié du XVIIe siècle en France, et a encore été largement utilisé dans les séminaires italiens au début du XVIIIe siècle.On en compte de très nombreuses éditions : Paris, G. Josse, 1652-1653 (editio secunda) [Paris BNF] ; Paris, G. Josse, 1654-1655 (editio tertia) [Paris BNF] ; Paris, G. Josse, 1658 (editio quinta) [Paris BNF] ; Paris, F. Lambert, 1672 (editio septima) [Paris BNF] ; Paris, S. Michallet, 1681 [Paris BNF] ; Paris, S. Michallet, 1684 [Paris BNF] ; Padoue, Giovanni Manfrè, 1720 [La Neuville-en-Hez BAB].Un vers de Nicolas Boileau fait allusion à ce dernier écrit et le nomme dans le Lutrin (chant IV), le moelleux Abelly.

Pages équivalentes